Suivez moi

En ce moment sur le blog

Paris 16e : retour chez Ma Goldo

Pas terrible, mais sympa: c’est le verdict d’un retour chez Ma Goldo, qu’on découvrit il y a deux ans. Ce repaire de copains, animé, comme à Deauville, par le duo de potes charmeurs Charles Aigniel et Philippe Goldberg, joue la trattoria à la française en version relaxe, le produit correct, l’assiette cuisinée a minima, le […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 16e : retour chez Ma Goldo

Paris 18e : vertueux Bouillon Pigalle

De ce vertueux Bouillon Pigalle, on vous a tout dit:  qu’il était drôle, vif, généreux, créé en lieu et place du Chao Ba Café par les frères Moussié qui ont rénové le Barbès un peu plus haut dans le quartier, que le cadre en étage avait du chic, que les prix étaient angéliques, le service […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 18e : vertueux Bouillon Pigalle 1

Paris 7e : Ducasse version simple

Pas (trop) cher et simple, sympa et léger, végétarien (mais pas seulement), savoureux et même gourmand: c’est l’ex-café des Ombres revu  au rez de chaussée du musée des arts premiers (devenu Musée du Quai Branly-Jacques Chirac) revu par le cuisinier globe-trotter, trois fois étoilé à Londres, Monaco et Paris. A l’enseigne de Jacques, en l’honneur […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 7e : Ducasse version simple

Paris 1er : l’Italie façon Akira Sugiura

Il s’appelle Akira Sugiura, formé au Japon à l’école Tsuji, passionné de cuisine italienne, a travaillé à Gênes, Florence et à Turin (chez le deux étoiles créatif Davide Scabin au Combal Zero), sans oublier des passages à Sydney chez son compatriote Tetsuya Wakuda, à Barcelone et chez Sola à Paris, sous la gouverne d’Hiroki Yoshitake. […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 1er : l’Italie façon Akira Sugiura

Munich : les plaisirs du Sophia’s

« Botanique et bistronomique »: telle est la cuisine de Michael Hüsken qui officie au Sophia’s, le beau restaurant clair et aéré du Charles. L’hôtel munichois de la chaîne Rocco Forte, design et récent, non loin de la gare et du jardin botanique de la capitale bavaroise, a le look contemporain. Sa table aussi, qui ouvre tous […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Munich : les plaisirs du Sophia’s

Munich : un verre au Barista

Ce bar discret, à l’italienne, qu’on atteint presque par mégarde dans un passage du centre ville, joue les QG années 1970, à la fois chic et relax. On vient boire un café, un Campari, un Spritz, un Negroni, céder aux parlotes du jour au comptoir, lorgner la grande photo évoquant de lointaines vacances quelque part […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : un verre au Barista

Munich : les gourmandises d’Ali

On l’a connu jadis au Canard à Hambourg, où il était « le Turc de Munich », étoilé face à l’Elbe, dans l’ancienne maison, tel un navire immobile, de Josef Viehauser. Ali Güngörmüs est de retour chez lui, dans la capitale bavaroise. Formé au Gasthaus Glockenbach au temps de Karl Ederer, dans sa ville de fondation (il […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : les gourmandises d’Ali

Munich : un verre et plus chez Hofer

C’est la plus ancienne demeure de la ville, millésimée 1550, avec sa façade renaissance, précieusement conservée des destructions de la guerre. L’intérieur, certes, a été rénové avec minutie, mais gardant le charme d’une taverne de toujours. On y vient à toute heure, boire le café, une bière, manger harengs ou saucisses, käsespätzle ou Wiener Schnietzel, […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : un verre et plus chez Hofer

Munich : le bon pain de la Hofbräu

Rudolf Wenig et Elisabeth née Knapp ont repris cette boulangerie historique, qui appartint à la voisine Hobräuhaus, dont ils ont su garder et même peaufiner le charme ancienne. IL y a l’échoppe elle-même, avec  son enseigne en forme de bretzel, ses pains aux céréales et au levain, son kougelhopf, ses boules de campagne, ses variétés […]...

Article publié il y a 2 semaines Boutiques
Munich : le bon pain de la Hofbräu

Munich : les malices d’Alfons Schubeck

Star populaire, rendue fameuse pour ses livres nombreux, ses apparitions à la télévision régionale, sa cuisine pour le FC Bayern, ses spectacles gourmands à l’enseigne du Palazzo, Alfons Schuhbeck a quitté son village bavarois de Waging-am-See pour se constituer un petit empire de bouche en centre ville. Il y a l’épicerie, le glacier, l’école de […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : les malices d’Alfons Schubeck

Munich : le chocolat, c’est Elly-Seidel

Depuis cent ans, le bon chocolat munichois s’appelle Elly-Seidel. Quatre générations se sont succédé là depuis l’origine. Les Rambold, aux commandes de la maison depuis 2010, continuent dans le même esprit d’artisans de luxe. Ganaches, pralines, truffes, tablettes issus de grands crus choisis aux meilleures sources sont présentées comme des bijoux. Elly-Seidel Maffeistrasse 1 80333 […]...

Article publié il y a 2 semaines Boutiques
Munich : le chocolat, c’est Elly-Seidel

Munich : les belles idées des Deux

Les Deux? La table de l’Alsacien de Blienschwiller, Fabrice Kiefffer, passé notamment en salle chez le grand Heinz Winkler à Aschau, qui reçoit avec élégance sur deux étages dans immeuble moderne sis dans un espace clos et tranquille, plein centre de Munich entre deux rues animées. Le lieu est sobre, a du chic, le sens […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : les belles idées des Deux

Les chuchotis du lundi : Corre vend le Petit Pergo à Alexandra Damas, Pairet à la Samaritaine, Gourcuff investit l’Opéra, Verjus au Montalembert, Sharma s’installe, Schwartz revient à Neuilly, Eataly débute, Passard l’artiste, l’Astrance passe à l’Est, d’Onghia revient

Albert Corre vend à Alexandra Damas Après plus de 30 ans de présence rue Pergolèse, dont 17 au Petit Pergo, Albert Corre jette l’éponge. L’ancien élève de Joël Robuchon, Alain Senderens, Jacques Cagna, Paul Huyart à la Crémaillère, dans son Orléans natal, ne croit plus au métier, ni aux restaurants sans terrasse, ni aux cuisiniers […]...

Article publié il y a 2 semaines Actualités
Les chuchotis du lundi : Corre vend le Petit Pergo à Alexandra Damas, Pairet à la Samaritaine, Gourcuff investit l’Opéra, Verjus au Montalembert, Sharma s’installe, Schwartz revient à Neuilly, Eataly débute, Passard l’artiste, l’Astrance passe à l’Est, d’Onghia revient 2

Munich : comme en Italie au Brenner

Du tout pour tous, à tous les prix: voilà ce qu’on trouve juste derrière l’opéra, dans ce bel immeuble moderne avec ses grandes salles à colonnades. Il y a le coin comptoir avec salon, le vaste grill ouvert, la cuisine qui propose mets dans le vent, jolis pâtes, poissons au goût du jour. Carpaccio d’artichaut, […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : comme en Italie au Brenner

Munich : un verre à l’Augustiner

Toujours détenu par la même famille depuis l’origine (1817), ce vaste restaurant-institution joue la brasserie à toute heure, fabrique sa propre bière, sert toute la litanie des plats locaux, mixte hareng mariné et jarret laqué, saucisses en folie et leberkäse. Le service est nombreux autant qu’amical, les salles variées, la grande avec sa verrière, son […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : un verre à l’Augustiner

Munich : les délices de Matsuhisa

Nobu(yuki Matsuhisa), autrement le vrai Nobu, agissant sous son nom avec une équipe rodée, est présent à Munich au Mandarin-Oriental, dans un lieu chic, élégant et relaxe. La cuisine est ouverte, les tables en bois précieux ont du caractère et de la chaleur, les produits sont superbes, les chefs ad-hoc, mi-nippon, mi-allemand, ont bien pigé […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : les délices de Matsuhisa

Munich : les belles nuits du Mandarin Oriental

Ce palais néo-renaissance avec ses soixante sept chambres et ses six suites a l’allure intime. Le service veille sur vous en douceur. Le mobilier soigné, les salles de bain en marbre, les vues sur la ville depuis le dernier étage, le soin du service, le bar très contemporain (« Ory« ), la table maison, néo-japonaise, signée « Matsuhisa« , […]...

Article publié il y a 2 semaines Hôtels
Munich : les belles nuits du Mandarin Oriental

Eze-Village : une chèvre qui vaut de l’or

Retour à la Chèvre d’Or pour notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost… En ce début de saison 2019, la Chèvre d’Or n’a jamais été aussi resplendissante. Dès que l’on passe sa grille, la magie opère. Le fantastique paysage qui se déroule devant nos yeux entre ciel, terre et mer est toujours une source […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Eze-Village : une chèvre qui vaut de l’or

Jòia : le livre !

Jòia d’Hélène Darroze: vous connaissez la table de la rue des Jeûneurs. Voici le livre, plein de joie et de fraîcheur, avec les recettes, les idées, les belles choses, le guacamole à faire soi-même, le boudin noir maison, la salade de homard et anchois, les poireaux mimosa, la queue de lotte au basilic, les « short […]...

Article publié il y a 2 semaines Livres
Jòia : le livre !

Munich : voitures et gourmandise

Géré par le traiteur Käfer, au coeur du « Monde de BMW » (qui est, mais me sait-on, une marque bavaroise), cette table moderne et design, titulaire de deux étoiles, abrite le chef allemand et munichois formé chez les grands de son temps : Otto Koch au Gourmet jadis à Munich, Andre Jäger au Fischerzunft à Schaffhausen […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Munich : voitures et gourmandise