1 restaurants espagnols dans le 1er arrondissement de Paris

Filtres sélectionnés : France Paris Paris 1er Restaurants Restaurants espagnols

19 bis, rue du Mont Thabor - 75001 Paris
Carte : 40-55 €.
Fermetures : Ouvert tous les jours.
Horaires : 11h- 23h.

Autres Restaurants espagnols à proximité

70, rue de Grenelle - 75007 Paris
Carte : 25-40 €.
Fermetures : Lundi, dimanche.
3
Byzance Champs Elysées, 11, rue Clément Marot - 75008 Paris
Carte : 30-50 €.
Fermetures : Dimanche.
Horaires : Jusqu'à 21h.
17 rue Ramponeau - 75020 Paris
Carte : 30 €.
Fermetures : Tous les midis. Lundi.
Horaires : 18h30-2h.
26, rue Poussin - 75016 Paris
Menu : 42 (vin c.) €. Carte : 37-65 €.
Fermetures : Lundi, dimanche.
4
25 rue Montgallet - 75012 Paris
Menu : 12,50 (formule, déj.) €. Carte : 30-40 €.
Fermetures : Dimanche.
Horaires : 12h-14h30, 19h30-23h30.

Autres recherches

Trouver un restaurant dans le 1er arrondissement de Paris. Tous les critiques sur les meilleurs brasseries dans le 1er arrondissement de Paris : les bonnes brasseries dans le 1er arrondissement de Paris, les moins bons aussi. Nos avis sur les nouvelles brasseries dans le 1er arrondissement de Paris. Nos découvertes mais aussi les restaurants dans le 1er arrondissement de Paris qui comptent, les grandes tables et les bistrots. Réservez le restaurant dans le 1er arrondissement de Paris qui vous convient : le moins cher, le meilleur rapport qualité prix, ceux ou on se fait plaisir, les restaurant pour faire la fête ou encore ceux ou l'addition s'envole. Choisissez le meilleur restaurant dans le 1er arrondissement de Paris pour vous : ceux qui privilégient la cuisine de qualité, les restaurants de tradition, les restaurants modes, les cadres romantiques, les restaurants tendances, les restaurants historiques ou ceux dont la situation est exceptionnelle sans oublier les restaurants de passionnés, d'amoureux de la cuisine et bien entendu de chefs de talent qui font partager leur art et leurs plats pour le plaisir de tous.
Il abrita les Halles, fut le "ventre de Paris". Il demeure sa tête, son pouls et son coeur. Même si l'ancien carreau, avec le pavillon de Baltard et leurs bouchers aux vestes blanches tachées de sang, a disparu. Restent le marché Saint-Honoré, revu par Bofill, les bistrots à patine, les zincs sympas, les repaires de l'exotisme, les demeures vénérables, les branchées, les artisans de coeur. Entre les quais et la Comédie-Française, le Palais-Royal, les passages, se profilent une histoire, la gourmandise à foison et pas mal de décontraction...