Suivez moi

En ce moment sur le blog

Scoop : Arabian rempile !

Il est toujours chez lui, n’est pas parti en vacances, continue de promouvoir son menu du déjeuner à 26 €. Lui, l’aubergiste le plus obstiné de Paris (pour ne pas dire le plus râleur et le plus casse-pied). Son Caméléon reçoit à midi le tout-Paris qui vient se faire fête au moindre prix. Le fantaisiste […]...

Article publié il y a 7 ans Bistrots Paris
Caméléon d'Arabian - Paris

Berko (Paris 18e): bon comme à NY

Les « cupcakes »? Ce sont de petits gâteaux fantaisie, cuits dans un moule en forme de tasse ou dans une caissette en papier. On peut aussi les définir comme des muffins couverts d’une traîtresse crème au beurre qui peut être parfumée au chocolat, à la vanille, à la rose, à la pistache, à la violette, à […]...

Article publié il y a 7 ans Pâtisseries Paris
Berko Lepic - Paris 2

Terra Corsa (Paris 9e): la Corse, rue des Martyrs

Gourmande, la rue des Martyrs est un marché ouvert. Arnaud Delmontel, le roi de la baguette Renaissance, fait face à Rose Bakery. Caramella, « le glacier moderne », jouxte une poissonnerie de charme et un caviste de choc, ou l’inverse, plus une épicerie italienne ou un frais primeurs. Bref, il y a là pour tous les goûts. […]...

Article publié il y a 7 ans Epiceries Paris
Terra Corsa - Paris 7

Chamarré (Paris 18e): un bouleversant voyage

Je vous énumérais ce matin quelques unes des bonnes tables ouvertes le dimanche. J’oubliais celle d’Antoine Heerah, qui a repris le Beauvilliers montmartrois pour en faire une table franco-mauricienne de classe. Il y a le cadre néo-années 1960, tout charme et un brin vintage, le service qui va de l’avant, la carte des vins pleine […]...

Article publié il y a 7 ans Cuisine internationale Paris
Chamarré Montmartre - Paris 2

Robuchon, même le dimanche (Paris 7e)

Le restaurant du dimanche, ce pourrait être un genre en soi. Il y a les brasseries débonnaires, monumentales et familiales, reines de la choucroute et de la tête de veau (Jenny, Bofinger, Balzar, Vaudeville, la Lorraine, Gallopin, André, j’en oublie…) qui veillent, quelque soit le jour de la semaine. Les lieux chics, ouverts a giorno, […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Paris
L'Atelier de Joël Robuchon Saint-Germain - Paris

Les nouveaux « Fins Gourmets » sont arrivés (Paris 7e)

Jean-Christophe Lajeunesse, qui a travaillé chez Ducasse, en salle, à la Cour Jardin du Plaza, et Teddy Gillot, venu lui aussi du groupe Ducasse, mais passé aussi au Meurice, ont rajeuni l’esprit de ce vieux bistrot parigot qui a gardé sa patine. Le lieu, avec ses stucs et ses banquettes, a été conservé dans son […]...

Article publié il y a 7 ans Bistrots Paris
Aux Fins Gourmets - Paris

Dalloyau: lourdingue et cher (Paris 8e)

J’aime bien Dalloyau, et je suis comme tout le monde: le mille-feuille craquant et les gâteaux au chocolat, même riches, me comblent quand ils se font calins et fins. Je me souviens d’un déjeuner, rue du Fg St Honoré, au premier étage, couronné d’une profiterole géante et « minute », en compagnie de Chrystèle Bernardé, qui représente […]...

Article publié il y a 7 ans Traiteurs Paris
Dalloyau - Paris 1

La cave de Joël (Paris 7e)

Elle est sympa cette cave créée par Joël 1er, roi des cuisiniers, et les siens, à deux pas de son Atelier, juste de l’autre côté du boulevard St Germain. L’espace est compté, mais les casiers rangés avec soin et dextérité, la salle de dégustation permet de goûter ce qu’on choisit et les conseils de Joël […]...

Article publié il y a 7 ans Cavistes Paris
La cave de Joël Robuchon - Paris 3

35° Ouest: discret comme le 7e

J’ai connu Pascal Yar il y a 20 ans au moins. Cet aubergiste débonnaire, souriant et rondouillard, officiait chez Goumard rue Duphot. On le vit aussi chez Gaya, dans la même rue, puis, côté 7e et rue du Bac au Gaya. Le voilà à son compte depuis près de 4 ans, installé avec une discrétion […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants français Paris
35 Degrés Ouest - Paris 1

« Là où nous sommes, il n’y a pas de crainte urgente » (hommage au 7e)

J’aime le carrefour Bac/StGermain/Raspail et je ne savais pas qu’il avait été rebaptisé René Char. Ce dernier, il est vrai, résidait non loin, en son domaine parisien, rue de Chanaleilles. Je ne sais si l’hommage que lui est ainsi rendu lui aurait plu. Lui, l’homme du Sud, était celui des lisières, de l’ombre plus que […]...

Article publié il y a 7 ans Hôtels
« Là où nous sommes, il n’y a pas de crainte urgente » (hommage au 7e) 1

Kobus: bonne pioche parigote à Stras’

Je sais, le nom du lieu est ambigu: Kobus, c’est le patronyme de l’Ami Fritz, dans le roman d’Erckmann-Chatrian. Mais qui s’en souvient – à part vous et moi? Bref, en revenant chez Eric Kuhn, qui tint jadis l’Amphitryon, rue des Charpentiers, puis l’Ami Fritz, précisément, au cœur de la Petite France, on s’attendrait à […]...

Article publié il y a 7 ans Bistrots Strasbourg
Kobus - Strasbourg 5

Pause sucrée à Obernai

La maison sur la grand-place est fameuse depuis des lustres pour la pause sucrée. Au coeur d’Obernai, voilà un résumé de la gourmandise alsacienne en douceur (s). Le salon de thé est adorable, la vitrine alléchante et le sérieux règne en maître au labo. Les deux maestros maison, Christophe Adrian et Georges Dubois, ont été […]...

Article publié il y a 7 ans Chocolatiers Obernai
Urban - Obernai 8

Hola pour la Halle aux Blés

Je suis encore sonné des 300 mains à serrer, des joues à embrasser, des discours de remerciements. On a fêté hier en grandes pompes, avec les DNA (Francis Hirn, Dominique Jung), André Lorentz des vins Kipfel à Barr et Daniel Irion, nabab de la brasserie d’Obernai (la Cloche et le Bugatti Bar c’est lu aussi) […]...

Article publié il y a 7 ans Brasseries Obernai
La Halle aux Blés - Obernai 3

Comme un air de vacances en Italie

Je l’aime bien Bruno Cutrupi. Il m’avait bluffé, il y a un an, par son élégance et sa modestie, sa propension à me faire prendre la Bruche pour un affluent du Pô. Ce Strasbourgeois d’origine calabraise, qui tient une table d’apparence banale – la Fontana – dans un bourg industrieux sis entre Strasbourg et Molsheim […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants italiens Ernolsheim-sur-Bruche
La Fontana - Ernolsheim-sur-Bruche 4

La Casserole ou Strasbourg côté Sud

Pour me persuader que Strasbourg bouge, évolue, sans se complaire dans l’orbite winstub (même si j’aime ça!), je suis allé redécouvrir la Casserole. Eric et Marylin Girardin, qui sont les étoilés discrets du cœur de la capitale alsacienne, sont restés drôles, sympas, souriants, modestes, comme ils le furent, au temps où je les découvris. Eric, […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Strasbourg
La Casserole - Strasbourg 1

Le Saint Sépulcre nouvelle mode

C’était la winstub intégriste du triangle d’or du genre. Il  y avait Yvonne la plus chic, le Clou la plus mondaine, enfin ce Heilich Graab, en alsacien dans le texte, avec son (exquis) patron revêche, son vieux poêle, son registre simple mais bon. Les Lauck avaient pris leur retraite. La maison fut gérée un temps […]...

Article publié il y a 7 ans Winstubs Strasbourg
Le Saint Sépulcre, 4

Cyrille, le fromager artiste

Ce Breton de Saint-Nazaire, immigré à St-Dié-des Vosges, est devenu le premier MOF fromager alsacien. On aime Cyrille Lorho pour sa rondeur, sa générosité, sa passion. Cet affineur hors classe peste contre les dates limites de consommation imposées par une législation contraignante, s’agissant du munster. « On empêche les gens de manger le fromage tel qu’ils […]...

Article publié il y a 7 ans Fromagers Strasbourg
Lorho - Strasbourg 2

Traube: Harald, Heiner, Paul et les autres…

C’est une maison exemplaire, pile à la porte de l’Alsace, avec son service parfait, ses tables soignées, son complexe hôtelier et balnéaire paradisiaque. Un lieu légendaire? Sans nul doute, et pas seulement parce qu’on est en Forêt Noire, au pays des elfes, des halliers secrets, des vallées douces et des coucous. Nous voici à la […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants allemands Baiersbronn
Schwarzwaldstube à l'hôtel Traube Tonbach - Baiersbronn 1

Klaus, le cousin germain

Il est le plus discret de nos grands voisins gourmands, « le » trois étoiles le plus sage et le plus modeste. Qui ça ? Mais Klaus Erfort. Star de Sarrebruck depuis 7 ans, Grand Chef Relais & Châteaux et  trois fois étoilé au Michelin Deutschland depuis 2008, brillant, affable, chef d’instinct et de science, se cachant dans […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants allemands Saarbruck
GästeHaus Klaus Erfort - Saarbruck 1

Retour dans le « Krumm' »

Evidemment, si vous ne connaissez que St Tropez ou l’île de Ré, le « Krumm' » ne vous dira rien. Voilà l’Alsace Bossue (qu’on nomme « tordue » en dialecte), avec ses vallées douces, ses vergers tendres, son faux air de pays d’Auge à la mode d’ici, entre Moselle et Sarre. Cette Alsace ci, avec ses village-rues, ses demeures […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants français Burbach
Windhof - Burbach