Lire et relire « Cadres noirs » de Pierre Lemaître

Article du 18 mai 2020

C’est le polar du moment à lire et à relire. Paru initialement en poche en 2011, il revient ces temps-ci au faîte de l’actualité avec une série diffusée sur Arte et, depuis peu, sur Netfix, « Dérapages », avec Eric Cantona, formidable de puissance et de vérité, dans le rôle principal. La série, en six épisodes bien rythmés, avec la voix off et la tête (rasée) du « King Eric » en narrateur édifiant, suit le livre quasiment à la lettre. Il faut dire que l’auteur, Pierre Lemaître, prix Goncourt pour Au Revoir Là Haut, que nos lecteurs connaissant bien pour sa trilogie (avec Miroir de nos Peines et Couleurs de l’Incendie), a participé, de près, à l’écriture du scénario et des dialogues. Le héros, Alain Delambre, est un cadre de cinquante-sept ans, usé par quatre années de chômage, qui ne croit plus guère à son destin. Cet ex-DRH dans une PME a accepté des petits jobs en attendant le vrai travail qui doit le sortir de l’ornière. Après s’être fait renvoyer d’un ultime travail humiliant, et avoir refilé un « coup de boule » à un petit chef, pour lequel il est menacé d’un procès, il voit s’ouvrir le bout du tunnel. Une grande entreprise internationale cherche à recruter un super-cadre dont il aurait le profil. Et pour décrocher le poste, Delambre  est prêt à tout, à emprunter de l’argent, quitte à se disqualifier aux yeux de sa femme et de ses filles, à se faire coacher pour gagner la loterie, à participer à l’ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle en forme de prise d’otages. Mais les dés sont pipés. Et si sa fureur est sans limite et si le jeu de rôle tourne au jeu de massacre, le cadre noir peut tenter retourner la situation à son profit. Comme toujours avec Lemaître, on n’est jamais au bout de ses surprises ni de ses peines. Et les rebondissements, de la prison au tribunal, des bureaux de la Défense à ses entrepôts de grande banlieue (de Beauvais dans la série), sont légion. Ce grand roman noir, qui a donné naissance à une adaptation filmée puissante, vibrante, dénonciatrice, vaut la lecture et la relecture pour le bonheur d’une critique sociale muée en révolte sans fin. Un chef d’oeuvre du genre.

Eric Cantona en « cadre noir » © DR

Cadres noirs, de Pierre Lemaître (Le Livre de Poche, 448 pages, 7,90 €).

A propos de cet article

Publié le 18 mai 2020 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !