Méribel : l’extraordinaire Refuge de la Traye

Article du 31 janvier 2020

La terrasse © GP

C’est, sans nul doute, l’une des plus extraordinaires réalisation des Alpes de l’année : un refuge millésimé 1982, entièrement reconstruit avec sa neuve chapelle, ses deux mazots, ses quelques chambres modernes, ses salles cosys, son coin cheminée, sa terrasse, son spa étonnant où l’on se fait dorloter au foin… bref, un lieu hors norme et quasi hors piste qui se gagne soit à pied ou à ski en randonnée, soit en moto-neige.

Salon © GP

Un peu plus d’une heure, si l’on choisit la voie pédestre, dix minutes dans le grand silence blanc de la forêt. Et c’est un autre monde qui se fait jour, dédié à la montagne, avec ses vues imprenables sur les sommets voisins, son chalet des randonneurs, son entrée douce où l’on se déchausse pour enfiler les pantoufles maison. On est accueilli là comme chez des amis (aisés), par un personnel aux aguets, venu d’ailleurs.

Oeuf poché aux truffes et fregula sarda © GP

Un maître d’hôtel-sommelier, natif d’Ariège, issu de la Marine Nationale, un directeur, géant vosgien de Gérardmer, ancien champion sportif, reconverti en aubergiste bonhomme, plus quelques jeunes gens motivés qui vous apportent gentiment les plats du moment. On peut venir pour le repas du jour, goûter l’omelette aux truffes et aux morilles, la planche de charcuterie savoyarde, l’oeuf mollet aux truffes et fregula sarda aux lardons.

Un coin de table © GP

Le chef est italien, officie à Monaco, au Maya Bay, qui appartient, comme la demeure au promoteur n°1 de la principauté, Jean-Victor Pastor. Pas de bling-bling, ni d’esbroufe azuréen, dans ce qui est servi ou proposé. Aussi bien côté table (entre foie gras, tartiflette et sa fraîche salade mêlée), que cave (avec l’apremont et le pinot signés Masson, tous deux très savoyards). Il y a un bar pour le coup de génépi ou la chartreuse, le thé, le café ou le chocolat chaud.

Au spa © GP

Et puis l’étape douce et heureuse, avec un spa étonnant, ses plantes variées, pour des infusions rares, ses soins de détente et son lit clos au foin montagnard. Bref, un lieu étonnant qu’il faut approcher à pas lents, qui démarre en douceur, qui semble se réveiller d’un long sommeil, mais qui est tout neuf. Bref, un « refuge » d’aujourd’hui dédié à la beauté de la montagne éternelle.

Vue depuis le sauna © GP

Refuge de la Traye

61 chemin Sainte-Appolonnie

73550 Méribel

Tél. : 04 58 24 04 04

Chambres: 350-1350 €.

Carte: 55 €.

Site : www.refugedelatraye.com

A propos de cet article

Publié le 31 janvier 2020 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !