Suivez moi

Didier Van Cauwelaert

L’imagination folle de Didier van Cauwelaert

Ils sont deux, Ilann et Soline, jeunes, beaux, un tantinet pauvres et désoeuvrés, vivant elle de musique sur violoncelle, lui de petites combines dans une agence immobilière, à s’aimer dans un square de Paris. Ils jettent un oeil sur un vieux couple voisin de leur banc et s’exclament : « on dirait nous, à leur âge« . […]...

Article publié il y a 2 ans Livres Étiquettes : , , ,
L’imagination folle de Didier van Cauwelaert

La femme de nos vies de Didier Van Cauwelaert

Voilà le type même d’auteur que je suis depuis ses débuts, qui prend soin de se renouveler sans cesse, vous surprend avec talent, vous étonne avec sa manière de jongler avec des vies parallèles. Il est auteur à suspense, familier de la science fiction, flirtant, au besoin, avec l’autobiographie (« le père adopté »), rusant avec le […]...

Article publié il y a 6 ans Livres Étiquettes : ,
La femme de nos vies de Didier Van Cauwelaert 3

Mulhouse/Riedisheim: l’Alsace nouvelle vague, c’est Kieny

La Poste à Riedisheim: c’est bien la maison star de Mulhouse. Mais comme la ville est discrète, cette demeure, même vedette, l’est tout autant, ne fait pas la retape. Même si son maestro new look se met en avant, lance des citations sur sa carte, glisse ses menus comme des poèmes ou des odes à […]...

Article publié il y a 7 ans Restaurants gastronomiques Riedisheim Étiquettes : , , , , , ,
La Poste - Riedisheim 2

Le petit dernier du Magritte des lettres

Formidable et drôle, bouleversant et insolite : le dernier Van Cauwelaert est l’un des plus aboutis de son prolifique auteur. Le toujours jeune Goncourt 1994 (pour « Un aller simple ») a rarement mieux réussi dans l’émotion liée à l’humour. Ce qui est totalement son registre.  Ce petit Magritte des lettres (qui rendait hommage à son peintre préféré, […]...

Article publié il y a 8 ans Livres Étiquettes : , ,
Le petit dernier du Magritte des lettres