9

Carnet de Route

« Carnet de Route (Paris 9e): mauvais voyage au Yunnan »

Article du 20 juin 2011

Ambiance © GP

Bien sûr, vous pourriez me prendre pour un indécrottable franchouillard qui se défie de tout ce qui vient d’ailleurs. Vous auriez tort.  Mais, je reviens d’un petit voyage dans le Yunnan qui m’a laissé mal à l’aise. Un service revêche, un décor coloré un brin zen, et qui l’affiche sur les murs, derrière un paravent, une carte poétique et intrigante; voila ce qui vous attend au 57 de la rue du Faubourg Montmartre.

Salade d'algues de Corée vinaigrées © GP

Il y a la salade d’algues (de Corée) vinaigrées (trop!), le porc sauté du chef archi-pimenté, aillé et passablement salé (beaucoup trop !), les fameuses « nouilles qui franchissent le pont qui traverse la rivière », autrement dit les nouilles de riz avec son accompagnement de poulet cuit et cru, crevettes, fruits de mer, tranches de boeuf, calamars, sans omettre ce curieux Qi Guoji ou bouillon de poulet, gras avec ses os (j’ai bien failli m’étouffer avec l’un deux), dans son pot de terre (j’avais demandé la version petite qui était proposée sur la carte, mais on m’a dit que seule la moyenne était disponible et j’avoue en avoir laissé les trois quarts). Fade et gras, gras et fade.

Porc haché sauté du chef © GP

Bref, c’est amusant, authentique (si l’on oublie le service dans les assiettes de pâtes à l’italienne, cf la photo ci dessus), sympathique, si l’on a peu d’humour et surtout l’amour du voyage chevillé au coeur, quoique fort peu convaincant. Il est vrai que ce n’est pas très cher, surtout si l’on s’en tient au plats de riz (genre poulet impérial ou tranches de porc sautées) uniformément proposés le midi à 9€. Ou les diverses spécialités de nouilles maison au poulet, crevettes, boeuf ou en salade, toutes à 9,50 €.

Bouillon de poulet Qi Guoji © GP

Reste que le foie de poulet au cumin est à 19,80 €, que les crevettes aux piments marinés culminent à 26,80 € et que le poulet aux mêmes piments est à 22,50 €. Si l’on n’omet pas les accompagnement de nouilles ou riz blanc, cela peut monter sec. J’avoue que le courage m’a manqué pour tenter, en dessert, la tarte à la citrouille. Ce sera, peut être, pour une prochaine fois. Si l’envie de voyage lointain me taraude…

La salle du fond © GP

Carnet de Route

57, rue du Faubourg Montmartre
Paris 9e
Tél. 01 77 19 55 73
Carte : 18-46 €
Fermeture hebdo. : Dimanche
Métro(s) proche(s) : Notre-Dame-de-Lorette

A propos de cet article

Publié le 20 juin 2011 par

Carnet de Route” : 9 avis

  • LILIFLOWER

    C’est un restaurant chinois parmi des plus authentiques, alors si vous venez critiquer la cuisine authentique chinoise bien sûr c’est épicé comme en Chine, car la plupart des restaurants chinois à Paris ne sont pas des vrais ce sont des Indochinois qui les tiennent donc au goût des français sans épices au goût fade rien à voir avec le cuisine chinoise, nems, guo tiao, bo bun gia yo & j’en passe. D’abord les pâtes sont faîtes à la main & le chef cuisinier & l’ancien chef des « Pâtes Vivantes » ce ne sont pas des spaghettis!!!!! Nonsense, alors Mr Pudlowski quand on connaît rien à la cuisine chinoise, il faut mieux retourner manger des nems & du pho! D’abord pourquoi il est rempli d’étudiants chinois, c’est parce qu’il est authentique au niveau qualité prix car lorsque vous demandez une part de nouilles les parts sont pour 2 personnes bien servis. Alors retournez dans les gargottes banales avec menu poulet aux champignons etc….. Car cette cuisine n’est pas adapté à votre palais fade! De plus à gauche du bar il y a un tableau au mur qui certifie que le restaurant est parmi un des meilleurs restaurants de Paris, au cas ou vous ne savez pas lire le chinois prenez un traducteur!

  • Lio

    Ça m’étonne que vous êtes allés dans un restaurant chinois de spécialité de sud-ouest de la Chine mais vous avez pas goûter les nouilles de riz. En fait, c’est pour plutôt pour les nouilles de riz j’y vais. Comme c’est difficile de les trouver d’ailleurs. Je dirais c’est pas 100% authentique les plats là-bas, mais c’est déjà beaucoup plus authentique que beaucoup autre restaurant chinois à Paris.

  • stef

    Bonne adresse pour ceux qui veulent goûter de la cuisine chinoise hors des sentiers battus, très différent de la cuisine cantonaise du 13eme qui s adapte à nos goûts…je conseille

  • TESTEMALE

    Damned, une lecture plus attentive montre que c’est fermé le dimanche… A suivre donc

  • TESTEMALE

    Ah Ah justement je compte y aller à midi ce jour 25 mai 2013 ! Je viens de lire le compte rendu et…je comprends la surprise du rédacteur mais tout ce qui est dit (vinaigre, piment) est dans le jus de là bas… donc, derrière ces compréhensibles surprises critiques, je vois plutôt de l’authenticité…
    Donc, A suivre, on y va à midi (si c’est ouvert le dimanche).

  • Tavoillot

    J ai apprécié car j ai retrouve certaines des saveurs de mon voyage au Yunnan. C est pratique de manger une soupe à midi et l ambiance est authentique même si le service est à la « chinoise » cad pragmatique …dans le même quartier je recommande l orient d or plus gastronomique : cuisine du hunnan cette fois ci !

  • Nicolas

    Le restaurant n’est plus aussi bon qu’il y a 6 mois. Les plats chinois ne sont pas yuanwei 原味 de la Chine. Mieux vaut se concentrer sur sa spécialité les nouilles qui traversent le pont (Guo qiao mi xian 过桥米线)

  • Valéry

    Je déjeune là bas plusieurs fois par mois et j’avoue y trouver pas mal de plats à mon goût même si en effet les spécialités les plus exotiques comme ces fameux poulets non désossés ne me séduisent guère. Beaucoup de plats de nouilles permettent un déjeuné rapide et bon marché. Leur carte est malheureusement mal traduite et peu explicite quand on ne connait pas les plats en questions. Il reste que l’endroit est très authentique (rempli de chinois la plupart du temps) et que les plats y ont du goût (avec du piment disponible sur les tables pour les mateurs comme moi) qui change des habituels restaurants sino-vietnamiens insipides.

  • renarde

    Bonjour,

    Je suis allée une fois à ce resto. Sa spécialité est de vermicelles de Yunnan. Pour les français, peut-être c’est pas très habituel d’avoir de vermicelles dans la soupe, mais ça m’a plu. ça me rappelle d’un goût chinois, de hometown 🙂

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Carnet de Route