Nice : Pierre Altobelli vitalise Davia

Article du 7 mars 2019

Pierre Altobelli et sa maman © AA

Une petite perle niçoise, sympa et savoureuse, dénichée par notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost. Suivez-le chez Davia!

Les gamberoni de San Remo © AA

Chez Davia, c’est « le » restaurant de cuisine traditionnelle niçoise et provençale savamment mâtinée d’Italie voisine. La grand-mère de Pierre Altobelli l’a créé en 1953 et sa maman en a pris la suite. Cette dernière est toujours en place depuis qu’il a repris le flambeau de l’affaire (3e génération) après un parcours plus que flatteur. Apprentissage chez Bruno à Lorgues, puis passage chez Christian Morisset au Juana, Yannick Alleno au Meurice, année de l’obtention de son 3e macaron, les frères Pourcel à Shanghai, Alain Ducasse à Monaco, Jacques Maximin à Vence, Michel Troisgros à Tokyo, l’Amber au Mandarin Oriental à Hong Kong.

Salade d’artichauts et poutargue © AA

Chef du restaurant Pierre à Osaka, Pierre s’est vu décerner une étoile par le guide rouge. Marié à une charmante japonaise, ce jeune papa aux références pointues aurait pu continuer longtemps à officier dans la cuisine de prestige, mais ses racines familiales et régionales ont été plus fortes. Et le voilà de retour dans sa ville natale.

Stockfisch tradition © AA

Il a préféré ainsi succéder à sa mère tout en s’imprégnant de ses précieux conseils. Sur ses fourneaux Molteni, ce talentueux cuisinier brille à jouer avec les produits les meilleurs une partition aux gourmandes notes nissardes dans une tradition respectée. Celle-ci est bien présente aussi bien dans les barbajuans, bourache, blettes et ricotta, que dans les anchois frais marinés et les poivrons rôtis à l’huile d’olive et ail.

Anchois frais marinés sur poivrons à l’huile d’olive © AA

Cru et accompagné de fines tranches de poutargue ou agrémenté de jus de palourdes, avec Pierre, l’artichaut devient simplement génial. Tout comme le chou farci ou le stockfisch d’antan :  la tradition ciselée par le chef a vraiment du bon au propre comme au figuré.

Artichaut au jus de palourdes © AA

La tarte aux pommes est bluffante de par sa confection. Faite avec des boskoops, elle est délectable tout comme l’onctueuse tarte au citron de Menton. Jacques Maximin, venu dernièrement découvrir la cuisine d’un de ses anciens disciples, a été plus qu’emballé par tout ce qu’il a dégusté, une sacrée référence !

La salle © AA

Le service est bienveillant dans un cadre avec nappes à carreaux et mobilier typé bistrot. Ce cocon familial surplombé d’un majestueux lustre de Murano, Pierre Altobelli va encore l’embellir dans les prochains jours, à l’intérieur comme terrasse. De cette pépite que se repassent de bouche à oreille les connaisseurs, vous possédez maintenant les informations. Alors, faites comme eux. Mais gare à l’affluence !

La tarte aux pommes Boskoop © AA

Chez Davia

11 bis, rue Grimaldi

06000 Nice

Tel. 04 93 87 91 39

Carte : 34€

Fermeture hebdo : lundi et samedi midi

Site : www.chez-davia.fr

A propos de cet article

Publié le 7 mars 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !