> > > > Le Baratin
9

Le Baratin

« La gloire du Baratin (Paris 20e) »

Article du 30 juillet 2010

Raquel chez elle © JD Sudres/Voyage-Gourmand

Mon pote (ou mon cousin à la mode Bretagne) Bruno Verjus, qui l’adore, en parle dans le dernier n° de Trois Couleurs (et sur www.foodintelligence.fr). Pour un blogger anglais, pris de « hitparadite » aigue, c’est tout simplement « the best bistrot in the world« ‘. Et j’en connais quelques uns de futés et de gourmets (n’est ce pas Francis Staub, n’est ce pas Pierre Hermé?) qui donneraient toutes les tables étoilées du monde, pour un abonnement ici même.

Ambiance a Baratin © GP

Disons que c’est non seulement la meilleure table de la rue Jouye-Rouve (il est vrai qu’elle n’est pas bien grande), mais surtout celle qui vous donne envie de redécouvrir les coteaux de Belleville, et même de grimper les marches (interminables) du métro Pyrénées, juste pour elle. Il y a l’ambiance de bistrot parigot comme dans le temps, la décoration sobre et dans le vent, la compagnie de soiffards intellos qui ne boivent pas n’importe quoi et font attention au contenu de leurs assiettes, les jolis crus de Philippe Pinoteau, plus, bien sûrs, les plats pleins de vivacité, de malice, de fraicheur, de simplicité, de sincérité de la douce Raquel Carena.

Salade d'oreilles de porc © GP

Cette Argentine d’origine, n’ayant pas perdu son bel accent, est devenue parisienne par amour, elle fait son marché avec science et compose ses formules du moment avec doigté. Depuis 23 ans, elle et Philippe rameutent en duo les gourmands/gourmets de partout. Et rien ou presque ne semble avoir changé depuis leurs débuts. Le menu du déjeuner à 16 €, qui en est le meilleur exemple, est une bénédiction. Ce midi, c’était la divine salade d’oreille de cochon aux gros haricots blancs avec sa jolie vinaigrette au basilic, genre pesto, le brave pâté de tête des familles, le ragoût de poissons aux moules, pommes de terre et tomate (un joli morceau de lotte avec son « os »), une queue et/ou une joue de boeuf en daube. Bref, de « l’ordinaire », mais superbement fait.

Salade de cerises © GP

Avant, bien sûr, les desserts, qui font la part belle aux fruits du moment: figues rôties ou salades de cerises dénoyautées. Avec un blanc des coteaux de Loir vif et frais, une « poignée de raisin » rhôdanienne du domaine Gramenon, plus un café serré, on fait un repas exquis, ridiculement peu coûteux (moins de 60 € à deux).

La note de ce midi, clin d'oeil à François Simon © GP

Bref, on a juste envie d’embrasser Raquel à la sortie et de ne confier l’adresse qu’à ses amis.

Le Baratin

3, rue Jouye-Rouve
Paris 20e
Tél. 01 43 49 39 70
Menus : 16 (déj.) €
Carte : 38 €

Le Baratin” : 9 avis

  • Une excellente adresse qui mérite bien son coup de cœur.

  • Htpf

    Beaucoup de points positifs, c’est très, très bon, les portions sont parfaites on peux aller jusqu’au bout sans mourir et profiter du désert et du délicieux café, une sélection de bons vins servis frais ce qui pour moi est la meilleurs façon. le cadre est extrêmement agréable, joli et soigné,
    quand a l’accueil c’est simple et chaleureux vraiment on se sent bien dans ce resto, et les gourmands ne seront pas déçus.
    Htpf

  • OREÏA

    Ce qui nous a le plus manqué, c’est le sourire du patron… au téléphone et de visu. A croire qu’il condescendait à nous accueillir et qu’il nous faisait une fleur en acceptant un couvert de plus à notre table. En fait, c’est dommage, ça gâche tout. La cuisine est bonne, c’est vrai. De grosses différences de présentation et de portion pour un même plat d’une table à l’autre (j’ai eu de la chance avec mon ris de veau excellent, je dois dire). Le personnel est sympa mais on sent qu’ils pourraient dégager un convivialité qui pourrait ne pas plaire… au patron. La note est élevée (66 euros et des poussières par personne), la carte des vins n’est pas à jour… Et on ne sait pas où on va. C’est dommage car depuis le temps que nous en entendions parler !

  • Seve

    Très difficile de comprendre l’engouement pour ce bistrot… L’accueil fait vraiment honte à Paris, je n’ai jamais été aussi mal reçue dans un restaurant. Si on dérange le patron, il n’a qu’à le dire avant qu’on n’ai grimpé la côte de Belleville… Ca donne déjà envie de repartir avant d’être assis. Les plats sont très décevants également, beaucoup de petits bistrots de quartiers font des plats bien meilleurs. Aucune originalité, plats fades, viande trop sèche, petites portions… Bref, mes amis et moi avont expédié le repas pour en finir au plus vite avec cette mauvaise ambiance, et ne jamais y remettre les pieds!

  • Province paris

    Extrêmement déçu, assiette maigre, ambiance quasi nulle et trop cher pour le gout… D’autres endroits à Paris bien plus sympa!

  • misskoko

    je sais que je ne vais pas aller dans le sens du plus grand nombre mais bon …voilà bien un endroit dont j’avais bcp entendu parler et dont j’attendais évidemment bop. J’y ai passé l’une des soirées les plus parisianistes au possible : accueil incroyablement mal aimable du patron, pression sur l’horaire d’arrivée et surtout sur l’horaire de départ (toujours par le même patron !!), poisson trop cuit et légumes sans aucun intérêt … ça a fait beaucoup ! on a préféré en rire, heureusement …
    il y a à Paris plein de petits endroits où non seulement on mange et on boit très bien mais où l’accueil fait partie du plaisir de la soirée. Ce restaurant n’en fait pas partie et ce serait bien qu’il le sache (je parle du patron !!) si vous pouvez faire passer ce message avant que ses clients ne se lassent. Merci pour vos autres adresses !

  • Fred

    C’était fermé cette semaine (repos bien mérité) … j’attends la réouverture (la semaine qui vient) avec impatience… le baratin on y va mais surtout on y retourne inlassablement… je rêve de son ris de veau… ses vins.. la soirée sera parfaite…

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Baratin