1 restaurants péruviens dans le 3ème arrondissement de Paris

Filtres sélectionnés : France Paris Paris 3ème Restaurants Restaurants péruviens

13, boulevard du Temple - 75003 Paris
Menu : 16 (formule déj.), 21 (déj.) €. Carte : 30 (déj.), 40-60 € (dîner).
Fermetures : Lundi, dimanche.

Autres Restaurants péruviens à proximité

15, avenue Montaigne - 75008 Paris
Menu : 28 (formule, déj.), 32 (déj.), 65 (dégustation) €. Carte : 50-85 €.
Fermetures : Samedi midi, dimanche.

Autres recherches

Trouver un restaurant dans le 3ème arrondissement de Paris. Tous les articles sur les meilleurs restos dans le 3ème arrondissement de Paris : les restos coups de coeur dans le 3ème arrondissement de Paris, ceux qu'on peut éviter aussi. Nos critiques bonnes et mauvaises des nouvelles brasseries dans le 3ème arrondissement de Paris. Nos restos à découvrir mais aussi les restaurants dans le 3ème arrondissement de Paris les plus connus, les grandes tables et les troquets. Réservez le restaurant dans le 3ème arrondissement de Paris qui vous convient : le moins cher, le meilleur rapport qualité prix, ceux ou on se fait plaisir, les restaurant pour faire la fête ou encore ceux ou l'addition s'envole. Choisissez le meilleur restaurant dans le 3ème arrondissement de Paris pour vous : ceux qui privilégient la cuisine de qualité, les restaurants de tradition, les restaurants modes, les cadres romantiques, les restaurants tendances, les restaurants historiques ou ceux dont la situation est exceptionnelle sans oublier les restaurants de passionnés, d'amoureux de la cuisine et bien entendu de chefs de talent qui font partager leur art et leurs plats pour le plaisir de tous.
Vous pouvez également chercher d'autres Restaurants péruviens à proximité : Restaurants péruviens Paris 8e
Le 3e est une mosaïque, avec ses squares, ses placettes, ses ruelles, ses rues longeant des jardins clos. Pas le coeur de Paris, mais une certaine idée de la province tranquille, avec un cachet médiéval ou Renaissance. Les cafés ont le chic champêtre. Les Boutiques s'y font câlines, la mode rattrapant l'art. Place des Vosges, terrasses, bistrots, rues en dédale laissent pousser l'herbe sous les pavés...