Suivez moi

En ce moment sur le blog

Paris 2e : un houmous et plus chez Salatim

Un peu vegan, pas tout à fait casher, israélienne et surtout telavivienne, cette cantine colorée signée Yariv Berreby, qu’on connut chez KGB et BAT, a belle mine. Le dimanche, c’est la queue et la folie pour le « brunch israélien ». Dans une atmosphère survoltée et après avoir fait la queue, on cède avec plaisir aux salades […]...

Article publié il y a 4 semaines Restaurants
Paris 2e : un houmous et plus chez Salatim

Paris 10e : les folles nuits du 25 Heures

On vous en a parlé à Zurich et à Berlin. Voilà un hôtel drôle, joyeux même, à la fois confortable et relaxe. On a évoqué sa table israélienne, Neni, ses houmous, ses shawarmas, ses mets de street food façon Tel Aviv nouvelle vague. On pourra faire halte au « Sape Bar », dédié à un personnage mythique, […]...

Article publié il y a 4 semaines Rendez-vous
Paris 10e : les folles nuits du 25 Heures

Paris 15e : connaissez-vous Pilgrim ?

Pour qui a connu là le restaurant Olympe, puis Philippe Detourbe, puis Thierry Burlot, puis Lionel Flury, le choc culturel et visuel sera rude. La table est devenu claire, lumineux, s’ordonnant, avec ses grandes fenêtres et son look scandinave, autour d’une vaste cuisine ouverte. Y officie Terumitsu Saito qu’on connut jadis au Mangevins à Tain […]...

Article publié il y a 4 semaines Restaurants
Paris 15e : connaissez-vous Pilgrim ?

Paris 10e : évasion chez Neni

Neni? Si vous nous suivez avec fidélité, vous connaissez l’adresse à Zurich et Berlin. Le nom vient des quatre fils d’Haya Molcho – Nuriel, Elior, Nadiv et Ilan – , chef(fe) de Haïfa qui leur a dédié cette table concept. Le propos de cette cuisinière israélienne nouvelle vague? Importer la street food tel-avivienne avec gaîté, […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 10e : évasion chez Neni

Paris 14e : le nouvel Opportun vu par Maurice Rougemont

Notre ami photographe Maurice Rougemont a observé le changement de génération Alzérat à l’Opportun… de Serge à Morgane…` « Père et fille Dans la famille meurette, je prends les œufs, dans la famille bavette, je prends les frites, dans la famille Alzérat je ne prends pas le père, dans la famille Opportun je prends le décor […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Paris 14e : le nouvel Opportun vu par Maurice Rougemont

Béziers : Bontemps 2 le retour

On a connu Olivier Bontemps à Magalas. Ce natif de l’Hérault à l’accent forcément chantant, formé jadis à Paris au Crillon, avant les Pourcel à Montpellier et Thierry Marx à Cordeillan-Bages, fut chef-associé à l’Octopus. Il est devenu locataire-gérant d’une brasserie qui reprend son enseigne fétiche, dédiée à ses jumeaux, au coeur de la médiathèque […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Béziers : Bontemps 2 le retour

Valras-Plage : la générosité de Yann Nicolas

Il a 35 ans, est natif de Quimper, a été élevé à Plomodiern, commis chez Bellin aux Glazicks, passé à l’Atlantide à Nantes chez Jean-Yves Gueho, aux Mouscardins à Saint-Tropez chez Laurent Tarridec, au Chabichou à Courchevel chez Michel Rochedy, à l’Octopus à Béziers avec Fabien Lefèvre, chez Laurent Saudeau au Manoir de la Boulaie […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Valras-Plage : la générosité de Yann Nicolas

Béziers : dormir « in situ »

Une demeure XIXe, plein centre, qui anime le coeur de Béziers avec ses nuits à la fois sobres et colorée: c’est « in situ« , avec son entrée bleutée, sa piscine sur l’arrière, sa mosaïque signée Hervé Di Rosa (auquel une salle de réunion est dédiée), ses vingt quatre chambres fonctionnelles, leurs coins salons ou terrasse,  ses […]...

Article publié il y a 1 mois Hôtels
Béziers : dormir « in situ »

Les souvenirs des Vosges de Maurice Rougemont

Notre ami et complice photographe Maurice Rougemont, toujours en quête du « meilleur de la France », est allé quérir l’authentique et le gourmand en Lorraine, côté Vosges… A la ferme de Bonnefontaine, Eric Bon, paysan à la fourche tranquille, câline si bien ses vosgiennes qu’elles lui donnent toute la tomme qu’elles savent. A Plainfaing au milieu […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Les souvenirs des Vosges de Maurice Rougemont

Villeneuve-les-Béziers : la maison de Benjamin

Benjamin Meurisse, qui a travaillé avec Franck Radiu à Valras, a fait de cette maison de village, avec sa courette en terrasse au soleil, un lieu de bon goût. La mise de table est modeste, avec ses tables en bois non nappées, ses serviettes en papier. Mais l’ensemble respire la franchise, la sincérité et la […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Villeneuve-les-Béziers : la maison de Benjamin 1

Marseillan : les délices de la « Folie »

Les huîtres, bien sûr, chaudes, froides, version spéciales et grasses, un brin salées, iodées, grâce à la fameuse « marée solaire » de la Maison Tarbouriech: voilà ce qu’on cuisine à la Folie. Mais, pas seulement. Le jeune Nicolas Lesseure, qui a travaillé à l’Atelier Robuchon à Paris, avec Axel Manès, côté St Germain des Près, ainsi […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Marseillan  : les délices de la « Folie »

Marseillan : les joliesses du domaine Tarbouriech

Une folie XVIIIe, ses quatre chambres de château, sur des thèmes variés (Japon, Jefferson, Nacre, Casanova – ce grand amateur d’huîtres qui en dévorait cinquante au petit déjeuner), le corps de ferme du XIIIe, couvert d’un toit en  « sagne », du roseau de Camargue, avec ses sept lodges « Cabanier », ses deux lodges « Jardin »), ses deux chambres […]...

Article publié il y a 1 mois Hôtels
Marseillan : les joliesses du domaine Tarbouriech

Sète : les glaces de Lydia

Lydia Benito s’est souvenu de sa grand-mère italienne pour fabriquer des glaces et sorbets au parfum net, issus de produits de qualité, pur fruit, pur crème, avec le minimum de sucre. Café, réglisse, rhum-raisin, yaourt, orange amère et Noilly-Prat figurent au sommet du genre. En vedette, la « bouline« : mélange sur mesure de sorbets et meringues […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Sète : les glaces de Lydia 2

Sète : l’Italie heureuse des Politi

Les Politi étaient présents boulevard de Verdun depuis cinquante ans. Ils sont venus investir une rue gourmande du centre de Sète avec sa vue providentielle sur le quai où ils ont installé leur fabrique de pâtes légendaire. Celle-ci se double d’une boutique façon loft, avec son coin dégustation, ses casiers dédiés aux huiles d’olive, aux […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Sète : l’Italie heureuse des Politi

Sète : les couleurs de Gérard Janicot

Gérard Janicot, qui cumulait les tables aux environs (Coquillages et Crustacés, AmerikClub), a fait de cette épicerie colorée le « corner gourmand » de sa ville. On peut boire un verre, un café, un vin, grignoter un met, céder au carpaccio de daurade, un tartare de muge ou un encornet grillé au fenouil, sur la grande table […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Sète : les couleurs de Gérard Janicot

Illhaeusern : Marc Haeberlin vu par Maurice Rougemont

Le maître de l’Auberge de l’Ill vu par notre complice-photographe, Maurice Rougemont, toujours en quête du « meilleur de l’Alsace »… « Comme un jeune empereur paisible et amical, toujours émerveillé, toujours gardien des marches de l’Est, Marc Haeberlin m’avait préparé, le jour de la réouverture de l’Auberge de l’Ill, cette anguille fraîche croustillante, avec ses escargots poêlés […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Illhaeusern : Marc Haeberlin vu par Maurice Rougemont

Sète : un p’tit tour aux Halles

Revues par les Ateliers Jean Nouvel, les halles de Sète ressemblent à un vaste filet de pêcheur ou, vues du ciel, à une huître géante. Une cinquantaine d’artisans et leurs produits vous y attendent derrière leurs beaux étals et leurs produits : ainsi les oeufs de « la Miss », alias Annick Artaud, ancienne championne de France […]...

Article publié il y a 1 mois Boutiques
Sète : un p’tit tour aux Halles

Sète : les arrivages « tendance » de Jordan

Jordan Yuste, qui est le jeune chef de Sète qui monte près des halles, charme par son côté hipster. Sa table gourmande et moderne fait un tabac justifié au gré de son menu peu cher le midi, plus onéreux le soir. Les assiettes se ressemblent toutes un peu, genre cuisine « slash » ou d’assemblage, mais l’ensemble […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Sète : les arrivages « tendance » de Jordan

Sète : les nuits simples du Georges

Entre hôtel et auberge de jeunesse, près des quais et du Grand Hôtel, ce nouveau lieu jeune et simple, dédié à Georges Brassens, permet de dormir au calme, sans se ruiner, au coeur de Sète. Chambres doubles, pas très grandes, ou dortoir à tout petits prix, chambres pour cinq, avec leur mobilier fonctionnel et leur […]...

Article publié il y a 1 mois Rendez-vous
Sète : les nuits simples du Georges

Bormes-les-Mimosas : la cuisine limpide de David Archinard

On suit David Archinard depuis le Bailli de Suffren au Rayol-Canadel. Notre correspondant de la Côte d’Azur a retrouvé sa trace à Bormes-les-Mimosas… On dit que le mimosa est un arbuste plein d’atouts. Le chef David Archinard en a sûrement beaucoup mis dans son jeu puisqu’un bib gourmand au Michelin vient de récompenser Mimosa, le […]...

Article publié il y a 1 mois Restaurants
Bormes-les-Mimosas : la cuisine limpide de David Archinard