> > > > Au Pont du Corbeau
6

Au Pont du Corbeau

« Strasbourg: Christophe et Coralie sur le pont »

Article du 6 janvier 2017
Coralie et Christophe Andt © GP

Coralie et Christophe Andt © GP

Il est la star de la winstub, le dernier mohican du genre, à la fois propriétaire, aubergiste, homme de salle, chef, sommelier, homme orchestre de sa propre demeure. Le lieu ravit depuis quatre décennies. Christophe Andt s’apprête à passer la main à sa fille Coralie, ex pâtissière au Cygne à Gundershoffen, qui l’épaule déjà entre salle et fourneaux, l’aide à faire plaisir à ceux qui ont réussi à se glisser dans cette « stub » heureuse, qui est l’archétype de ce qu’on aime trouver dans la région: atmosphère heimlich, c’est à dire comme à la maison, vins choisis sur une carte plantureuse, plats d’anthologie qui résumerait à elle seule la gourmandise d’Alsace sucrée et salée, cadre boisé avec ses peintures au mur, ses vitres en cul de bouteille.

Hareng matjes et pommes de terre © GP

Hareng matjes et pommes de terre © GP

L’air de l’extérieur n’y passe qu’en catimini. Le musée alsacien est au-dessus. L’Ill coule en contre bas. Par temps froid, on est ravi de se serrer et de trouver là du réconfort, avec la fondante tarte à l’oignon aux lardons, le hareng matjes émincé sur sa salade de pommes de terre vinaigrée, le carpaccio de sanglier, la tête de veau, le saumon à la choucroute, la salade de pot au feu, le jambon chaud avec ses pommes de terre craquantes, la saucisse dite ‘ »mannerstoltz » (fierté de l’homme), découpée avec ses lentilles, servie en cocotte Staub.

Mannerstolz et lentilles © GP

Mannerstolz et lentilles © GP

Là dessus, on boit le sylvaner de Fernand Seltz à Mittelbergheim à la fois sec, fruité et d’une belle ampleur (ah, le terroir de Mittelbergheim et ses jolis argilo-calcaires), mieux que le pinot blanc de Clément Lissner à Wolxheim, servi en pichet et un peu vert, ou encore le pinot noir bio et « nature » de Julien Meyer à Nothalten. En dessert, on craque pour la tarte aux myrtilles ou le splendide sorbet aux quetsches arrosé d’eau de vie. La formule du déjeuner à 13,50 € est un cadeau et les deux services du midi (et même l’accueil tardif jusqu’avant 15h) explique le succès de demeure – à feu continu.

Sorbet aux questches arrosé © GP

Sorbet aux quetsches arrosé © GP

Au Pont du Corbeau

21, quai Saint Nicolas
67000 Strasbourg
Tél. 03 88 35 60 68
Menus : 13,50 (formule, déj.) €
Carte : 35-45 €
Fermeture hebdo. : Samedi (sauf décembre), dimanche midi
Fermeture annuelle : Vacances de février, août

A propos de cet article

Publié le 6 janvier 2017 par

Au Pont du Corbeau” : 6 avis

  • BILOU

    Commentaires élogieux tout à fait justifiés ! Bonne table et belle ambiance, et de plus, quelle carte des vins !!!
    Le « dernier des Mohicans » a de la chance car Coralie saura, sans nul doute, tenir de belle manière la barre de ce beau vaisseau !

  • Non, ce n’est pas celui d’Albert, mais de Fernand Seltz: 42 Rue Principale, 67140 Mittelbergheim
    Téléphone : 03 88 08 93 92

  • Fleurov

    Ne s’agirait-il pas plutôt d’Albert Seltz Et non de Fernand ? Albert étant reconnu par ses pairs pour sa passion et sa défense du Sylvaner et des « Alsace » …

  • RONNY

    Christophe est un grand professionel, le Pont Corbeau est une excellente adresse depuis des dizaines d’années, toujours impeccable et sympa, à trés bientot Christophe.

  • Ça me donne vraiment envie de découvrir ce lieu, depuis le temps que je dois retourner en Alsace, j’en salive d’avance. À bientôt

  • Vanderkelen christophe

    La meilleure choucroute est l’endroit le plus typique de Strasbourg et Christophe un personnage extraordinaire nous venons de Bruxelles deux fois parents pour manger une choucroute chez lui et partager des bons vins

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Au Pont du Corbeau