Suivez moi

Eric Neuhoff

Ce n’était pas forcément mieux avant, cher Eric

Ces « romans d’avant« ? Trois fictions plutôt brèves, drôles, vives, cultivant le malaise d’être comme un bel art,  avec des personnages qui pourraient être de vieux copains ou des ennemis intimes, des femmes forcément fatales, un ton mi-grave, mi-tendre, un brin moqueur, doux-amer, qui nous donnent des bouffées de nostalgie, révélant un style cursif, vif comme […]...

Article publié il y a 9 mois Livres Étiquettes : , , ,
Ce n’était pas forcément mieux avant, cher Eric 1

Les chroniques sur le vif d’Eric Neuhoff

Actuel et intemporel, drôle et empathique, nostalgique et percutant : ce volume de chroniques d’Eric Neuhoff, tirées de partout, réunies et retrouvées avec malice par Arnaud le Guern, se lit avec un plaisir non dissimulé. De Sinatra à Mastroianni, des années Pop à SAS, de Dieppe à Toulouse et de Biarritz à Venise, c’est bourré […]...

Article publié il y a 1 an Livres Étiquettes : , , ,
Les chroniques sur le vif d’Eric Neuhoff

Quand Neuhoff dégomme le cinéma français

Il regrette Gabin, Audiard et Mireille Darc, Truffaut, Godard ou Maurice Ronet, mais aussi « Guitry qui se croyait tout permis« , « les dialogues frottés au gant de crin » de Bertrand Blier et les « fumisteries » de Claude Chabrol.  Vomit le nouveau cinéma français qui a choisi le « genre emmerdant » pour conquérir le monde, se moque d’Isabelle Huppert, […]...

Article publié il y a 2 ans Livres Étiquettes : , , ,
Quand Neuhoff dégomme le cinéma français 1

Les Polaroïds d’Eric Neuhoff

Un petit cousin de Modiano (« Villa les Sables »), qui égrène ses mystérieuses nostalgies avec une tendresse fugueuse, un fan de cinéma qui connaît ses stars par coeur, sait que Jean Seberg, toujours vivante, tient un bar en Catalogne et que Dewaere est toujours là, alors que c’est son copain des « Valseuses », l’imprévisible Gégé, qui a […]...

Article publié il y a 3 ans Livres Étiquettes : , , ,
Les Polaroïds d’Eric Neuhoff 1

Paris 4e : du caviar à la Manufacture

Si vous avez vu le film  « la Quête d’Alain Ducasse » de Gilles de Maistre, l’élevage chinois des Nebot vous est familier. On y voit Alain Ducasse goûter le caviar produit dans l’eau du lac Quiandaohu. Là, dans le comté de Chun’an, à l’Ouest de Hanghzou, dans quelques unes des eaux les plus pures du monde, […]...

Article publié il y a 3 ans Restaurants français Paris Étiquettes : , , , , , , , ,
Kaviari - Paris

Paris 6e : le poulet selon l’Alcazar et Valérie

L’Alcazar, vous connaissez : cette belle brasserie créée par Terence Conran, dirigée par Michel Besmond, dont le cadre a été revu de bucolique façon par Laura Gonzalès, joue la perle contemporaine de son registre. Un lieu rive gauche comme un modèle, avec des idées de cuisine classique joliment revues, qu’apprécient galeristes voisins, écrivains et éditeurs. […]...

Article publié il y a 4 ans Brasseries Paris Étiquettes : , , , , , , , ,
Alcazar - Paris

Eric, Antoine, Charles, Daphné et les autres

Neuhoff, fils de Sautet ? Pourquoi pas? Il y avait Vincent, François, Paul et les autres. Il y a désormais Antoine, Bénédicte, Daphné, Charles et bien d’autres. Dont le narrateur, qui revient sur les traces de ses vacances d’adolescent, sur la plage de Canyelles Petites à Rosas. Des familles françaises s’y établirent l’été, achetèrent des […]...

Article publié il y a 4 ans Livres Étiquettes : , , ,
Eric, Antoine, Charles, Daphné et les autres

Paris 1er: Alain « ducasse » le Meurice

« Ducasser »: mettre au moule des idées du maître (revenir à l’essentiel, placer le produit en vedette, sacraliser la netteté dans l’assiette, en plaçant la technique comme le service au diapason). Si le verbe « ducasser » n’existe pas encore, osons le néologisme. Car c’est exactement ce qu’a fait le grand Alain au Meurice, effaçant sans vergogne, ni […]...

Article publié il y a 8 ans Restaurants gastronomiques Paris Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
Le Meurice - Alain Ducasse - Paris 15

Les plaisirs sages de Zhu Wen (Paris 7e)

« On dit de moi que je suis le « maître vénérable » ou le « sage enfant », ceci est de peu d’intérêt. Seul le sage montre l’étoile, l’imbécile, lui, regarde le doigt« . Le ton est donné sur le menu de la maison, dans cette suite d’aphorismes qui précède l’énoncé des mets Nous sommes chez Lao Tseu. Ou plutôt […]...

Article publié il y a 10 ans Restaurants chinois Paris Étiquettes : , , , ,
Lao Tseu - Paris 2