Suivez moi

Académie Goncourt

Paris 2e : Maurice Rougemont raconte Drouant avant le Goncourt

Après-demain, lundi 6 novembre, Drouant, Antoine Westermann et son adjoint Anthony Clémot accueillent les Goncourt qui décernent leur prix à 13h. Maurice Rougemont, notre complice photographe, était là, en avant-première, pour la préparation du fameux repas. Vous en dirons plus encore dans « les chuchotis du lundi ». En avant première et en exclusivité, nous dévoilons ici […]...

Article publié il y a 1 an Actualités Étiquettes : , , , , , ,
Paris 2e : Maurice Rougemont raconte Drouant avant le Goncourt

Nancy : l’Excelsior et ses auteurs vus par Maurice Rougemont

On vous a parlé hier de la Brasserie l’Excelsior, la plus belle de son registre Art Nouveau dans l’hexagone, face à la gare de Nancy, qui accueille le temps d’une soirée inaugurant la manifestation du « Livre sur la Place », le monde de la presse, de l’édition, des écrivains et des lettres, sous la houlette de […]...

Article publié il y a 1 an Restaurants Étiquettes : , , ,
Nancy : l’Excelsior et ses auteurs vus par Maurice Rougemont

Paris 2e : mon Drouant à l’heure Goncourt

Folie furieuse ce midi pour la remise des prix Goncourt et Renaudot – deux jolies lauréates cette année-là, entre Leïla Slimani et Yasmina Reza, pour des jurés réputés jusque là misogynes … Mais est-on venu pour cela ? Chaque année, Antoine Westermann régale le tout-Paris en même temps que l’Académie Goncourt et leurs collègues du […]...

Article publié il y a 2 ans Restaurants Étiquettes : , , , , , , ,
Paris 2e : mon Drouant à l’heure Goncourt

Paris 2e: mon déjeuner Goncourt

Drouant ? Vous connaissez par coeur. Mais, un jour de Goncourt, ici même, c’est autre chose: la maison met les petits plats dans les grands. Quand j’ai démarré, il y a quatre décennies, dans la chronique littéraire (c’était au temps des « Nouvelles Littéraires » de Philippe Tesson), ces repas pantagruéliques me faisaient rêver. Aujourd’hui, je me […]...

Article publié il y a 3 ans Restaurants Étiquettes : , , ,
Paris 2e: mon déjeuner Goncourt 2

Adieu à Robert Sabatier

Ce matin, il était calme, avait du mal à respirer. Mais j’avais pu venir le voir encore. Il était à Ambroise Paré à Boulogne au 5e étage, où, après Sainte-Perrine, à Chardon-Lagache, une équipe amicale veillait sur lui avec tendresse. J’avais des nouvelles de lui par Florence Godfernaux, sa bienveillante attachée de presse, son amoureuse […]...

Article publié il y a 6 ans Livres Étiquettes : , , ,
Adieu à Robert Sabatier 1