Laurent

« Paris 8e: en terrasse au Laurent »

Article du 30 juillet 2016
Alain Pegouret et Christian Sochon © GP

Alain Pégouret et Christian Sochon © GP

Cette terrasse face aux Champs-Elysées est toujours la plus chic de Paris, avec sa façade d’immeuble balzacien où l’on pourrait tourner un remake de « My Fair Lady », ses beaux arbres, ses tables bien mises, son accueil policé. La nouveauté ? La retraite de Philippe Bourguignon, et celle de son adjoint, préposé aux vins, Patrick Lair, son service policé, sa carte néo-classique bichonnée par Alain Pégouret. Si ce dernier, ancien de Robuchon et du Crillon a la pleine maîtrise des fourneaux, Christian Sochon, 28 ans de maison, anime la salle avec discrétion.

Fleur de courgette soufflée d'une mousseline de seiche © GP

Fleur de courgette soufflée d’une mousseline de seiche © GP

Girolles, fèves, cappelletti © GP

Girolles, fèves, cappelletti © GP

Bref, cela ne change pas. Et le beau monde de Paris semble ravi. D’autant que les prix sont beaucoup moins terrifiants qu’on ne l’imagine, avec ce splendide « menu du pavillon » servi midi et soir à 95 €, inchangé depuis l’an passé, et des flacons vineux séducteurs à tarifs complice. On se laisse vite séduire par la fleur de courgettes farcie d’une mousseline de seiche et ses courgettes violons sautées au curry, plus menthe et amande, à l’indienne, comme par les pinces de tourteau décortiquées et nappées d’un beurre monté citronné, aux champignons Enoki.

Pinces de tourteau, enokis © GP

Pinces de tourteau, enokis © GP

Pigeon fumé, fèves, artichauts © GP

Pigeon fumé, fèves, artichauts © GP

Les girolles, fèves, cappelletti, sauce poulette ne sont pas mal, comme  le pigeon à peine fumé et rôti aux fèves et artichaut farci d’un achard. On boit là dessus un « atout pic » syrah/cinsault/grenache du Mas Coris à Cabrières en Hérault, plein de fraîcheur.

Le service © GP

Le service © GP

Et on ne fait pas l’impasse sur les desserts qui ont toujours été ici une partie forte, comme cette légendaire glace vanille turbinée minute, ses sublimes palmiers aux airs de kouign amann, comme la crème brûlée aux cerises avec  glace au lait d’orgeat ou le parfait chocolat et cardamome sorbet à la groseille. Bref, toujours une belle adresse pour l’été.

Crème brûlée aux cerises © GP

Crème brûlée aux cerises © GP

Parfait glacé au chocolat, sorbet groseille © GP

Parfait glacé au chocolat, sorbet groseille © GP

Laurent

41, avenue Gabriel
Paris 8e
Tél. 01 42 25 00 39
Menus : 95, 180 €
Carte : 200 €
Fermeture hebdo. : Samedi midi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées – Clemenceau
Site: www.le-laurent.com

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Laurent