Nobu au Fairmont Monte-Carlo

« Monaco: le Nobu nouveau est arrivé »

Article du 3 janvier 2014

Notre correspondant de la côte d’Azur, Alain Angenost, a découvert Nobu en place sur le Rocher monégasque. Suivons-le.

Bar à sushi © AA

Bar à sushi © AA

Il a connu le succès au printemps dernier en investissant, un mois durant, l’Argentin du Fairmont Monte-Carlo, pour en faire son restaurant éphémère. Voilà Nobu qui prend la place, tous les soirs de 19 h à 23 h 30, de celui qui a fait les belles années viandes de la Principauté.

L'entrée bar © AA

L’entrée bar © AA

Il y a comme un passage de témoin, un trait d’union, une fusion de deux cultures, celle du Soleil Levant et la Sud-Américaine. Le décor épuré de la salle principale et son bar à sushi, les espaces plus intimes derrière des voilages diaphanes, propices aux dîners d’amoureux, le bar étincelant, on se croirait New York.

Salade de homard © AA

Salade de homard © AA

L’ambiance est au diapason avec de gracieuses hôtesses d’accueil aux petits soins, un personnel mâtiné de nouveaux dont Antony, un vrai « Nobumaniaque », et d’anciens de l’Argentin qui se sont vite coulé dans le moule, virevoltant avec maîtrise entre les tables. C’est bruyant, mais voulu.

Sashimi de saumon © AA

Sashimi de saumon © AA

Nobu, 26 restaurants à travers le monde, c’est le symbole d’une cuisine fusion singulière dont l’idée lui est venue lors de son déplacement au Pérou. Nobuyaki Matsuhisa, alors jeune chef japonais d’un restaurant à Lima, ne trouvant pas les ingrédients nécessaires à l’élaboration de ses plats, décida d’y incorporer les produits locaux.

Shishito pepper © AA

Shishito pepper © AA

De là est née cette cuisine aux délicats métissages d’arômes et d’épices que Jérôme Lorvellec, arrivé directement du Nobu de Perth (Australie), met en musique, entouré d’une joyeuse équipe de maîtres sushi entonnant un vibrant « hirashamasse »( bienvenue) aux convives arrivant.

Assortiment de sushi © AA

Assortiment de sushi © AA

Shishito pepper, sashimi de saumon new-style, salade de homard et pousses d’épinard à la poudre de miso, black cod, cabillaud mariné dans une sauce yuzu miso et rôti au four (plat emblématique de Nobu), magret de canard sauce wasabi (délicieux, mais difficile à déguster avec les baguettes), sushi et miso soup, coupe glacée avec fondant au chocolat, voila un menu dégustation qui tient à cœur (kokoro en japonais).

Magret de canard sauce wasabi © AA

Magret de canard sauce wasabi © AA

Comme dirait Robert De Niro, devenu l’associé de Nobu à travers ses divers restaurants, sa cuisine, ce n’est pas du cinéma. Et Philippe Joannes, le chef exécutif du Fairmont ne le contredira sûrement pas.

Philippe Joannes et Jérôme Lorvellec © AA

Philippe Joannes et Jérôme Lorvellec © AA

Nobu au Fairmont Monte-Carlo

12 avenu des Spélugues
98000 Monaco
Monaco
Tél. +377 93 50 65 00
Carte : 100 €
Fermeture hebdo. : Tous les midis

A propos de cet article

Publié le 3 janvier 2014 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Nobu au Fairmont Monte-Carlo