L’art du fromage selon Bernard Antony

Article du 20 octobre 2019

Bernard Antony est, on le sait bien ici même, l’artiste du bon fromage affiné tout azimut. Fortiche sur le comté, proche de son Sundgau natal, excellent sur les tous les chèvres, les pâtes de montagne les plus variées, les méconnus du Sud Ouest, les crottins, les cabécous, les pérails, comme les curiosités auvergnates, les belles alpines, prodigue sur l’Adi Gasna basque, le Pont l’Evêque et le parmigiano reggiano, il fait découvrir aux amateurs éclairés les mariages vins/fromages dans sa cave de Vieux-Ferrette qui ressemble à une caverne d’Ali Baba version crémière et fort sophistiquée. Son livre lui ressemble: érudit, varié, éclectique, complet, pédagogique et fort bien illustré. Il sait, avec l’aide son historienne, Katherine Khodorowsky, mettre en valeur sa passion fromagère, raconter ses appellations fétiches autant que ses artisans fétiches, de Jérôme Spruytte à Albert Courroy, de Romain Shihin aux frères Vergnol, avec la même ferveur. Voilà un bel hommage à l’art du bon fromage.

Fromage, de Bernard Antony, textes de Katherine Khodorowsky (Alain Ducasse éditions, 215 pages, 45 €).

A propos de cet article

Publié le 20 octobre 2019 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !