Suivez moi

Isabelle Strasser

Les chuchotis du lundi : l’irrésistible ascension de Christophe Hay, la farce des 50Best, Christophe Raoult booste le Boudoir, Mancio et Roncière font des miracles au Pianovins, Christophe Leroy dit (presque) tout, Christophe Hardiquest à la Mère Germaine

L’irrésistible ascension de Christophe Hay Ca y est ! Il est chez lui, en grand, en technicolor et en majuscules, avec son cadre « à fleur de Loire », son vaste labo moderne devant lequel déjeuner ou dîner est un privilège. Dire que Christophe Hay a réussi son transfert de Montlivault à Blois est un euphémisme. Il […]...

Article publié il y a 6 mois Actualités Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : l’irrésistible ascension de Christophe Hay, la farce des 50Best, Christophe Raoult booste le Boudoir, Mancio et Roncière font des miracles au Pianovins, Christophe Leroy dit (presque) tout, Christophe Hardiquest à la Mère Germaine 5

Les chuchotis du lundi : le Fooding a changé de boussole, la Mère Germaine à Paris, Séverine Pétilaire-Bellet en Bourgogne, hommage à Claude Lebey, le comptoir marin de Christophe Hiérax, adieu à Michel Rochedy, Sarah Cicolini la nouvelle star romaine

Le Fooding a changé de boussole Plus campagnard qu’urbain, plus provincial que parisien, plus cher aussi (15€ contre 9,90€), plus court aussi (avec seulement des nouveautés imprimées en gros, les adresses anciennes, sont, elles, à  lire sur internet) : le nouveau guide Fooding de l’ère Michelin est arrivé. Tournant délibérément le dos à l’héritage laissé […]...

Article publié il y a 1 an Actualités Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : le Fooding a changé de boussole, la Mère Germaine à Paris, Séverine Pétilaire-Bellet en Bourgogne, hommage à Claude Lebey, le comptoir marin de Christophe Hiérax, adieu à Michel Rochedy, Sarah Cicolini la nouvelle star romaine 1

Les chuchotis du lundi : le bout du tunnel ? Yoni Saada le retour, Stéphanie Le Quellec à la plage, Jean-Paul Bossée à Romans, Julien Richard chez la Mère Germaine, Romain Guy-Chadée au N+1, Olivier Maurey et Stéphane d’Aboville à la Maison Fournaise, Jérémy Page au 1741

Le bout du tunnel ? On relit vingt fois le planning. On n’est pas sûr de retenir, de tout comprendre. C’est, pourtant, apparemment, simple : le couvre-feu ne  s’achève pas le 3 mai, ni totalement le 19. Les terrasses rouvrent, elles, le 19 mai. Mais le 9 juin, avec notamment, la réouverture des restaurants et […]...

Article publié il y a 1 an Actualités Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : le bout du tunnel ? Yoni Saada le retour, Stéphanie Le Quellec à la plage, Jean-Paul Bossée à Romans, Julien Richard chez la Mère Germaine, Romain Guy-Chadée au N+1, Olivier Maurey et Stéphane d’Aboville à la Maison Fournaise, Jérémy Page au 1741

Les chuchotis du lundi : le retour de la grande débrouille – les hôtels accueillent toujours – Courchevel l’optimiste – Mathieu Rostaing-Tayard au Pays Basque – Sébastien Ripari, l’ami des chefs – Antoine Pétrus à Châteauneuf-du-Pape – adieu à Lily Klein.

Le retour de la grande débrouille Ils ont paré très tôt à la fermeture, ont conservé leurs fourneaux ouverts, continuant à cuisiner pour les autres, choisissant la formule du « click & collect », du marché pour tous, de la livraison aux environs, de l’envoi d’une « box » en colis express,  comme Christophe Hay, le deux étoiles de […]...

Article publié il y a 2 ans Actualités Étiquettes : , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : le retour de la grande débrouille – les hôtels accueillent toujours – Courchevel l’optimiste – Mathieu Rostaing-Tayard au Pays Basque –  Sébastien Ripari, l’ami des chefs – Antoine Pétrus à Châteauneuf-du-Pape – adieu à Lily Klein.

Les chuchotis du lundi : Paris qui pleure, Charial qui rit, à Bordeaux Bernard Magrez ferme la Grande Maison, Sombardier dit adieu à Antoine, Wahid arrête chez Costes, Sato rachète Hiramatsu à Faugeron, Allano et les vignerons de Grignan, la Mère Germaine revit à Châteauneuf-du-Pape

Paris qui pleure « Une ambiance de fin du monde« , c’est le juste constat que fait le serial instragrameur aux plus de 100000 followers, Morgan Abbou, en constatant que Paris en juillet est quasi désert, malgré quelques îlots ici et là, comme le George, la table italienne du Four Seasons George V – qui ne rouvre, […]...

Article publié il y a 2 ans Actualités Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : Paris qui pleure, Charial qui rit, à Bordeaux Bernard Magrez ferme la Grande Maison, Sombardier dit adieu à Antoine, Wahid arrête chez Costes, Sato rachète Hiramatsu à Faugeron, Allano et les vignerons de Grignan, la Mère Germaine revit à Châteauneuf-du-Pape 6