Metz : déjeuner italien au stade

Article du 14 août 2021

Médy Hezraf © GP

Les fous de football et d’Italie – ils sont nombreux – découvriront avec plaisir la table italienne du FC Metz sise dans l’antre du mythique stade Saint-Symphorien. Le nom du lieu?  Tifo, comme « tifosi« , autrement dit « supporters » en langue italienne. La tradition transalpine du club remonte à loin. On se souvient du président historique du club, Carlo Molinari, dont le portrait trône là en noir et blanc. Et également de la star des années 1960, Roland Massucci alors numéro 8 et animateur de l’attaque que l’on qualifia de « Di Stephano » du FC Metz. 

Jjaune d’œuf croquant à la crème d’asperge © GP

Le jeune chef Medy Hezraf, turinois un brin calabrais, qui travailla dans de belles maisons au Piémont, ainsi qu’en Suisse et au Luxembourg, joue là, sous l’égide du belgo-sicilien Masimo, chef exécutif du lieu, un registre italien sophistiqué qui n’est pas sans charme. Ainsi les taglioni (qu’on vous annonce pour des spaghetti), avec huile, ail et croquant de pain aromatisé, les fettucine (qu’on vous présente pour des rigatoni) aux gamberoni, pistaches, safran et tomate ou encore les gnocchi à la sorrentine, avec tomates, basilic et huile d’olive, sans omettre, en plaisant amuse-bouche, l’exquis jaune d’œuf croquant à la crème d’asperge.

Gnocchi alla sorrentine © GP

On n’oublie pas, au passage, la tagliata de thon (fort peu) cuit en « aqua pazza » (eau folle), ni les desserts séducteurs, comme la pannacotta au yaourt pêche et thym citron, la forêt noire d’été au chocolat et fruits rouges, ou encore la fine tartelette fraise, citron et basilic. L’ensemble est charmeur, fait oublier le décor de cantine un peu neutre. En revanche, le service un peu maigrelet, mérite le carton jaune, frôlant même le rouge, ignorant manifestement ce qu’il sert, se trompant dans les appellations des pâtes et cafouillant sur les dénominations des vins (exquis secco de Franciarcorta, fruité san giovese d’Emilie Romagne, qu’on vous présente comme venu de Vénétie), servis au verre.

Tagliata de thon en aqua pazza © GP

Bref, on sent que tout cela est un peu jeunet, et, en tout  cas, franchement perfectible. A l’inverse, le café servi en ristretto à l’italienne est sans doute le meilleur de Metz … E viva Italia !

Les desserts © GP

Restaurant Tifo

Stade Saint-Symphorien, Tribune Nord

57050 Longeville-lès-Metz

Tél. : 03 87 22 79 85

Fermeture hebdo. : dim., lundi. Dîn. sf vend., sam.

Carte : 45 €.

Site : www.restaurant-tifo.com

 

 

A propos de cet article

Publié le 14 août 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !