> > > > Boucherie Le Bourdonnec
2

Boucherie Le Bourdonnec

« Paris 16e: Le Bourdonnec, prince boucher »

Article du 25 octobre 2013

Dominique Brugière, qui fut dans une vie antérieure, photographe à Paris-Match, n’a jamais totalement abandonné la photo (il fut directeur commercial de Fuji film France puis de Konica France). Mais sa gourmandise l’a toujours mené sur de jolis chemins de traverse. Ce béotien gourmand est un hédoniste heureux. Quand il rend visite à la Boucherie Lamartine reprise par le fougueux Yves Marie Le Bourdonnec, il s’emballe avec ferveur.

La façade © Dominique Brugière

La façade © Dominique Brugière

On dit de Yves-Marie le Bourdonnec qu’il fait la même chose que ses confrères mais en mieux ou qu’il est le prince des bouchers et le boucher des princes. Il a repris il y a quelques mois la boucherie Lamartine et il en a fait le temple du boeuf wagyu, de la maturation longue et des viandes d’exception, Highlands ou Long Horn. Aller chez Y.M.L.B, ce n’est pas qu’acheter de la viande, c’est trouver des viandes de races bien déterminées provenant d’éleveurs triés sur le volet. Les échanges et le partenariat avec les éleveurs sont essentiels dans cette réussite. Y.M.L.B défini avec eux un cahier des charges et cela va même jusqu’à une participation dans leur entreprise. Il s’intéresse à toute la filière et ce, jusqu’au moindre détail.

Côte de boeuf © GP

Côte de boeuf © GP

C’est pour cela qu’il peut proposer ce que vous ne trouverez pas ailleurs. Si payer le prix de la qualité ne vous rebute pas, courrez-y. Vous devriez aimer cela.

Rôti de veau © DB

Rôti de veau © DB

Boucherie Le Bourdonnec

172 avenue Victor Hugo
Paris 16e
Tél. 01 47 04 03 28
Horaires : 9h-13h, 15h-19h30
Fermeture hebdo. : Lundi, samedi après-midi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Rue de la Pompe

A propos de cet article

Publié le 25 octobre 2013 par

Boucherie Le Bourdonnec” : 2 avis

  • michel szer

    a t on l’adresse du restaurant ayant à la carte cette cote de boeuf?vu le prix je ne veux prendre aucun risque et surtout ne pas mourir idiot.Je continuerai de me servir chez Khalifa son pastrami vaut bien le numéro 102.

  • J.F.Fortchantre

    Le Vatican, la Mecque, le paradis en somme. L’ambition de tout boeuf bien élevé doit-être de terminer son chemin ici, dans le cas contraire, on peut parier qu’ils partent avec un sentiment d’inachevé ! Bravo à ce têtu breton !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Boucherie Le Bourdonnec