Bougival : le Coq Hardi revisité

Article du 18 janvier 2020

Un coin de table © GP

C’était une table glorieuse du temps passé (« le Coq Hardi »), qui cumula les étoiles, à deux pas de la Seine, sur la route des impressionnistes. Puis la maison tomba dans l’escarcelle des frères Blanc et de leur chaîne bas de gamme (Clément & co). Elle reprend aujourd’hui du poil de la bête, sous l’égide de David Cheleman, qu’on connut au Petit Poucet de l’île de la Jatte, puis à Neuilly dans le 17e, à l’enseigne des Saveurs du Marché.

Oeuf en meurette © GP

La déco, avec ses multiples salons, son jardin, sa cheminée, a le look champêtre, avec chaleur. La cuisine joue les plats à l’ancienne retrouvés : grenouilles persillés, oeuf en meurette, bisque d’étrilles, cuisse de lapin à la moutarde ou aile de raie grenobloise ne manquent pas de sérieux, ni de générosité, au gré d’un menu-carte bien pondu à 29 et 36 €.

Cuisse de lapin à la moutarde © GP

On boit là le splendide château Rolland de By, cru bourgeois vinifié par Jean Guyon, l’homme de Haut-Condissas, proposé là à prix raisonnable, sans négliger les plantureux desserts: charlotte aux marrons sauce chocolat ou tarte Tatin fondante avec sa crème épaisse.

Charlotte aux marrons © GP

Le Coq de Bougival

15 Bis Quai Rennequin Sualem

78380 Bougival

Tél. : 01 30 78 20 00

Fermeture hebdo. : dim. soir, lundi.

Menu: 29 (formule), 36 €.

Site : www.le-coq-de-bougival.fr

A propos de cet article

Publié le 18 janvier 2020 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !