Suivez moi

En ce moment sur le blog

Vienne : les nuits du Maxx

Evidemment, le lieu n’est pas très central, au sud de la ville et à quinze mn du centre en taxi. Mais le rapport qualité-prix de ce mastodonte moderne, avec ses 195 chambres et suites, est évident.  Taille respectable de chaque chambre, belles  salles d’eau très fonctionnelles, mobilier de bureau high tech. Plus bar, spa et […]...

Article publié il y a 1 mois Hôtels
Vienne : les nuits du Maxx

Genève : « Less Saves The Planet » aux Bergues

« Moins sauve la planète« : on connaît l’antienne. Notre ami et correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, a assisté à la dernière animation de cette manifestation écologique et gourmande. Il raconte… « Less saves the Planet » est un livre plein de bon sens écrit par Fadi Abou, restaurateur depuis trois générations, dont la société […]...

Article publié il y a 1 mois Actualités
Genève : « Less Saves The Planet » aux Bergues 1

Vienne : à la découverte de Konstantin Filippou

Il est le coming man de la grande cuisine autrichienne, né à Graz, d’un père grec et d’une mère autrichienne, a travaillé à Werfen chez les frères Obauer, à Vienne au Steirereck ancienne version et au Novelli, à Londres encore chez Gordon Ramsay, sans omettre chez Arzak à San Sebastian. Il construit sa cuisine, avec […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Vienne : à la découverte de Konstantin Filippou

Les chuchotis du lundi : imbroglio au Crillon, Stéphanie Le Quellec ramène sa Scène, le Michelin en Californie, la révolution Klein au Sofitel Strasbourg, Michel Husser et sa winstub, le Soldat de l’An II vendu, Mathieu Bucher ouvre sa rôtisserie, Lily of the Valley arrive, adieu à Jean-Marie Meulien

Imbroglio au Crillon Si vous y comprenez quelque chose, écrivez-nous, nous sommes ouverts à toutes les explications. Depuis deux ans, en effet, soit la date de réouverture du Crillon, après quatre années de fermeture pour travaux de rénovation, tout le monde, ou presque, parmi les responsables qui donnent et donnaient saveur et  couleur au lieu, […]...

Article publié il y a 1 mois Actualités
Les chuchotis du lundi : imbroglio au Crillon, Stéphanie Le Quellec ramène sa Scène, le Michelin en Californie, la révolution Klein au Sofitel Strasbourg, Michel Husser et sa winstub, le Soldat de l’An II vendu, Mathieu Bucher ouvre sa rôtisserie, Lily of the Valley arrive, adieu à Jean-Marie Meulien 2

Paris 16e : Chabanel arrive au Petit Boileau

Christophe Chabanel? On se souvient de lui à la Dînée dans le 15e. C’était un autre siècle … Il fut alors notre « jeune chef de l’année » au Pudlo 1995. Il était alors conquérant,  comme un pilier de rugby fonçant vers sa destinée. Cet ancien élève de Jean-Pierre Vigato chez Apicius et Michel Kéréver au […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 16e : Chabanel arrive au Petit Boileau

Jamais l’un sans l’autre de Joël Schmidt

Un couple fusionnel, un duo magistral, deux amoureux complices: ils sont frère et soeur, brillants, magiciens, virtuoses, liés dès l’enfance. Jean a perdu sa jumelle à sa naissance. Aude, son aînée, jouera ce rôle, comblera ce manque, mieux: sera le juste complément de ce cadet en proie au malheur. Ils vont grandir contre les leurs, […]...

Article publié il y a 1 mois Livres
Jamais l’un sans l’autre de Joël Schmidt

Paris 7e : Cos Labory chez Gaya

Cos Labory, vous connaissez. Gaya par Gagnaire aussi. L’un ne va pas forcément avec l’autre. Il faut la force de persuasion de Jean-François Hesse, de l’Agence Transversal, pour faire coïncider ce grand rouge de Saint-Estèphe, sur 18 ha, avec son encépagement en cabernet sauvignon (60 %), merlot (35 %) et cabernet franc(5%), sur la colline […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 7e : Cos Labory chez Gaya

Neuilly-sur-Seine : le renouveau de Durant-Dupont

Thierry Bourdoncle (Sénéquier à Saint-Tropez, le Hibou à l’Odéon, le Hibou Blanc à Megève, le Paris-New-York à la Madeleine, Mabillon boulevard Saint-Germain, plus vingt autres, c’est lui) a repris, rénové – avec l’aide précieuse et habile du couple de designers Clémence et Clément Goutal –  et reboosté le traditionnel Durant-Dupont, cette brasserie historique du tout […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Neuilly-sur-Seine : le renouveau de Durant-Dupont

Paris 8e : retour chez François Félix

On avait évoqué, il y a quelques années, ce café très coloré, décoré façon Garcia, dont le nom est un hommage à François-Félix de Crillon qui donna son nom au palace vis à vis, l’ex Hôtel d’Aumont, qu’il racheta en 1788, et fut construit par Louis-François Trouard, derrière la noble façade édifiée par Jacques-Ange Gabriel. […]...

Article publié il y a 1 mois Rendez-vous
Paris 8e : retour chez François Félix

Paris 19e : la Grèce selon Juan Arbelaez

Tout lui réussit! Dans un lieu dont on pensait qu’il était maudit (Alain Mikli y avait ouvert une table carnassière de qualité avec Hugo Desnoyer mais…), Juan Arbelaez, qui fait un tabac partout où il passe, de Levain à Froufrou, de la Planxa à Vida, joue ici, comme à Saint-Ouen, la cuisine grecque, populaire, lumineuse […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 19e : la Grèce selon Juan Arbelaez 2

Paris 6e : la nouvelle donne de Bartolo

On n’était pas revenu chez Bartolo depuis hien longtemps et une expérience assez piteuse. La maison, créée en 1950 par Bartolo Memmolo, a changé de mains, Alexis et Nicolas, deux jeunes copains passionnés, qui ont laissé la cuisine et le service en des mains 100% italiennes. D’où l’authenticité de ce qui se trame ici, au […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 6e : la nouvelle donne de Bartolo

Le Bacon de Franck Maubert

Un formidable petit bouquin dédié à Bacon, l’homme, l’artiste, le visionnaire, le buveur, le viveur. Franck Maubert, critique d’art, mémorialiste, romancier, relit ses notes, raconte ses rencontres, à Londres, à Paris, avec l’illustre peintre, né à Dublin, d’une famille anglaise rigoriste dont il fut vite rejeté. Il le découvre – et nous avec lui – […]...

Article publié il y a 1 mois
Le Bacon de Franck Maubert 1

Biarritz : une pause à l’Open Gare

L’Open Gare? Un café alternatif, éco-responsable, tout voisin de la gare biarriote du quartier de la Négresse, qui permet de prendre la pause, un café, une douceur, de deviser, de lire, de réfléchir, de travailler seul ou à plusieurs, en attendant son train. Depuis que le TGV a mis Biarritz à 3h40 de Paris, le […]...

Article publié il y a 1 mois Rendez-vous
Biarritz : une pause à l’Open Gare

Biarritz-Arcangues : Idiart, petit prince végétal

Il était le wonderboy de la Réserve de Saint-Jean-de-Luz, pur basque, formé jadis chez Michel Sarran à Toulouse, André Gahuzère à Biarritz, puis Patrice Demangel au Miramar. Fabrice Idiart, qui a quitté la maison du groupe Floirat sur la côte basque où il est resté dix ans, a repris avec allant le Moulin d’Alotz à […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Biarritz-Arcangues : Idiart, petit prince végétal 1

Saint-Jean-de-Luz : le gâteau basque, c’est Etchebaster

Les rois du gâteau basque? Ce furent longtemps à Saint-Jean, sur la gourmande rue Gambetta, les frères Etchebaster, qui ont laissé la boutique familiale à leur nièce Mathilde Cabantous. La maison n’a pas changé de nom, ni d’esprit. Elle fait toujours boutique sérieuse et même exquise, largement dédiée au gâteau basque à la confiture de […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Saint-Jean-de-Luz : le gâteau basque, c’est Etchebaster

Saint-Jean-de-Luz : les beaux fromages de Benat

Le brebis basque, d’appellation « Ardi-Gasna Ossau-Iraty« , n’a pas de secret pour lui. Il le cueille en dix ou douze versions sur l’estive, dans des fermes connues de lui seul, les expédie soigneusement à Hélène Darroze ou Alain Ducasse, landais amoureux amoureux du pays, à Paris. Mais tout ce que propose l’ami Benat Moity est la […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Saint-Jean-de-Luz : les beaux fromages de Benat

Saint-Jean-de-Luz : un air de tradition chez Kako

Une table de tradition face au marché, son décor patiné, son comptoir d’entrée, son ambiance chaleureuse: nous sommes là chez Kako, au coeur de Saint-Jean-de-Luz, que tient Jean-Claude Ascery avec sérieux. Au programme, asperges et chorizo, chipirons à l’encre, carpaccio de truite, poisson du marché, calamars à la plancha et frites maison, filet de merlu […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Saint-Jean-de-Luz : un air de tradition chez Kako

Ciboure : le bonheur d’Alaïa

Il tenait le Basilic à Paris, au pied de l’église Sainte-Clotilde, où se tenait chaque année la grande fête de Service Littéraire de notre ami François Cérésa. Fabrice Naacke, qui a quitté la capitale pour rejoindre Ciboure et la pointe de Socoa, a repris un rade sans gloire sis à fleur de plage, qu’il a […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Ciboure : le bonheur d’Alaïa

Genève : que bello Iago !

En goguette en Suisse,  Alain Angenost, notre correspondant de la Côte d’Azur, s’est arrêté aux Bergues et a redécouvert pour nous le fameux Il Lago à l’Hôtel des Bergues … Face au Léman – qu’on nomme ici « lac de Genève » – , l’Hôtel des Bergues constitue le plus ancien palace de la cité genevoise. Cet […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Genève : que bello Iago !

Saint-Jean-de-Luz : un poisson chez Cornec

Un marché d’une exceptionnelle richesse et d’une grande variété: celui de Saint-Jean-de-Luz, avec ses divers stands mettant en scène toute la richesse des saveurs et des couleurs du pays basque. En vedette, les stands poissonniers avec les beaux produits de la mer glanés au large des côtes d’ici par les petits bateaux de Ciboure : […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Saint-Jean-de-Luz : un poisson chez Cornec