1

Rome : le p’tit bonheur d’Armando

Article du 1 décembre 2021

Décor et cuisine © GP

Fondée en 1961 par Armando Gargioli, cette trattoria toute voisine du Panthéon a gardé son décor de taverne ancienne, espaçant ses tables, faisant mirer sa cuisine ouverte, que cachent, à peine, quelques vitraux, profitant, en outre d’une mini terrasse providentielle. Si l’on a pu réserver une table de haute lutte (merci à Simone Pinoli, le directeur du trois étoiles la Pergola!), le p’tit bonheur vous est promis.

Spaghetti cacio e pepe © GP

Les tables sont bien mises, joliment nappées, les vins au verre ont du coffre et s’exposent à la vue de tous sur un meuble dévolu à cet effet. On aime sans mal le petit cesanese Consilium Migrante du Latium qui passe avec l’évidence du naturel sur des mets aux jolies connotations régionales. Burrata et crostino à la tomate, tendre artichaut à la romaine, avec son huile d’olive, tourte à l’anchois, vitello tonnato, saltimbocca alla romana, avec sauge, jambon, sauce vin et fine scaloppine de veau passent tous seuls.

Saltimbocca alla romana © GP

Un bémol pour les spaghetti « cacio e pepe », certes fort bien cuits, mais quasiment sans pecorino et beaucoup (trop) de poivre sur lesquels on s’est contenté de râper un peu de parmesan. Le service est efficace, même si on a envie de réclamer un conseil, alors qu’il préfère discuter entre soi et soi. Un bravo, en revanche, pour l’exquise torta antica, façon crumble, avec ricotta et fraise, qui, même hors saison, pour cette dernière fait carrément plaisir.

Antica torta © GP

Armando al Pantheon

Salita de’ Crescenzi, 31

00186 Rome, Italie

Tél. : +39 06 6880 3034

Fermeture hebdo. : samedi soir, dim.

Carte: 35-70 €.

Site : www.armandoalpantheon.it

A propos de cet article

Publié le 1 décembre 2021 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Rome : le p’tit bonheur d’Armando” : 1 avis

  • Merci beaucoup pour l’adresse ayant moi même un site en rapport avec la cuisine italienne. je serais ravi de découvirr ce petit restaurant à rome lorsque j’aurais l’occasion d’y repasser

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !