Suivez moi

En ce moment sur le blog

Paris 16e : connaissez-vous l’Archeste ?

Il s’appelle Yoshiaki Ito, a rêvé de l’Archestrate au temps où il débutait au Japon, d’où le nom de sa table de la rue de la Tour. Ce petit bonhomme sérieux et rondouillard, qui travailla longtemps pour Hiramatsu du Japon à Paris, s’est installé avec succès dans ce qui se nommait jadis Mets Gusto. Il […]...

Article publié il y a 5 jours Restaurants
Paris 16e : connaissez-vous l’Archeste ?

Paris 8e : le renouveau du Bistrot de Marius

Coup de jeune, vent de force 5 et belle rénovation pour cette annexe moins chère de Marius et Janette. Le groupe Richard a confié le soin de revoir ce bistrot marin façon table de l’île de Ré à Pierre-Yves Rochon. Mission réussie. Il y a du bois, de la vie, de l’ardoise, de l’humour dans […]...

Article publié il y a 5 jours Restaurants
Paris 8e : le renouveau du Bistrot de Marius

Les Terroirs de Sophie Brissaud

Les « terroirs » selon Sophie Brissaud? A la fois une bonne oeuvre et une belle action. « Des races patrimoniales, des éleveurs, des produits d’excellence » dit le sous titre. De fait, ce bel ouvrage ressemble à un grand voyage, à travers des appellations méconnues, des races oubliées, des espèces laissées dans l’ombre. Brebis avranchine, vache bleue du […]...

Article publié il y a 5 jours Livres
Les Terroirs de Sophie Brissaud

Max ou la grande illusion

Avez-vous connu le Grand Zabbatini, ce mage perse qui dans les années 1930 à Berlin, fascina le public par ses visions et ses tours de magie, impressionnant même le Führer? Emanuel Bergmann, né à Sarrebruck à 1973, vivant à Los Angeles, a retrouvé sa trace. Ou plutôt l’a inventé, réinventé, recréant par la-même la magie […]...

Article publié il y a 5 jours Livres
Max ou la grande illusion

Boulogne-Billancourt : retrouvailles avec Jean Chauvel

Il fut jadis, c’était il y a vingt ans déjà, notre « El Bulli » de banlieue, au Perreux, aux temps des Magnolias. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, Jean Chauvel s’est assagi, est revenu chez lui, dans son Boulogne natal, là même où il est né, où ses parents tenaient une brasserie. Le coin […]...

Article publié il y a 6 jours Restaurants
Boulogne-Billancourt : retrouvailles avec Jean Chauvel 4

Strasbourg : Sébastien Schmitt, le retour

On l’avait laissé en jeune cuisinier-patron conquérant au Clos de la Garenne de Saverne. Le voilà désormais chef exécutif du premier Sofitel de l’histoire. Banquets, room service, table gourmande: le challenge n’est pas le même. Sébastien Schmitt doit faire revenir le public extérieur à l’hôtel dans cette table moderne dédiée aux 51 grands crus d’Alsace. […]...

Article publié il y a 6 jours Restaurants
Strasbourg : Sébastien Schmitt, le retour

Bon vivant ! d’A.J. Liebling

Qui se souvient d’Abbot-Joseph Liebling, ce Curnonsky américain qui fréquenta la France avec passion des années 1920 à 1960 et dont le livre publié aujourd’hui pourrait figurer, selon James Stalter, au même étage de la bibliothèque que le « Paris est une fête » d’Hemingway? Drôle, truculent, savant, gourmand, gourmet, reporter de guerre, spécialiste du sport, expert […]...

Article publié il y a 6 jours Livres
Bon vivant ! d’A.J. Liebling

Strasbourg : jours de fête ordinaires dans la Krutenau

C’est l’adresse tendance de la Krutenau, un « branché » qui dure au coeur du Strasbourg jeune et dans le coup. Aux commandes, Romain Guichard, le patron, venu de Paris défendre le vin nature, ouvre les jolis flacons d’Alsace, mais aussi du Languedoc et de la Vallée du Rhône, d’Italie ou d’Australie, servant les charcuteries de l’apéro […]...

Article publié il y a 6 jours Restaurants
Strasbourg : jours de fête ordinaires dans la Krutenau

Lingolsheim : l’ID de Denis

Denis Vetter? On l’a connu il y a deux décennies quand il fut, plus de quinze durant, l’adjoint du truculent Philippe Schadt à Blaesheim. Ce lutin farceur, cuisinier émérite aux airs de Bocuse de la campagne recevait le meilleur monde de Strasbourg, de la presse, de la politique et des arts d’Alsace, à deux pas […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Lingolsheim : l’ID de Denis

Strasbourg : un tour au Mercure

On ne pense pas vraiment à manger au Mercure lorsqu’on vient à Strasbourg, avec son cadre de grand bloc moderne en ligne de mire sur la vaste place de Bordeaux. Le chef, Alain Mainier, est là depuis vingt ans, le directeur, Patrick Libs, aussi. Le lieu était à l’époque un Holiday Inn où l’artiste satiriste […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Strasbourg : un tour au Mercure 1

Sarentino : Terra vu par Maurice Rougemont

On vous a parlé récemment de Terra, la table des Schneider à Sarantino, au Sud Tyrol et de leur bel hôtel du Auerner Hof. Au tour de Maurice Rougemont, notre photographe complice, de vous en ramener de belles images… Terra! terra botanica, terra vinea terra aventura, terra missa est! Un voyage à Terra, c’est tout […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Sarentino : Terra vu par Maurice Rougemont

Paris 8e : l’Akrame nouveau est arrivé!

Il est l’homme des métamorphoses, n’en finit pas de surprendre, a fait son come-back l’an passé dans ce qui fut un temps sa table « pop up », après les temps deux fois étoilés de la rue Lauriston. Dans un cadre rajeuni, renouvelé, Akrame Benallal mérite plus que jamais sa réputation de créateur impétueux, d’artiste singulier, d’esthète […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 8e : l’Akrame nouveau est arrivé!

Les chuchotis du lundi : après Roth des chefs sur les rails, Naret le retour, l’Amphytrion, Locguénolé et la suite, Azoulay tout schuss, Passorio arrête, Broda s’en va, Imbroisi crée Epoca, Ducasse über alles, Michelin GB choisit l’élitisme, Rego réduit la voilure, Michelin aime Yoshi

Chefs en gare: après Roth qui ? Michel Roth, le Bocuse d’Or et MOF, en charge de Lasserre à Paris (où son contrat de conseil vient d’être prolongé) et du Bayview à Genève à l’hôtel du Président Wilson, lance le 6 décembre prochain son « Terroir de Lorraine », une brasserie gourmande, en gare de Metz, sous […]...

Article publié il y a 1 semaine
Les chuchotis du lundi : après Roth des chefs sur les rails, Naret le retour, l’Amphytrion, Locguénolé et la suite, Azoulay tout schuss, Passorio arrête, Broda s’en va, Imbroisi crée Epoca, Ducasse über alles, Michelin GB choisit l’élitisme, Rego réduit la voilure, Michelin aime Yoshi 1

Aix-en-Provence : un café au 2G

Cette institution historique, millésimée 1792, qui figure une sorte de Deux-Magots du Cours Mirabeau, on vous en déjà causé. En bien. Reste que le lieu, qui a toujours le privilège de sa situation, de sa terrasse, de son beau décor intérieur, avec ses stucs, semble en nette baisse ces temps-ci. On ne vous le recommande […]...

Article publié il y a 1 semaine Rendez-vous
Aix-en-Provence : un café au 2G 3

Grasse : Jacques Chibois chante l’automne

Jacques Chibois renouvelle sa manière et son équipe, éblouissant avec sa version des saveurs d’automne en Provence. Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, raconte… Avec la nouvelle équipe dont Jacques Chibois a su s’entourer cette année, la Bastide Saint-Antoine respire jeunesse et enthousiasme. Le grand Jacques a délégué les fourneaux à Laurent Barberot, […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Grasse : Jacques Chibois chante l’automne

Aix-en-Provence : les calissons façon Brémond

L’une des plus anciennes fabriques de calissons, outre celles du Roy René, de Béchard et de Léonard Parli? Celle de la Maison Brémond, qui, depuis 1830, se voue à l’art savant du mixage d’amandes, de melon confit, de blanc d’oeuf, d’écorces d’orange confite, le tout recouvert de pain azyme, plus du sucre de glace, le […]...

Article publié il y a 1 semaine Boutiques
Aix-en-Provence : les calissons façon Brémond

Ventabren : le nouveau Dan B. est arrivé !

On vous a tout dit ou presque sur Dan Bessoudo, qui fut le fut le chef particulier, l’été, de Claude Imbert à Perroy, après avoir essuyé ses fonds de culottes sur les bancs de l’Institut Bocuse à Ecully. On n’oublie pas que Dan fut aussi à l’école de Guy Savoy, Philippe Braun version Robuchon (au […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Ventabren : le nouveau Dan B. est arrivé !

Aix-en-Provence: le calisson, c’est Parli

Sa forme en losange est célèbre. La légende veut que le pâtissier du Roy René l’inventa à l’occasion de son repas de noces. Le curé de Seds, paroisse aixoise, vers 1630, expliquait aux fidèles que le calisson avait le pouvoir de guérir la peste. Il prononçait la formule rituelle: « Venite ad calicem« . Et donnait le […]...

Article publié il y a 1 semaine
Aix-en-Provence: le calisson, c’est Parli

Cannes : là où il faut que Cannes aille

Un bistrot déluré et cannois, décrypté par notre correspondant de la côte, Alain Angenost… Les Canailles, c’est le bistrot de Carole et Lisiane où l’on prend bien vite ses habitudes. Cela tient à leurs réjouissantes personnalités et à l’ambiance moderne et cosy qui se dégage des lieux. C’est chaleureux et cosy, des fauteuils en cuir […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Cannes : là où il faut que Cannes aille

Le Puy-Sainte-Réparade : Gérald, Louison et La Coste

Un autre Gérald Passédat, plus terrien, adapté au terroir provençal, regardant de loin la mer, mais n’hésitant pas à s’y plonger: voilà ce qu’on découvre chez « Louison« . Le lieu, dédié à l’artiste Louise Bourgeois, dont une sculpture exemplaire (« The Couple »),  splendide pièce, noueuse, argentée, orne le plafond, trônant au-dessus d’une grande table, est volontiers hors […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Le Puy-Sainte-Réparade : Gérald, Louison et La Coste