> > > > Le Caillebotte
12

Le Caillebotte

« Paris 9e: le phénomène Caillebotte »

Article du 13 novembre 2013
Franck Baranger et Edouard Bobin © GP

Franck Baranger et Edouard Bobin © GP

Franck Baranger, le cuisinier, et Edouard Bobin, l’homme de salle, qui surfent sur le succès de Pantruche, ont doublé la mise avec ce bistrot d’angle assez charmeur (ce fut il y a peu le Daron), sur le mode clair, bois, dans le goût scandinave, avec comptoir de marbre devant la cuisine apparente sous baie vitrée. Il y a les idées du moment, la clientèle qui accourt pour la curiosité, le coup de main en cuisine, de Franck, ancien du Bristol, et d’une équipe déjà rodée.

Oeuf poché © GP

Oeuf poché © GP

Foie gras au bouillon de langoustine, huîtres Roumégous flashée vapeur au bouillon de laitue, oeuf poché avec son écrasée de potimarron,  son jus de poulet, son lait d’amande, comme le pavé de cabilllaud avec sa pois chiches, ses blettes snackées. Ce n’est pas trop prise de tête et les assiettes jouent joliment la vérité du produits frais.

Tartare de quasi de veau © GP

Tartare de quasi de veau © GP

Cabillaud à la purée de pois chiches © GP

Cabillaud à la purée de pois chiches © GP

Les carnassiers aimeront le tartare de quasi de veau aux pickles de navet, riz soufflé, sauce César, l’épaule de lièvre en civet, panais, salsifis et cerfeuil comme l’onglet du jour aux carottes. Et les gourmets de sucrés ne seront pas déçus par la ganache au chocolat  au craquant praliné avec glace brioche perdue, les figues rôties avec crumble café et glace pain d’épices ou la pomme du jardin avec financier au beurre noisette et mousse fromage blanc.

Onglet aux carottes © GP

Onglet aux carottes © GP

C’est joli, savoureux, bien dressés. Et les vins au verre font merveille entre petit chablis de Patrick Piuze et languedoc les Creisses de Philippe Chesnelong.

Figues rôties © GP

Figues rôties © GP

Ganache au chocolat © GP

Ganache au chocolat © GP

Le service est plein de gentillesse et d’entrain, les prix sont raisonnables. Réservez: la mode arrive!

Ambiance © GP

Ambiance © GP

Le Caillebotte

8, rue Hippolyte Lebas
Paris 9e
Tél. 01 53 20 88 70
Menus : 18 (form. déj.), 35 , 49 €
Carte : 40-45 €
Horaires : Jusqu'à 22h30
Fermeture hebdo. : Samedi, dimanche
Fermeture annuelle : 1 semaine Noël-Nouvel An, 3 semaines début août
Métro(s) proche(s) : Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet

A propos de cet article

Publié le 13 novembre 2013 par

Le Caillebotte” : 12 avis

  • Fournier

    C’est le rendez-vous des grincheux visiblement ici sur les commentaires… Ah les grincheux, les insatisfaits chroniques, allez au restaurant décontracté seulement pour y passer un bon moment mais ca c dépend surtout des gens qui vous accompagnent en fait… A priori y en a beaucoup dans les lecteurs de Pudlo qui ont des amis et des familles chiantes à devoir décortiquer les cuisines et restaurants. Si seulement, on pouvait venir juger de votre excellence à votre boulot, ou dans l’éducation de votre famille, je suis certain que l’on pourrait bien se marrer, nous aussi.

  • Aussi bon que le Pantruche et toujours aussi abordable.
    Y’a intérêt à réserver !!!

  • J’y ai déjeuné ce midi, et c’était parfait. Accueil adorable, menu d’une fraîcheur exquise, de belles saveurs, beaucoup de recherche dans la présentation, un pain exquis, des sourires, et une décor dans laquelle on se sent bien, dépouillée sans être minimaliste, chic sans être chichiteux. Bravo!

  • Anna

    Testé hier soir suite aux nombreux commentaires positifs et j’avoue ne pas être aussi unanime. Tout d’abord 15 min d’attente debout au milieu de l’entrée pour enfin avoir la table que nous avions réservé. Côté cuisine, trop de saveurs qui se bousculent sans grande harmonie, un cabillaud en manque de cuisson qui baigne dans un bouillon sans intérêt et une purée(?), sauce (?), émulsion (?) verte aux herbes (d’après la carte) qui n’apportait rien si ce n’est encore une saveur de trop dans ce plat déjà saturé. Dommage! Service à l’accent chantant et souriant. Et attention aux nombreux suppléments qui faussent l’intéressante formule E+P+D proposée le soir.

  • PREVEL

    Pauvre chéri !!!! à vous lire vous ne devez pas allez chez les meilleurs, au contraire ceux-ci
    demande toujours une confirmation d’une résa ! et pour cause le « parisien » est tellement peu éduqué, qu’il ne daigne même pas appeler pour décommander en cas de contretemps.
    Alors revoyez vos codes de politesses…

  • Pinot

    Nous avons particulièrement apprécié la gentillesse de la réception, qui nous a permis de passer une très agréable soirée à la fois sur le plan de la cuisine très créative et sur la qualité du service. Ne pas hésiter à découvrir ce lieu. Nous y retournerons avec grand plaisir.

  • Albert

    Cuisine de très bonne qualité mais les portions sont congrues.Dommage.

  • NinaGa

    Alors voilà…nous avions été charmés par les différents articles sur ce nouvel endroit…un peu déçue..une promesse pas à la hauteur. Nous avons demandé des explications sur le menu découvertes 49€ annoncé par le serveur comme un menu carte blanche qui n’est en réalité pas une carte blanche mais une reprise de 2 entrées / 2 plats existants sur la carte… par contre ne vous attendez pas à avoir en prestation les entrées ou plats avec les suppléments ( qui sont bien souvent les plats les plus intéressants)…donc bien mais sans plus…le dessert la tarte citron meringuée retravaillée nous a laissé heureusement sur une belle impression… Mon conseil, partez sur la formule de dej ( en plus ils prennent les tickets restaurants) ou menu à 35€ le soir suffit…un bistromik de plus sur Paris..

  • Aller il faut être franc, on est dans la pleine tendance du moment, avec ses bons cotés et.. aussi ses mauvais. Cette adresse n’est pas révolutionnaire, loin de là, mais il y a quand même de belles exécutions, qui même si elles sont déjà vues, fonctionnent bien pour un « bistro Gourmand » comme se revendique l’endroit sur sa carte de visite. La part belle est faite aux produits frais comme le dit très justement cet article. A tester pour voir ce qu’il se passe de nouveau dans ce quartier South Pigalle. (Je viens d’en faire une revue sur mon blog)

  • Corinne

    bonsoir, j’avais fait confiance à l’entretien sur france inter !nous venons de Nice, on était venu à Paris pour la semaine à Noël; ce soir, nous avons réservé , mon mari, ma fille de 12ANS et moi au cAILLEBOTTE. D’abord, à chaque retour du serveur dans la salle, « tout va bien?ÇA vous plaît? », à mon mari qui avait un peu l’impression d’être surveillé. Ensuite, des saint jACQUES pas très frais sans le corail au prix des grands restaurants! et enfin une mousse au chocolat avec crumble brûlé très brûlé !!! une malheureuse remarque À la serveuse qui revient , et pour cette fois , on ose lui répondre : »Non!!! ça n’allait pas ! le crumble était brûlé ! « eLLE revient avec une assiette de crumble : « aLORS c’était cette fournée que vous avez eue !!!! » evidemment, ils n’étaient pas du tout brûlés ( sqfd…..) vous avez compris, la conne de service c’est la cliente !!!bREF BREF BREF !!!!! Le restaurant à la mode, clientèle qui laisse sa paire de chaussure, ou son sac de chez Gucci ou autre Prada !!! pas nous !!! …….

  • Slanina

    il y a un « s » de trop :))

  • Slanina

    Je ne saurais jamais quoi en penser pour la cuisine.
    Mais l’accueil est détestable !!
    Je réserve la veille pour 13h le lendemain, on me demande un N° de tel que je laisse.
    A 11h une personne me téléphone (je suis en réunion…) pour me dire « je vérifie mes réservations » !!!
    Jamais vu çà et surtout pas chez les meilleurs.
    Je décommande toujours si j’ai un empêchement. Mais je ne suis pas au service d’un restaurant !!
    Dites leurs cher Pudlo…un restaurant commence par l’accueil.
    Cela ne m’empêchera pas de vous suivre bien au contraire
    Cordialement

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Caillebotte