> > > > Auberge-Café Cascade du Nideck
3

Auberge-Café Cascade du Nideck

« Oberhaslach: la bonne halte près de la cascade »

Article Archivé
Selon nos dernières informations l'article fait référence à des informations qui sont maintenant obsolètes.
Cet article est donc archivé.

Article du 22 juillet 2015
La façade © GP

La façade © GP

Le lieu est légendaire: celui des châteaux ruinés du Nideck et de sa cascade, la plus haute d’Alsace, dont on admire l’eau se déversant à travers les hautes roches de porphyre rose. Avant ou après la balade, une halte au café, sous sa grande maison à colombage, s’impose.

Décor © GP

Décor © GP

Philippe Hubner est un hôte fantasque, mais chaleureux, qui propose, sur la route, ses ouvrages en « livre-service », sans omettre, à l’intérieur du café même albums pour petits et grands, contes, proverbes, dictons et autres volumes à feuilleter et à consulter sans hâte. Boissons diverses, sodas frais, bière pression s’imposent après une belle marche. Il y a là aussi quatre chambres d’hôtes et une roulotte avec une « piscine » maison…

Livres-service sur la route © GP

Livres-service sur la route © GP

Auberge-Café Cascade du Nideck

98, rue du Nideck
67280 Oberhaslach
Tél. 03 88 48 71 01
Carte : 55 €

A propos de cet article

Publié le 22 juillet 2015 par

Auberge-Café Cascade du Nideck” : 3 avis

  • Espasa Danièle

    Je reviendrai, c’est sur !! Bisous Maman

  • Bonjour
    Nous avons racheté l’auberge et exploitons le café ainsi que les chambres d’hôtes
    Même adresse mais numéro différent :09 64 34 42 34
    Venez nous voir
    Au plaisir ;-)))

  • Frederic Lacroix

    C’est la maison de mon enfance. Mes parents ont géré ce restaurant pendant plusieurs années entre 1963 et 1966 il me semble. Je ne suis pas certain des dates , j’avais entre 3 et 6 ans. Certains souvenirs sont malgré tout toujours présents, mon grand frère allait attraper les truites a la main dans la rivière, l’électricité était fournie par un moulin a eau qui faisait tourner une dynamo et mon père était obligé de briser la glace en hiver pour que le moulin puisse tourner. Le chasse neige en hiver qui passait pour ouvrir la route et le gibier (sangliers, cerfs et chevreuils) qui venaient manger dans les poubelles du restaurant. Il y avait a l’époque juste une ou deux fermes a quelques kilomètres plus haut et la maison du garde forestier un peu plus loin .

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Auberge-Café Cascade du Nideck