Paray-le-Monial : l’Apostrophe des Garrivier

Article du 5 mars 2022

Catherine et Frédéric Garrivier © GP

Catherine et Frédéric Garrivier, elle native de Mâcon, lui de Roanne, se sont rencontrés chez Troisgros, jadis après qu’il eût travaillé chez Bocuse, puis être allé deux ans ensemble à Marlenheim, au Cerf, chez les Husser. Ils ont créé la belle maison gourmande du coeur de Paray-le- Monial, avec ses quelques chambres et son jardin, face à une demeure qui hésite entre l’art déco et l’art nouveau, à deux pas du canal qui barre la ville en deux et non loin de la basilique qui mène ici les nombreux pèlerins en quête de symboles religieux. Ils assurent ici le délicieux frichti local.

Amuse bouche © GP

Produits d’ici et d’ailleurs ont vocation à dépayser les gourmands locaux. Ainsi, les amuse-bouche, mixant émincé d’agneau du Charolais et tartare de baie de goji, piquillo farci de crabe et pois chiches ou encore cromesquis de tripes de veau à la tomate et sauce aux épices tandoori, avant le velouté de céleri, poulpe et crème citronnelle.

Velouté de céleri, poulpe et crème citronnelle © GP

On se régale avec l’oeuf parfait du Gaec des Tartins, avec sa crème légère aux champignons, ses topinambours rôtis, sa truffe noire du Périgord râpée devant vous, puis le cabillaud cuit à basse température, avec couteau de l’Atlantique, chou pak choï et cerfeuil tubéreux, enfin filet mignon de veau charolais, plus garniture de légumes d’automne et insolite sauce au chocolat.

L’oeuf parfait, topinambour, truffe noire © GP

On boit là dessus régional avec, au verre, le mâcon igé du château london de chez Fichet, un brin neutralisé par le froid, l’élégant mercurey les Saumonts 2018 de Theulot-Julliot ou encore le fruité santenay les Champs Claudes 2018 de Bachey-Legros, avant de céder aux douceurs, qui démarrent par un thé vert aux fruits rouges, introduisant la meringue gourmande kiwi-wasabi avec zestes d’orange, grenade et sorbet au citron. 

Filet mignon de veau charolais, garniture automnale © GP

Et on ne néglige pas les jolies mignardises qui ont nom pâte de fruits  rouges, caramel mou au sésame, guimauve à la Cristille, financier crème passion et pamplemousse confit, pop corn au curry. Une bien jolie maison aux prix fort raisonnables.

Meringue gourmande kiwi-wasabi © GP

L’Apostrophe

27 Av. de la Gare

71600 Paray-le-Monial

Tél. : 03 85 25 45 07

Fermeture hebdo. : aucune.

Chambres : 70-100 €

Menus : 28 (dej.), 46, 59, 85 €

Site : hotel-restaurant-lapostrophe.com

A propos de cet article

Publié le 5 mars 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !