Glanz-an-der-Weinstraße : la table de la frontière

Article du 11 juin 2019

Le paysage © GP

« Grenztisch« : autrement dit, la table de la frontière. C’est là, depuis 1919, que les vignerons autrichiens et slovènes se rencontrent, devisent, échangent leurs idées, leurs moments de vie, que les marcheurs se croisent, admirent la beauté du paysage entre vignes et montagnes, que les promeneurs prennent leur temps. Une table et puis un panneau, délimitant la frontière : c’est tout ou presque. Pas de barrière, mais des vignes, des collines, des maisons, comme étagées sur le haut des collines. Les histoires familiales se croisent. La cousine de l’un a épousé le frère de l’autre. Et l’on cultive les mêmes raisins.

La rencontre © GP

Quand sous l’oeil de Willi Klinger, le responsable de l’association des vins autrichiens qui organisait ce dernier dimanche de mai son annuel « Wine Summit », Herbert Germuth, l’autrichien, et Alojzij Gaube, le slovène, content leur histoire de famille (s), l’émotion affleure. La frontière n’existe que depuis 1919, scindant ce qui fut jadis des territoires de l’ancien empire austro-hongrois, ce fameux « Monde d’Hier » dont parlait Stefan Zweig avec nostalgie. Celle-ci (la frontière, pas la nostalgie…) a perdu de son côté martial depuis 1990. On boit le welschriesling, le muscateller, le chardonnay, d’un côté et de l’autre. Et c’est le vin de l’amitié.

Le panneau de la frontière et de la table © GP

Vignerons et journalistes réunis à la table de la frontière © DR

Site : www.suedsteiermarkwissen.com/der-grenztisch

A propos de cet article

Publié le 11 juin 2019 par
Catégorie : Rendez-vous, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !