Suivez moi

En ce moment sur le blog

Mane : la magie des Minimes

Ce couvent qui abrita une communauté de moniales franciscaines, qui y tinrent un hospice, date de 1613. Il a gardé la rigueur de sa construction première, son église, ses jardins en gradins, s’insère à merveille dans le paysage et dans son vallon, au pied du beau village où paissent les moutons. S’il est devenu hôtel […]...

Article publié il y a 2 semaines Hôtels
Mane : la magie des Minimes

Mane : les malices du Pesquier

Ce bistrot, qui n’en était pas vraiment un, on vous en a parlé il y a cinq ans. Il a joliment fait sa mue, s’est transformé en brasserie contemporaine, avec son menu malicieux, ses plats à la carte qui visent et volent parfois haut, ses produits estampillés « Provence et Nature » avec science et conscience, le […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Mane : les malices du Pesquier

Mane : les saveurs de Jérôme Roy

Cette table douce, qui est celle, à la fois gastronomique et malicieuse, créatrice et provençale avec passion, du Couvent des Minimes, on la connaît. La salle à manger a été déplacée dans une pièce plus aérée, se situe l’été en terrasse, non loin du cloître, désormais couvert d’une belle charpente en bois. Aux commande des […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Mane : les saveurs de Jérôme Roy 1

Manosque : Bucaille, l’enraciné

Bucaille? On le connaît depuis au moins deux décennies. Ce Normand d’Evreux, enraciné en Haute Provence, qui fut chef à la Fuste, aux abords de Manosque, où il était l’adjoint de son beau-père Daniel Jourdan, avant de devenir le chef étoilé de Manosque à son enseigne dans un ancienne filature à fleur de rivière, puis […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Manosque : Bucaille, l’enraciné 1

Manosque : Nowak, le bourlingueur

Sylvain Nowak, natif de Paris, élevé dans l’Ariège, formé chez René Alloin, jadis au Frantel Marseille à l’Oursinade, a roulé sa bosse entre Jeddah, Rennes, la Suisse (à Villars-sur-Ollon), à Marignane (au Sofitel), avant de s’installer à Oraison, au Fontan, où il est resté quatre ans, puis de créer le Vieux Colombier à Dabisse. Il […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Manosque : Nowak, le bourlingueur

Gréoux-les-Bains : du côté de chez Guérard

Ce maillon moderne de la Chaîne Thermale du Soleil date des années 1970. Le charme est à l’intérieur dans le style provençalo-landais, comme le sourire. On vient soigner ses voies respiratoires et ses rhumatismes, respirer l’air pur de Gréoux-les-Bains, prendre les eaux, mais aussi s’adonner à une cure gourmande en suivant les principes du bon […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Gréoux-les-Bains : du côté de chez Guérard

Gréoux-les-Bains : du côté de chez Pauline

Ce bel hôtel de cure avec sa façade neutre mais ses chambres revues peu à peu dans le goût années 1960, son intérieur chaleureux vaut pour son confort et ses aises à l’air pur de Gréoux. L’accueil est tout sourire et la cuisine du Charentais de La Rochefoucauld, Vianney Massignac est fort plaisante, captant l’esprit […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Gréoux-les-Bains : du côté de chez Pauline

Paris 16e: la Grande Cascade ou le chic intemporel

On vous a déjà parlé de cette classique Grande Cascade du Bois de Boulogne. Notre correspondant de la Côte d’Azur,  Alain Angenost, en goguette à Paris, qui y est revenu avec plaisir, l’évoque à son tour avec emphase. Jadis lieu de halte de Napoléon III entre deux chasses, le Pavillon de la Grande Cascade a toujours […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Paris 16e: la Grande Cascade ou le chic intemporel

Gréoux-les-Bains : une douceur chez Durandeu

Dans sa rue piétonne, au coeur du vieux village de Gréoux, Yvan Durandeu, représentant la 4e génération de pâtissiers présente ici même, joue les stars sucrées de son pays. Ses navettes, nougats noirs et blancs, calissons, biscuits (ah, son sablé provençal si craquant au miel de lavande, aux amandes et à l’orange!), pains d’épices font […]...

Article publié il y a 3 semaines Boutiques
Gréoux-les-Bains : une douceur chez Durandeu

Les chuchotis du lundi : le FS booste Megève, Silli et le lobby italien, Gomez l’azerbaidjanais, un R&C à la Réunion, Ballarin et l’axe Paris-Bordeaux, Pignol a vendu, Michelin punit le Brenner’s et sacre le Sud Tyrol, Ferchaud au Raphaël, Rostang hait la télé

Le Four Seasons booste Megève 55 chambres au nouveau Four Seasons, bâti au pied de la côte 2000, non loin de l’Altiport, 45 chambres dans l’ancien Chalet du Mont d’Arbois qui sort du giron des Relais & Châteaux pour rejoindre la chaîne d’obédience canadienne, le tout sous la direction de François Arrighi qu’on vit aux […]...

Article publié il y a 3 semaines Actualités
Les chuchotis du lundi : le FS booste Megève, Silli et le lobby italien, Gomez l’azerbaidjanais, un R&C à la Réunion, Ballarin et l’axe Paris-Bordeaux, Pignol a vendu, Michelin punit le Brenner’s et sacre le Sud Tyrol, Ferchaud au Raphaël, Rostang hait la télé 2

Les Mées : le poisson selon Christophe

Depuis dix neuf ans, au pied du beau site des Pénitents rocheux, qui font la richesse et la gloire du site des Mées, Christophe Roldan joue l’aubergiste affable, proposant les idées poissonnières légères qui donnent l’illusion que la Méditerranée est à sa porte, même si les calanques de Cassis ou de Marseille sont à une […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Les Mées : le poisson selon Christophe

Paris 4e : Maurice Rougemont chez Bofinger pour le prix du 1er roman

Le prix du 1er roman s’est réuni dans la bonne humeur chez Bofinger. Et a couronné « Ma Reine » de Jean-Baptiste Andrea (l’Iconoclaste) et « les Bijoux Bleus » de Katharina Winkler (Actes Sud). Notre photographe complice, Maurice Rougemont y était et raconte en images… Bofinger 5-7 rue de la Bastille Paris 4e Tél. 01 42 72 87 82 […]...

Article publié il y a 3 semaines Actualités
Paris 4e : Maurice Rougemont chez Bofinger pour le prix du 1er roman

Château-Arnoux : le bon coût des Gleize

Ce délicieux bistrot de village, face au château de la ville, à quelques pas de la Durance est le bon coût de la « Bonne Etape ». Les Gleize ont racheté une petite demeure voisine de leur belle adresse et l’ont transformé en étape modeste et charmante. Pour 19,50 euros, on vous propose un menu changé chaque […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Château-Arnoux : le bon coût des Gleize

Château-Arnoux : bienvenue chez les Gleize !

Le pays du ciel pur et de l’air vif, des champs de lavande et des rochers étonnants au site des Mées, des oliviers tordus, des pressoirs qui tournent l’hiver, de l’été aux chaleurs torrides que la nuit rafraîchit, de l’hiver où l’on se blottit près d’un bon feu de cheminée, c’est bien ici. Pour Jean […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Château-Arnoux : bienvenue chez les Gleize ! 4

Paris 4e : le 1er roman chez Bofinger

Un prix du premier roman qui se tient le lendemain du Goncourt? Il faut faire aussi bien … Voilà donc les amis du prix, Joël Schmidt, Gérard de Cortanze, Annick Geille, Jean-Claude Lamy, Jean Chalon, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jean-Pierre Tison, Mohammed Aïssaoui, Christine Ferniot, Michèle Gazier, Philippe Valllet et … moi même, réunis pour désigner leurs […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Paris 4e : le 1er roman chez Bofinger

Paris 2e : Drouant et le Goncourt

Retour sur le prix Goncourt et le Renaudot, avec notre photographe complice Maurice Rougemont qui était aux premières loges… Ah ces matins de novembre quand Drouant nous ensorcelle avec ses suspens! Chacun est bien huilé, tout est idéal. Philippe Claudel, en bas à droite, ignore le vacarme, concentré sur ses instantanés. Pourra t-on les voir? […]...

Article publié il y a 3 semaines Actualités
Paris 2e : Drouant et le Goncourt

Paris 2e : retour sur le Goncourt

L’autre semaine, dans nos chuchotis, on vous avait donné non le nom du lauréat (surprise) du prix Goncourt 2017, qui fut décerné lundi 6 novembre à 13h chez Drouant, (Eric Vuillard pour L’Ordre du Jour, chez Actes Sud), mais tout bonnement, car c’est tout de même l’un des propos majeurs de ce blog ludique, la […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Paris 2e : retour sur le Goncourt

Paris 18e : Yamas chez Etsi!

« Etsi » : c’est « comme ça » ou « ainsi » en grec. A cette enseigne sibylline, la douce et drôle Mikaela Liaroutsos, née à Londres, d’un père grec et d’une mère parisienne, passée en cuisine chez Michel Rostang, Cyril Lignac, dans sa grande table du 15e, mais aussi à l’exquis To Psaraki de Santorin a ouvert « sa » table, […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Paris 18e : Yamas chez Etsi!

Paris 16e : le nouveau Cristal Room est arrivé!

Malicieux Maurey! On connaît le gars Olivier, qui gère Luderic et Fêtes, administre Champeaux, l’Ami Louis, le Mini Palais, le Café des Concerts ou le Ralph’s. Reprenant la concession du Cristal Room Baccarat, dans l’ancien hôtel particulier de Marie-Laure de Noailles, il lui a donné du « peps » en  confiant à Jacques Grange le relookage du […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Paris 16e : le nouveau Cristal Room est arrivé! 1

Grasse : la table gagnante du Casino

Une table de casino pleine de charme qui redonne du lustre à Grasse: Alain Angenost, notre correspondant de la Côte d’Azur, nous dit tout. Fermé depuis sa liquidation judiciaire, prononcée le 2 mars 2015, le Casino manquait à la capitale des parfums. Il a a rouvert il y a trois mois après un an de […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Grasse : la table gagnante du Casino