Marseille : étape arty au New Hotel

Article du 7 décembre 2017

On avait déjà évoqué le New Hotel of Marseille, étape de charme de la capitale phocéenne, et le vineux domaine des Peyres en Luberon. Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost nous en reparle avec enthousiasme…

Terrasse et piscine © AA

Georges Antoun a créé il y a bien longtemps les New Hôtels. Reste que celui « of Marseille », dirigé avec élégance par le discret Jean-Luc de Bodisko, est son chouchou. Avec sa réception située dans la partie qui abritait autrefois l’institut Pasteur et son extension hôtelière de soixante chambres, face au Palais des Congrès du Pharo, à deux pas du Vieux Port, et son architecture alliant moderne et passé, le lieu possède un charme contemporain.

Exposition dans le hall © AA

Vue d’une chambre © AA

On aime la terrasse-piscine, le patio, les chambres avec leurs vue sur le port et la ville. À l’intérieur, place à l’ambiance « arty » voulue par son propriétaire amoureux des beaux-arts. Pour son plaisir et celui de la clientèle, ce dernier laisse libre cours à l’inspiration des artistes invités à concocter les expositions qui investiront les lieux, de l’entrée, jusqu’au Victor Café. C’est là qu’officie le chef Emmanuel Bouvet.

Emmanuel Boutet et Jean-Luc de Bodisko © AA

Apprenti au Carlton à Cannes, il en a fait le tour en travaillant ensuite dans plusieurs de ses restaurants. C’est à la montagne qu’il  continue son chemin, de Genève au Curiositas, à l’Improviste, jusqu’en Haute-Savoie, gérant l’auberge du Vieux Tilleul à Evires. Arrivé dans la cité phocéenne, il y délivre une cuisine faisant fusionner l’Orient et la Provence avé l’assent.

Thon en tataki © AA

Parmi ses réussites, le thon mariné, snacké façon tataki, choux ciselé, coriandre, gingembre, pamplemousse et poivre Timut, roulé comme un petit maki, le blanc de cabillaud au beurre de fenouil et escargots marins, garni de légumes d’antan, champignons des bois et quelques cocos  font partie de ses plats  signatures. Les vins du Domaine des Peyre accompagnent allègrement sa carte jusqu’au dessert, une poire au vin du Domaine des Peyres et épices. Celle-ci est montée comme un pressé, sur un pain d’épices maison, tuile de pain d’épices garnie d’une mousse pain d’épices, quenelle de sorbet poire au vin maison.

Cabillaud snacké et ses légumes © AA

C’est à Robion en Luberon, à 20 minutes en voiture de l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque, que les crus sont chouchoutés par Patricia Alexandre, l’épouse de Georges Antoun, ex-rédactrice en chef de l’Hôtellerie puis directrice de Gault-Millau jusqu’à sa retraite : quelle retraite ?

La poire au vin du Domaine des Peyres ©  AA

Le Victor Café © AA

En 2012, ils rachètent une ancienne ferme qui produisait du raisin AOP Ventoux, puis élèvent le niveau de leurs ambitions avec le concours et les conseils de la fille de Patricia, Anne Le Naour, œnologue avertie. Ils transforment les lieux après moult travaux d’Hercule en un vignoble dont la réputation s’affirme et s’honore de nombreuses récompenses viticoles. Un luxueux gîte y est accolé pour de belles balades dans la région. Mais on peut boire aussi ces vins à Marseille, au Victor Café, l’adresse relax et gourmande du New Hôtel of Marseille.

Le coin bar © AA

Une chambre © AA

New Hôtel of Marseille

71 Boulevard Charles Livon

13007 Marseille

Tél. 04 91 31 53 15

Chambres : 100-250 €

Le Victor Café : Menus : 18, 25 €, Carte : 41 €

Site : www.new-hotel.com

 

A propos de cet article

Publié le 7 décembre 2017 par
Catégorie : Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !