Courchevel/Moriond : la gentillesse du Fahrenheit 7

Article du 3 février 2020

La façade © GP

Ce vaste hôtel familial, créé par Véronique et Stéphane Vidoni, qui ont travaillé à l’Arboisie à Megève, en lieu et place des Cimes Blanches, joue le bon rapport qualité prix, avec ses 65 chambres et 20 appartements à 1650 mètres d’altitude. L’accueil est souriant, le service relax, les parties communes colorées, la restauration, entre bar, terrasse, rôtisserie et brasserie dite « la cheminée », jouent le côté attrape-tout, non sans qualité.

Damien Ducharlet © GP

L’ambiance est jeune et sportive, mais la gourmandise n’est pas oubliée. Aux commandes des fourneaux, le jeune Damien Ducharlet, 28 ans, natif de Bozel, formé jadis au Chabichou, pratique un registre sage, un brin fusion, qui plait aisément à tous : poké bowl de saumon ou « buddah bowl » pour les végétariens, « tigre qui pleure », thon mi-cuit en croûte de sésame jouent côté tendance.

Tigre qui pleure, Buddah bowl et poké bow de saumon © GP

Mais la Savoie n’est pas oubliée avec la fondue aux truffes, la « boîte chaude », la tartiflette ou encore la croziflette font aisément plaisir à tous, notamment aux skieurs affamés en quête d’émois régionaux.

Le décor de la « Cheminée » © GP

Fahrenheit Seven

Résidence les Cimes Blanches

76 Rue du Marquis

73120 Courchevel-Moriond

Tél. : 04 86 15 44 44

Chambres : 250-350 €.

Menu : 45 €.

Carte: 55 €.

Site : www.fahrenheitseven.com

 

A propos de cet article

Publié le 3 février 2020 par
Catégorie : Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !