Strasbourg : du neuf à la Vignette

Article du 30 juillet 2020

Dephine Albanese et Valentin Jozeleau © GP

Cette guinguette de la Robertsau, ce quartier de maraîchers additionné à Strasbourg qui a gardé son aspect champêtre, vous la connaissez. Cédric Moulot, le patron du Crocodile, du 1741 et du Tire Bouchon, qui l’a acquise il y a trois ans, lui a donné un neuf tonus, avec, à la direction de salle, la souriante Delphine Albanese qu »on a connu à la trattoria de ses parents à la Wantzenau (la Forchettone). Et, côté fourneaux, une pointure, en la personne de Valentin Jozeleau, ancien de Gilles Goujon à Fontjoncouse et de Christophe Bacquié au Castellet (deux 3 étoiles!) qu’on vit récemment au feu-Maïence de Strasbourg.

Rillettes de thon © GP

Pour l’heure, à la Vignette, il joue une partition bistrotière de grand talent et de grand charme qui, même en carte réduite en temps de covid, s’harmonise sans mal avec une carte de vins splendide. Ainsi, les rillettes de sardines, modèles du genre, servies en verrine, les toasts aillés au caviar d’aubergine bien relevé, les courgettes marinées à l’huile d’olive, le carpaccio de tête de veau sauce gribiche ou l’œuf parfait aux champignons qu’un riesling Glinztberg d’Anne-Marie Schmitt à Bergbieten met en relief avec aisance.

Courgettes marinées © GP

On ajoute les jolis plats du moment, comme le bar au fenouil braisé et au beurre blanc ou le rognon de veau farci à la moutarde ancienne, découpé en salle au guéridon sur lequel le pinot noir de Muré au Clos Saint-Landelin en 2017 s’avère princier. On ajoute de splendides desserts, comme la tarte au citron dite « divinement » meringuée et qui l’est vraiment, flanquée d’un rafraichissant sorbet citron. Ou encore la tartelette aux fraises avec sa crème diplomate à la pistache.

Rognon de farci à la graine de moutarde © GP

On ajoute que les glaces (superbe caramel au beurre salé) sont maison, que le service est vif et plein d’à-propos, que la terrasse bucolique constitue une divine surprise au coeur de l’été et que l’intérieur sombre et boisé façon taverne de toujours, mais avec ses luminaires modernes fait le coup du charme. Voilà une belle adresse strasbourgeoise à renoter sur votre carnet d’or.

Tarte citron meringuée © GP

La Vignette

29, rue Mélanie
67000 Strasbourg
Tél. 03 88 31 38 10
Menus : 14,50 (formule, déj.), 18,50 (déj.) €
Carte : 35-55 €
Horaires : 12h-13h45, 19h-21h45
Fermeture hebdo. : mardi soir, mercredi soir, sam. midi, dim.
Site: lavignette-strasbourg-robertsau.com

A propos de cet article

Publié le 30 juillet 2020 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !