> > > > Pignol Sainte Cécile
1

Pignol Sainte Cécile

« Grenoble: la table de Jean-Paul »

Article du 6 mars 2012

Ambiance © JD Sudres/Voyage-Gourmand

Glénat, l’éditeur vedette de la ville, a investi en beauté le couvent Ste Cécile. La partie restaurant est, elle, gérée par Jean-Paul Pignol, le fameux pâtissier-traiteur de la place Bellecour, qui joue là un style de brasserie contemporaine assez réussi.

Bar au fenouil et citron © JD Sudres/Voyage-Gourmand

Le décor de pierre ancienne avec ses banquettes de simili-cuir rouge a le charme d’aujourd’hui. La cuisine, elle, est de toujours : foie gras aux pommes et sa brunoise, salade de saumon au wasabi,  marmite du pêcheur, filet de bar avec son effilochée d’endives et son beurre d’orange, volaille de Bresse à la crème et morilles et faux filet grillé avec son os à moelle et sa poêlée de pommes rattes ne font pas de vagues. Les desserts (vacherin au cassis destructuré, mi-cuit au chocolat, gaufre minute) sont le point fort de la maison.

La salle © JD Sudres/Voyage-Gourmand

Pignol Sainte Cécile

18, rue de l’Alma
38000 Grenoble
Tél. 04 76 24 85 85
Menus : 24 (déj.), 34, 39 €
Carte : 35-45 €
Site: www.pignolsaintececile.com

A propos de cet article

Publié le 6 mars 2012 par

Pignol Sainte Cécile” : 1 avis

  • Sylvie Parmantier

    Je m’y suis rendue récemment pour un repas d’affaire. Décor agréable, mais cuisine peu copieuse, plutôt très moyenne et sans saveur, sur quoi nous avons été nombreux à être d’accord. Pour y avoir été 2 ans plus tôt, il semble que la qualité a baissé. Mais il est vrai que le cadre est agréable pour un dîner d’affaire.
    Mais le clou de la soirée a été à la fin du repas, quand j’ai voulu récupérer ma veste (de marque) et qu’il a été impossible de me la retrouver, alors que c’est l’hôtesse (manager?) du restaurant qui me l’avait prise à mon arrivée pour la mettre au vestiaire!!! Le vestiaire est en réalité une suite de cintres le longs d’un couloir libre d’accès avec porte de sortie en bout de couloir.
    Rappelant le restaurant le lendemain soir, pour savoir si par hasard ma verte aurait pu réapparaitre, je suis tombée sur la même dame qui a été particulièrement ODIEUSE et a terminé la conversation en me raccrochant au nez: refus d »accepter qu’il y a eu vol et d’en tirer les conséquences pour l’avenir; deux collègues m’ont dit avoir entendu qu’il y avait déjà eu des problèmes de vol dans ce restaurant, apparemment sur des sacs; elle m’a dit qu’en réfléchissant elle ne voyait par pourquoi, si réellement vol il y avait eu, seule ma veste (qu’elle a qualifiée de commune) aurait été prise alors que de nombreuses belles vestes , pour certaines en cuir ou avec portefeuilles dans les poches, auraient aussi dû être volées. Et alors ? Il s’agissait pour la plupart de grosses vestes ou manteaux d’hommes ! Et ma veste a bel et bien disparue, alors à quoi sert cet argument? Et pour finir, elle m’a dit qu’un collègue (tous des hommes sauf une femme un peu plus forte, alors que je suis menue) a pu se tromper et prendre ma veste (courte et cintrée). A mourir de rire!!! Et elle m’a raccrocher au nez. Je ne voulais pas tenir le restaurant comme responsable, mais après cet échange je change d’avis, car je m’attendais à un minimum de compréhension et d’excuses.
    Donc, si malgré tout, vous souhaitez aller dans ce restaurant, garder vos affaires avec vous!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Pignol Sainte Cécile