Sept

« Toulouse : la modernité du Sept »

Article du 28 avril 2018

Guillaume Monboisse © GP

Si le cassoulet vous lasse, le confit vous navre et le magret vous fatigue, venez chez Guillaume Monboisse. Ce Toulousain voyageur de 28 ans, qui a racheté la maison où il fait ses classes, sous l’aile de Benoît Cantalloube, l’a modernisée, faisant de cette « toulousaine », faisant face à l’église Saint-Sernin, un petit temple contemporain de la cuisine moderne.

Langoustine, gelée de mirin et caramel de sureau au corail d’oursin © GP

Il a travaillé à Hong-Kong, à Bruxelles, mais aussi chez Dan Bessoudo à Ventabren, imagine des alliances singulières à partir de produits apparemment opposés, comme avec la langoustine juste rôtie au mirin et caramel sureau au corail d’oursin, la lotte aux fèves et haddock fumé ou le tourteau aux pommes et kalamansi, comme le saint-pierre, fenouil et quinoa.

Bœuf de l’Aubrac glacé au poivre de Madagascar, chou rave et betterave © GP

On ajoute le bœuf de l’Aubrac glacé au poivre de Madagascar, avec chou-rave et betterave ou la poire aux cacahuètes et mélilot, jolis à voir, surprenants à découvrir, savoureux à déguster.

Façade © GP

Sept

7 place Saint-Sernin
31000 Toulouse
Tél. 05 62 30 05 30
Menus : 30 (déj.), 56, 76 €
Horaires : 12h-14h, 20h-21h45
Fermeture hebdo. : Lundi, samedi midi, dimanche
Site: www.restaurant-sept.fr

A propos de cet article

Publié le 28 avril 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Sept