Suivez moi

En ce moment sur le blog

Angoulême : les biscuits d’Arnaud et Myriam

Arnaud et Myriam Mainemer, qui ont racheté il y a près d’une décennie, cette biscuiterie de 1889, fondée par Edouard Lolmède, l’ont déplacée de la place du Palais dans une rue proche des halles où ils proposent une trentaine de macarons (goûtez leur « mangue et cerise », exquis!) et biscuits à goûter sur place ou à […]...

Article publié il y a 4 semaines Boutiques
Angoulême :  les biscuits d’Arnaud et Myriam

Les chuchotis du lundi : les 20 ans d’Eric Frechon au Bristol, Cyril Lignac dit m… au Michelin, Jean-Georges Vongerichten à Paris, adieu à Raymonde Bocuse, Sergio Mei au Baretto, le cas Préalpato, Mathias Dandine à Gémenos, le retour de Ludovic Bonneville

Les 20 ans d’Eric Frechon au Bristol Il bénéficie d’une forte cote d’amour. Le plus modeste des trois étoiles à Paris, c’est lui sans doute qui fêtait ses vingt ans de présence au Bristol, lundi soir, lors de la garden party annuelle du palace de la rue Saint-Honoré. En présence de grands chefs amis, comme […]...

Article publié il y a 4 semaines Actualités
Les chuchotis du lundi : les 20 ans d’Eric Frechon au Bristol, Cyril Lignac dit m… au Michelin,  Jean-Georges Vongerichten à Paris, adieu à Raymonde Bocuse, Sergio Mei au Baretto, le cas Préalpato, Mathias Dandine à Gémenos, le retour de Ludovic Bonneville

Massignac : envol des saveurs aux Dyades

Dans ce lieu de paradis qu’est le domaine des Etangs en Charente, ces Dyades constituent la cerise sur le gâteau: une table étoilée, fine et fraîche, avec son beau décor empierré où un jeune service aux aguets apporte les plats fort maîtrisés du chef Loïc Lecoin. Ce Cantalou passé chez Louis-Bernard Puech à Calvinet, qui […]...

Article publié il y a 4 semaines Restaurants
Massignac : envol des saveurs aux Dyades

Massignac : pause café-brocante au Nid des Artistes

Une tisane, des miels, un vieux livre de poche à 1€ (lors de notre passage « l’Homme révolté » de Camus jouxtait « la Guerre de Troyes n’aura pas lieu » de Giraudoux, « les Epées » de Nimier et « le Traité du Désespoir » de Kierkegaard), du matériel de couture, des objets de déco et des meubles vintage: voilà ce qu’on […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Massignac : pause café-brocante au Nid des Artistes

Massignac : des Etangs de paradis

Magique, féérique, unique : ce domaine au vert, dans son beau parc de 1000 ha, avec ses pâturages, ses  grands bois, son splendide château du XIe siècle, qui a des grâces renaissance, avec ses suites dans les tours, ses salons divers et variés, ses métairies en annexe avec ses chambres rustiques, si chics, ses vues […]...

Article publié il y a 1 mois Hôtels
Massignac : des Etangs de paradis 2

Angoulême : le bon chocolat, c’est Crosnier

Maryline et Jean-Christophe Crosnier ont relancé avec entrain cette maison plus que centenaire, qui, avec son plafond peint à stucs et ses fresques, a gardé le charme d’antan. Les chocolats, eux, ont le goût d’aujourd’hui. Jean-Christophe, qui a travaillé à Paris, notamment chez Mauduit et Fauchon, mitonne des ganaches et pralinés de qualité. On raffole […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Angoulême : le bon chocolat, c’est Crosnier

Angoulême : les vins de Pascal

Pascal Merle, natif de Villeneuve-sur-Lot, élève de l’école hôtelière de Souillac, qui était commis sommelier au Château de Mercuès près de Cahors, à l’Auberge de l’Ill et à la Tour d’Argent avant de diriger l’Echassier à Cognac, a fait de ce bar/cave avec ses casiers abritant les crus de son cœur un QG pour amateurs […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Angoulême : les vins de Pascal

Angoulême : la brasserie mode des Roger

Jean-Christophe et Catherine Roger ont revu en brasserie mode et moderne en prune, gris, blanc, noir, avec gaieté, leur institution gourmande dédiée aux poissons et fruits de mer, face à la gare. Ils accueillent avec gentillesse et veillent sur la salle sans omettre de jeter un œil sur la cuisine mijotée avec simplicité et sagesse […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Angoulême : la brasserie mode des Roger

Paris 6e : Pauline, Alain, Allard

Une chef qui se fait tatouer des livres de cuisine et un hommage à Escoffier, on ne voit ça que chez Allard! La jeune Pauline Berghonnier, 27 ans, passée dans de belles maisons (le Crillon époque Jean-François Piège, le Saint-James à Paris 16e, les Trois Marches de Cyril Robert à Versailles), entrée dans le groupe […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 6e : Pauline, Alain, Allard

Paris 16e : du neuf chez Lili

Il s’appelle Dicky To, est natif de Hong Kong, a travaillé au Peninsula de Tokyo, côté cuisine chinoise, et a remplacé, dans celui de Paris, Ma Peter Wong Tak, reparti pour l’Asie. Recruté par le chef exécutif, le MOF Christophe Raoux, ancien de chez Ducasse et du Café de la Paix, qu veille sur l’approvisionnement […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 16e : du neuf chez Lili 1

Illmitz : les grains de paradis de Kracher

Ils n’en sont qu’à a 3e génération, mais sont devenus le label des grands vins nobles dans le monde entier. Gerhard Kracher qui continue l’oeuvre entreprise par le grand-père Aloys, développée par son père Aloys junior, règne sur un mini empire du Neudsiedlersee. Ce vaste lac situé au coeur du Burgenland, qui marque la frontière […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Illmitz : les grains de paradis de Kracher

Deutsch Schützen: à la découverte de l’Eisenberg

C’est une région qui touche la Hongrie, flirte avec les anciennes terres de l’empire des Habsbourg, au sud du Burgenland, le territoire de vin le plus à l’Est de l’Autriche. C’est l’Eisenberg, avec ses 515 ha de vignes, son cépage roi, le Blaufränkisch, qui cousine avec le Kekfrankos magyar. Et on l’on pourrait s’amuser à […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Deutsch Schützen: à la découverte de l’Eisenberg

Kapfenstein : douce vie au château

Des châteaux de charme en Styrie, il en est de nombreux. Celui de Kapfenstein est un modèle du genre, avec ses belles chambres et suites à l’ancienne, certaines avec terrasse et balcon, son mobilier Bidermaier, ses vues plongeantes sur la campagne environnante, si verdoyante, ses serveuses en costume qui arborent le « dirndl » local, sa belle […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Kapfenstein : douce vie au château

Berghausen : dîner à la Magnothek

Cette « magnothek » (comprendre la cave aux magnums), qui appartient aux Tement, se gagne en quelques minutes à pied à travers les vignes, sur le haut de la colline, près d’une église. On y trouve tous les vins de la région, notamment en grand format, mais pas seulement, et à tous les prix. On pourra boire […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Berghausen : dîner à la Magnothek

Ehrenhausen : luxe et douceur au milieu des vignes

C’est comme un Ovni au milieu des vignes, avec sa construction parallélépipédique face aux montagnes, sa vaste piscine, son spa de 1400 m2, ses 102 chambres et suites toutes de dimension appréciable, ses notes minimalistes, son design un brin scandinave, ses salles d’eau fonctionnelles, ses vues depuis les balcons sur une église en plein champ […]...

Article publié il y a 1 mois Hôtels
Ehrenhausen : luxe et douceur au milieu des vignes

Juan-les-Pins : quand Gault & Millau dort à la Passagère.

Toujours sur la brèche, notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost a assisté au Gault&Millau Tour. Il raconte… Présent dans une vingtaine de pays, le guide Gault & Millau, racheté dernièrement par Vladislav Skorstov, un financier russe de 39 ans, est désormais dirigé par Jacques Bally. Après avoir passé dix ans dans le groupe […]...

Article publié il y a 1 mois Actualités
Juan-les-Pins : quand Gault & Millau dort à la Passagère.

Berghausen : l’élégance de Tement

On songe aux Lageder du Sud-Tyrol, dont on vous a parlé il y a près deux ans. L’élégant patron, vigneron, conquérant, qui poursuit la tradition, et voit ses fils le relayer avec aisance: on trouve cela chez Manfred Tement qui a creusé la montagne, remué les terrasses. Et qui, sur 80 ha, avec 20 ha […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Berghausen : l’élégance de Tement

Sulztal-an-der-Weinstrasse : un repas chez les Dreisiebner

Un « Buschenschank »: un repas froid. c’est très exactement ce qu’offrent les Dreisiebner dans leur ferme viticole devenue un restaurant régional, constituant une perle populaire sur la route des vins du Sud de la Styrie. On boit là les vins de la propriété plantée à 90 % en blanc, notamment en sauvignon blanc, traminer, welschriesling, scheurebe, […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Sulztal-an-der-Weinstrasse : un repas chez les Dreisiebner

Glanz-an-der-Weinstraße : la table de la frontière

« Grenztisch« : autrement dit, la table de la frontière. C’est là, depuis 1919, que les vignerons autrichiens et slovènes se rencontrent, devisent, échangent leurs idées, leurs moments de vie, que les marcheurs se croisent, admirent la beauté du paysage entre vignes et montagnes, que les promeneurs prennent leur temps. Une table et puis un panneau, délimitant […]...

Article publié il y a 1 mois Rendez-vous
Glanz-an-der-Weinstraße : la table de la frontière

Vienne : une glace à fondre place de la Suède

Depuis 1886, la même famille, les Molin-Pradel, sert les glaces les plus justement réputées de Vienne, crémeuses, bien turbinées à l’italienne, avec leur parfums magiques: mangue, vanille, amaretto, straciatella, chocolat, réglisse ou encore ananas. La tradition est respectée, une gamme « vegan » est désormais au programme, les tables sont nombreuses, façon brasserie chic à l’intérieur et […]...

Article publié il y a 1 mois Rendez-vous
Vienne : une glace à fondre place de la Suède