2

Scharrachbergheim : retour en douceur chez Lauth

Article du 31 décembre 2016
Michael et Josiane © GP

Michael et Josiane © GP

Cette brasserie du vignoble d’Alsace côté Nord, à deux pas de Traenheim et de Marlenheim avait dû fermer au début de l’année. A cause d’une grave maladie qui avait entraîné de gros problèmes financiers, l’adorable Daniel Lauth présent là depuis deux générations, s’est résolu à passer la main à un duo de financiers amoureux de la région, Dimitri Bréliere et Serge Comtesse. Ces derniers ont non seulement sauvé l’entreprise, mais gardé l’esprit du lieu, conservant le même style d’établissement, rustique, populaire, paysan, au coeur de ce village dans les vignes.

Dimitri et le brasseur Philippe © GP

Dimitri et le brasseur Philippe © GP

Le style maison désormais? Il est double. D’un côté, une taverne propose un menu du midi à prix doux. De l’autre, en fin de semaine, le soir, à partir du  jeudi, on propose un repas populaire dans la vaste salle (anciennement de bal) gardée dans son jus, assez kitsch, avec un chef originaire de la région, ayant notamment travaillé au Luxembourg, Michael Buchheit, et une hôtesse dynamique et souriante, Josiane Muller. Au programme: tartes flambées à gogo, plus petits plats de terroir dans l’esprit d’avant (presskopf, pâté en croûte, jarret de porc à la bière de Scharrach, bouchée à la reine, cordon bleu, choucroute) et kougelhopf glacé rituel pour terminer.

Soupe de potiron et crumble de jambon © GP

Soupe de potiron et crumble de jambon © GP

Risotto et roquette © GP

Risotto et roquette © GP

La maison débute. On est venu avant l’ouverture, testant côté taverne les bonnes intentions livrées par l’ardoise du jour: soupe de potiron et crumble de jambon de San Daniele, risotto à la roquette et copeaux de vieux parmesan, entrecôte Simmenthal de Bavière et ses grosses frites, enfin poire aux épices, crumble noisette et glace vanille. Bref, des choses simples, encore perfectibles, mais qui pour 20 € permettent de sustenter sans déchoir.

Entrecôte Simmenthal © GP

Entrecôte Simmenthal © GP

Poire aux épices © GP

Poire aux épices © GP

On ajoute une bière artisanale, blonde de haute fermentation naturelle pleine de goût et de saveurs. Plus cinq chambres rénovées promettant l’étape simplette au vert. Voilà une demeure à ressayer. Le chemin au dessus du village, dominant les vignes, offre une vue splendide et permet une promenade digestive de bon aloi.

Une chambre © GP

Une chambre © GP

Le vignoble © GP

Le vignoble © GP

Restaurant Lauth

63, rue Principale
67310 Scharrachbergheim
Tél. 03 88 50 66 05
Fermeture hebdomadaire:  lundi  (brasserie, ouverte du jeudi soir au dimanche soir, stub du mardi au vendredi midi).
Chambres:  55-65 €.
Menu: 20 (déj.) €.
Carte : 30 €

A propos de cet article

Publié le 31 décembre 2016 par
Catégorie : Restaurants, Voyages Tags :

Scharrachbergheim : retour en douceur chez Lauth” : 2 avis

  • Fischer Thomas

    Très bon plats accueil au top pour des soirées en famille ou entre amis réussi

  • Lambrecht

    J’ai bien connu l’établissement par le passé
    Je souhaite bon courage aux nouveaux propriétaires
    J’irais me rendre compte de la qualité de la nouvelle équipe
    Y a-t-il toujours de la bière ambrée ?

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !