Suivez moi

En ce moment sur le blog

Le Mans: la maison des Herman

Ils étaient les aubergistes de Loué à l’enseigne de Ricordeau. Corinne et Jean-Yves Herman se sont installés en ville, et ont fait d’une noble derrière XVIIIe, sise derrière la cathédrale et dédiée à leur fille Elise, l’une des adresses de charme de la ville. Il y a là cinq chambers douces qui permettent de dormir […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Le Mans
La Maison d’Elise - Le Mans

Le Mans: du TGV au Bellifontain

La gare TGV est a porte à côté. Avant ou après le voyage, en arrivant en ville ou avant de repartir, c’est là que vous pourrez casser une petite graine, sans vous ennuyer, ni vous ruiner. Laurent Mauboussin, qui animait le Fontainebleau, face à la mairie, s’est installé là, face aux rails du tram, dans […]...

Article publié il y a 7 ans Bistrots Le Mans
Le Bellifontain - Le Mans 3

La Mans: la bonne pioche du centre

Il y a la place de la République, immense trop grande, barrée par le tram. Et puis il y a cette Villa nouveau style, gourmande et gagnante, sous ses allures débonnaires et tendances. La déco en rouge et noir est cosy, l’accueil alerte, la cuisine sage. Bref, voilà au gré de menus bien vus la […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants français Le Mans
La Villa - Le Mans 2

(Plus de) 24 heures au Mans

Je vous ai fait faux bond 24 heures. Vous vous êtes dit: quelle ville lointaine, quelle île oubliée, quel pays perdu a-t-il choisi? Me voici à une heure de Paris à peine par TGV, dans une ville que le tram a bouleversé, où le temps s’est accéléré, sans qu’elle ne perde pas la magie de […]...

Article publié il y a 7 ans Hôtels
(Plus de) 24 heures au Mans

Mon pipi (fleuri) chez les riches (Paris 1er)

Une envie pressante vous prend lorsque vous faites du shopping entre Miumiu, Prada, Tumi, Hermès,   Dior, Mulberry, Chantal Thomass, Fratelli Rossetti et Brooks Brother? Pas de problème: un lieu feutré s’impose. Et vous propose, sans le dire, son couloir feutré, ses lumières sombres, ses toilettes proprettes, ses jolies serviettes, ses robinets à l’ancienne, ses lavabos […]...

Article publié il y a 7 ans Rendez-vous
Mon pipi (fleuri) chez les riches (Paris 1er) 1

Un festival d’automne chez Gagnaire (Paris 8e)

Un repas chez Pierre Gagnaire, c’est toujours un moment de folie douce. Il y a le festival des amuse-gueule, le rite des entrées à rallonge, les mets de saison en variante amusante et changeante, les desserts en deux actes, après les pré desserts, comme un instant de fête. Mais une fête studieuse, rassénérante, construite, savante. […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Paris
Pierre Gagnaire - Paris 2

Le repas des Français classé: cocorico ou esbroufe?

Cocorico! L’Unesco vient de classer le « repas gastronomique des Français » au patrimoine immatériel de l’humanité, reconnaissant ainsi que les Français ne mangent pas comme les autres. « Un repas, surtout de fête, est toute une affaire, avec une préparation et des rituels, inscrits dans la culture populaire« . On le savait. Mais les Italiens, qui possèdent au […]...

Article publié il y a 7 ans
Le repas des Français classé: cocorico ou esbroufe? 4

Chez Faussat, comme en province (Paris 17e)

Il s’appelle Jacques Faussat, est natif du Gers, fut dix ans l’adjoint de Dutournier au Trou Gascon après avoir fait ses classes chez Guérard, s’est installé depuis cinq ans avec sa rayonnante épouse Elizabeth dans un cadre étriqué, dont il a fait un lieu affable. Curnonsky aurait parlé d’une « petite boîte« . Ajoutant: « je ne suis […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Paris
La Braisière - Paris 2

Paris 1er: un Lorrain grand comme le Ritz

C’est le plus fameux palace du monde. Son nom seul est source de légende. Son bar a été “ libéré ” à la Libération par Hemingway. Le Ritz-Club abrite, en sous-sol, les folles soirées parisiennes. Sa piscine, pareillement cachée, est un joyau. Mais la cuisine ici n’a jamais été une laissée pour compte. Voilà qu’elle revient en […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Paris
L'Espadon au Ritz - Paris

Quand Olivier Roellinger monte à Paris (2e)

Il est le cuisinier corsaire, le flibustier de Saint-Malo, roi des épices, amoureux de la baie du Mon Saint Michel, aubergiste à Saint-Méloir-des-Ondes et seigneur de Cancale. Le voilà qui monte à la capitale, mais sans délaisser ses maisons de Bricourt, ni ses entrepôts d’épices bretons. Olivier Roellinger a trouvé son havre dans une rue […]...

Article publié il y a 7 ans Epiceries Paris
Epices Roellinger - Paris 14

Quand Tante Louise (Paris 8e) et Bernard Loiseau fêtent la Bourgogne

J’ai toujours du mal à parler de Bernard Loiseau à l’imparfait. Il était mon cadet de deux mois et un peu mon frère de lait – je l’ai connu à ses débuts, et, en tout cas, aux miens. Il respirait, en apparence au moins, la joie de vivre, racontait ses équipées dans le vignoble avec […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants français Paris
Tante Louise - Paris

Le bouchon de Jean-Charles (Paris 9e)

A Lyon, cela s’appelle un bouchon. A Paris, c’est un café, un bistrot, un bar à vin, une brasserie, bref un lieu d’angle qui cherche sa définition entre plusieurs voies et plusieurs styles. Face à la Poste Taitbout, on vient y goûter le beaujolais de Chermette, croquer le saucisson du moment, grignoter une tartine de […]...

Article publié il y a 7 ans Bistrots à vins Paris
La Clairière - Paris 4

Oxalis (Paris 18e): connaissez-vous Gilles Lambert?

Un message gourmand de Didier Chambeau, mon avocat gourmet, qui explore les rues de Paris en quête de l’or du temps et repère toujours de jolies pioches comme celle-ci. Dans cette rue sans histoire du 18ème, une surprenante façade en couleur accroche le regard. Un bandeau jaune, une devanture couleur potiron, et à l’intérieur de […]...

Article publié il y a 7 ans Bistrots Paris
L’Oxalis - Paris 3

Emmanuel le bienheureux (Lou Fassum, Grasse)

« C’est un bon, un vrai gentil, un protégé de Christian Willer », me dit Alain Angenost, mon correspondant avisé de la Côte, en m’envoyant ses dernières nouvelles de Grasse, à propos de Lou Fassum et de son chef/patron Emmanuel Ruz. Ecoutons-le. Du haut de la terrasse de son restaurant,   Emmanuel Ruz contemple encore et encore avec […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Grasse
Lou Fassum - Grasse 1

Halte au pays du culatello

Le culatello, c’est le coeur ou la noix du jambon. Ou sa Rolls. Qu’on produit à Zibello en affinant dans les caves ce morceau de roi. Massimo Spigaroli, dont le frère Luciano tient le Cavallino Bianco, la bonne auberge du village, défend avec fougue cette appellation dans son bourg de Polesine Pamense. Il  livre sa […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants italiens Polesine Parmense
Antica Corte Pallavicina - Polesine Parmense 1

Parme: une Italie à savourer

On guette la fin du jour qui traîne traîne un peu sur la place Garibaldi. On attend, sans impatience, devant un ristretto, sur le comptoir du Caffè Orientale. On a déambulé longuement via Cavour, fait du lèche-vitrine, avant de visiter enfin la place du Dôme pavée de gros cailloux, le palais de l’archevêque, le baptistère […]...

Article publié il y a 7 ans Hôtels
Parme: une Italie à savourer 3

Parme: une charcuterie star

Ils sont trois, Fabio Feccia, Vincenzo Salvadori, Lucas Moretti, qui ont repris une belle échoppe centrale et centenaire, où ils mettent en valeur le jambon de Parme, la coppa, le salamis, mais aussi le parmesan, les raviolis à la ricotta et aux herbes, les pâtes artisanales et les pains rustiques, comme la focaccia exquise.Ils exportent […]...

Article publié il y a 7 ans Charcutiers Parme
Salumeria Garibaldi - Parme

Pavesi: le goût de Mantoue

Mantoue aime les pâtes sous toutes leurs formes et les gâteaux secs et craquants, comme ceux à l’amande amère. En vedette: les sbrisolona: gâteaux aux amandes qui se « brisent » à plaisir. Mais la tarte à la rose, celle aux pâtes, aux tagliatelles, les tortelli à la courge, les agnoli, mais encore les pâtes fraîches ou […]...

Article publié il y a 7 ans Pâtisseries Mantoue
Panificio Pasticceria Pavesi - Mantoue

Un chef-d’oeuvre nommé Mantoue

Elle apparaît d’un trait au bout de la plaine du Pô. Depuis son lac inférieur, avec ses hautes tours crénelées et ses clochers.  Mantoue, solitaire et hautaine, née d’une famille et de son ambition, figure un résumé de l’Italie. Les Gonzague, qui dirigèrent la ville, eurent l’idée, au XVe siècle, d’en faire une rivale de […]...

Article publié il y a 7 ans Hôtels
Un chef-d’oeuvre nommé Mantoue

Modène la fidèle

La ville toute entière sent le vinaigre balsamique : odeur de suie, de suint, de soie. Odore di femina, dit-on ici. Une cave, au syndicat local, recèle les vieux fûts. Les toiles d’araignée s’agglutinent aux fenêtres, s’accrochent à la lumière. Une manière, sans nul doute, de retenir et de maudire le temps. L’antique Modena d’Emilie-Romagne demeure […]...

Article publié il y a 7 ans Hôtels
Modène la fidèle