10 restaurants japonais dans le 1er arrondissement de Paris

Filtres sélectionnés : France Paris Paris 1er Restaurants Restaurants japonais

37, rue de Montpensier - 75001 Paris
Menu : 45 (déj. bento), 58 (dîn.), 88 € (dîn.). Carte : 45-65 € (déj.).
Fermetures : Lundi, dimanche soir.
6, rue de la Sourdière - 75001 Paris
Menu : 95 (déj.), 145 (dégustation) €.
Fermetures : Lundi midi, mardi midi, dimanche.
Horaires : 12h-13h30, 19h-21h30.
2
18, rue du Louvre - 75001 Paris
Menu : 80, 100, 120 (déj.), 145, 180, 200 € (diner).
Fermetures : Mercredi.
Horaires : 12h-14h30, 19h-22h30.
1
41, rue Saint-Roch - 75001 Paris
Menu : 14, 16, 17 € (déj.). Carte : 20-35 €.
Fermetures : Dimanche.
Horaires : 12h-14h15, 19h-22h15.
11
9, rue du Mont Thabor - 75001 Paris
Menu : 32, 42 (déj.), 60, 85 €. Carte : 55-90 €.
Fermetures : Ouvert tous les jours.
Horaires : Jusqu'à 22h30.
1
14, rue Molière - 75001 Paris
Menu : 25 (déj), 40 (déj.), 47 (dîn.), 57 (dîn.), 60 (dîn.) €. Carte : 40-75 €.
Fermetures : Lundi midi, samedi midi, dimanche midi.
5
9, rue d'Argenteuil - 75001 Paris
Menu : 14-21 € (jusqu'à 18h30). Carte : 20-30 €.
Horaires : 11h30-22h.
5
18, rue du Louvre - 75001 Paris
Menu : 25, 28, 31 (formules déj.), 42 (bento déj.), 69 (dîn.), 120 (dîn.) €. Carte : 95-100 €.
Fermetures : Dimanche.
Horaires : Jusqu'à 22h30.
45, rue de Richelieu - 75001 Paris
Carte : 22-38 €.
Fermetures : Dimanche.
5, rue Villedo - 75001 Paris
Menu : 18, 22, 37 (déj.), 70 (dîn.) €. Carte : 30-50 €.
4

Autres recherches

Trouver un restaurant japonais dans le 1er arrondissement de Paris. Nos découvertes mais aussi les restaurants dans le 1er arrondissement de Paris où il faut être vu. Découvrez où savourer des sushis, bentos, giozas et ramen dans les meilleurs restaurants japonais dans le 1er arrondissement de Paris. Découvrez nos critiques de la cuisine des bons chefs japonais dans le 1er arrondissement de Paris mais aussi nos expériences moins réussites.
Il abrita les Halles, fut le "ventre de Paris". Il demeure sa tête, son pouls et son coeur. Même si l'ancien carreau, avec le pavillon de Baltard et leurs bouchers aux vestes blanches tachées de sang, a disparu. Restent le marché Saint-Honoré, revu par Bofill, les bistrots à patine, les zincs sympas, les repaires de l'exotisme, les demeures vénérables, les branchées, les artisans de coeur. Entre les quais et la Comédie-Française, le Palais-Royal, les passages, se profilent une histoire, la gourmandise à foison et pas mal de décontraction...