> > > > La Chocolatière
1

La Chocolatière

« Tours : la Chocolatière séduit toujours ! »

Article du 15 décembre 2016
La façade © GP

La façade © GP

C’était depuis 1983 « la Chocolatière » sous la houlette de la famille Ménard à Tours. C’est toujours la Chocolatière, même si, depuis deux ans, la maison est sous la gouverne des Dolfi de la Mère de Famille qui ont racheté de nombreuses institutions sucrées de province, comme Témoins à Caen et Henriet à Biarritz. Les Ménard, dont le fiston Bruno, formé chez Bardet, est devenu le trois étoiles de l’Osier à Tokyo, cherchaient un repreneur qui conserveraient leur héritage. De fait, les jolies ganaches (splendides au café ou grand cru issu du Vénézuéla), tablettes, bonbons au chocolat, pâtes de fruits, caramels, nougats et pâtisseries exquises (ah, ce Paris Brest à croquer!) sont toujours fabriqués dans leurs ateliers de Chambray-les-Tours par les artisans formés ici même comme Thiébault Brunner, le solide pâtissier, et Jean-Marc Polisset, le fidèle chocolatier. Bref, une histoire et une tradition qui continuent. Ne manquez pas les exquis « pavés de Tours »: des pralinés feuilletés à fondre !

Les chocolats © GP

Les chocolats © GP

La Chocolatière

2/4, rue de la Scellerie
37000 Tours
Tél. 02 47 05 66 75
Horaires : 9h30-19h
Fermeture hebdo. : Dimanche après-midi

A propos de cet article

Publié le 15 décembre 2016 par

La Chocolatière” : 1 avis

  • Gilles, vous ne vous êtes pas trop foulé à Tours au niveau pâtisseries et chocolats. En cherchant un petit peu plus, vous auriez pu découvrir, à quelques centaines de mètres du BarJu, précisément, au 59 Place du Grand Marché, la boutique de Nicolas Léger, le meilleur pâtissier de la ville. Et en retournant vers l’avenue de Grammont, vous arrêter au 2 rue des Halles, à la chocolaterie de Jacques Bellanger, MOF, deux adresses qui sont les deux seules références pour becs sucrés de cette ville.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Chocolatière