2

Paris 1er : le grand chic du Meurice chez soi

Article du 31 mai 2020

Bulots, cromesquis, fougasse © GP

Grand chic, grande classe: c’est le Meurice qui livre à la maison, propose les produits de ses producteurs (les fameux légumes du maraîcher Didier Pil), comme les mets du nouveau chef Amaury Bouhours, mis en place par Alain Ducasse, après le départ pour Tailllevent du sage Jocelyn Herland, et les desserts de la star d’instagram (plus d’1 million et demi de followers!) Cédric Grolet. Joli packaging, menu rédigé avec soin, explications claires et simples pour les mets à réchauffer et à accompagner de leur sauce adéquate. Bref, un luxe gourmand en kit sans effort pour les amoureux du beau détail.

Primeurs et vinaigrette aux agrumes © GP

Au programme du menu de cette semaine : du bon, de l’excellent, du vif, du soigné, dans l’esprit de ce qui peut être servi au Dali, la 2e maison de cet hôtel pas comme les autres, dont Fargue, l’auteur du Piéton de Paris, affirmait : « il y a trois sortes de clientèle, la bonne, la mauvaise, et celle du Meurice« . Manière de souligner l’exigence et l’originalité de cette dernière. On glisse sur les « à côtés » de charme, qui ont nom fougasse et cromesquis, mais aussi bulots sauce tartare servis avec leurs petites « piques », sans omettre l’exquis thé vert glacé, menthe, verveine, citron, tout de fraîcheur et bien de saison.

Saint-pierre grillé, courgettes et olives © GP

Côté hors d’oeuvre, le bar mariné à la rhubarbe et coriandre, le vitello tonnato au fenouil et câpres, comme les « primeurs de nos maraîchers », revus façon pickles, avec leur vinaigrette aux agrumes, font de fringantes entrées en matière. Les plats, eux, sont à la fois nets, clairs, précis, mettant en valeur des produits de qualité sur des airs connus: le saint-pierre grillé aux courgettes et olives, le tendre gigot d’agneau aux petits pois et févettes ou encore les riches tortellini aux blettes et ricotta remplissent bien leur office.

Gogot d’agneau, petits pois et févettes © GP

Les fans de Cédric Grolet ne seront pas déçus par ses créatrions pâtissières, savoureuses et esthétisantes. Ainsi le citron de Menton, le pamplemousse de Corse, deux tous deux extra-frais et plaisamment reconstitués sur un modèle léger et acidulé, ou la jolie tarte aux fraises et pesto basilic. Vive le chic du Meurice et champagne pour tous!

Le citron © GP

 

Le Meurice à la maison

228 rue Rivoli
Paris 1er
Tél. 01 44 58 10 55
Menus : 70 € (à emporter, supplément de 9 € pour Paris intra-muros)
Horaires : 12h30-14h, 19h30-22h
Fermeture hebdo. : Samedi, dimanche
Fermeture annuelle : 11-28 février. Fin juillet-fin août
Métro(s) proche(s) : Tuileries
Site: www.alainducasse-meurice.com

A propos de cet article

Publié le 31 mai 2020 par

Paris 1er : le grand chic du Meurice chez soi” : 2 avis

  • Chaman

    Je ne sais pas pour Macdo, mais avec ce Meurice à la maison nous nous sommes régalés… Bravo !

  • szer

    joli foutage de tronche,mac do livre aussi,faut stopper ce genre de délire!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !