Ville d’Avray : retour aux Etangs de Corot

Article du 9 juillet 2020

Une table au bord de l’étang © DR

Cet hôtel de charme face aux étangs magiques qui inspirèrent Corot, on vous en a parlé naguère. Si le site bucolique et forestier, comme les étangs eux mêmes n’ont guère changé depuis le XIXe siècle, livrent leur magie champêtre que l’on peut admirer depuis la terrasse, les Cathiard-Tourbier, qui ont un pied dans les vignes de Pessac-Léognan (Smith Haut Lafitte), l’autre dans les pépins de raisins destinés à la remise en forme (Caudalies) ont vendu leur demeure de proche banlieue parisienne au groupe hôtelier rennais Beautiful Life Hôtels pour se recentrer sur les vignobles (ils devraient ouvrir bientôt un nouvel hôtel-château avec spa Caudalies à Cheverny).

Variétés de tomate au basilic, gaspacho et burratina © GP

Pour l’heure, rien n’a changé du côté de Ville d’Avray, même si, en temps de covid 19, on a fermé le gastro le Corot, pour se concentrer sur l’offre secondaire mais charmeuse, du Bistrot et surtout celle des Paillotes qui permettent de déjeuner au calme et au vert face aux étangs. Le Rochelais Rémi Chambard, toujours aux commandes des fourneaux, compose une carte commune aux deux enseignes. On aimera, en tout cas, redécouvrir la douceur exotique des Paillotes, qui permettent, à 20 mn de Paris, de se croire très loin en jouant le raffinement tendance.

Foie gras à l’anguille fumée © GP

Au programme, oeuf bio mollet, à la cébette, sauce Albuféra, copeaux de jambon corse Nustrale, truite cuite au sel à l’oseille avec concombre et radis, tartare de bar et sorbet roquette et poivron et encore terrine de foie gras de canard à l’anguille fumée et asperges blanches qui font de jolies entrées à partager. On ajoute les variétés de tomate avec gaspacho, burratina et basilic, le maigre sauvage à la ciboulette avec sa vinaigrette de haricots verts et ses pousses d’épinard ou encore l’échine de cochon à la moutarde de Meaux aux aubergines.

Maigre, vinaigrette de haricots verts, pousses d’épinard © GP

On ajoute la jolie mousse au chocolat pralinée avec ses noisettes grillées, le vacherin aux framboises et estragon ou la brioche perdue au caramel à la fleur de sel, sans omettre quelques jolis vins au verre dans tous les vignobles. L’hôtel, lui, garde son charme privilégié, avec des chambres luxueuses et de jolis balcons sur la verdure et les étangs si proches.

Mousse au chocolat et noisettes grillées © GP

Les Paillotes à l’hôtel des Etangs de Corot

55, rue de Versailles
92410 Ville-d’Avray
Tél. 01 41 15 37 00
Chambres : 189-450 €.
Menu: 38 (déj., sem.) €.
Carte : 55-120 €
Fermeture hebdo. : aucune
Site: www.etangs-corot.com

A propos de cet article

Publié le 9 juillet 2020 par
Catégorie : Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !