Suivez moi

Bernard Magrez

Les chuchotis du lundi : Depardieu solde son empire, Veyrat déballe, Wim double la mise, les Affranchis s’affranchissent, Le Squer se rebiffe, Boco se développe, Garnier à Moustiers, Arnaud s’émancipe, Zanchetta s’installe, Prémorvan à l’Agapa

Depardieu solde son empire Il a vendu sa poissonnerie (Moby Dick, rue Dupin, angle rue du Cherche-Midi)… à un électricien, affirme qu’il ne votera pas et veut quitter la France. Bref, Gérard Depardieu met son petit empire gourmand à l’encan. Le Bien décidé est toujours à lui rue du Cherche Midi. Quant à la Fontaine […]...

Article publié il y a 6 mois Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : Depardieu solde son empire, Veyrat déballe, Wim double la mise, les Affranchis s’affranchissent, Le Squer se rebiffe, Boco se développe, Garnier à Moustiers, Arnaud s’émancipe, Zanchetta s’installe, Prémorvan à l’Agapa 1

Les chuchotis du lundi : Pacaud en Corse, Passédat aux Docks, le groupe Barrière au Touquet, les Relais & Châteaux à Tokyo et Paris, le Lutétia patine, Magrez-Robuchon les frères fâchés, Cathy Klein se lâche

Les Pacaud en Corse Les Pacaud seront en Corse cet été, du 4 juillet au 2 septembre. Du moins, leur signature. Si Mathieu Pacaud, de l’Hexagone et d’Histoire, fera des allers-retours entre Paris et Murtoli, Bernard Pacaud, le trois étoiles si discret de l’Ambroisie, se contentera de signer et de superviser la carte du luxueux […]...

Article publié il y a 1 an Étiquettes : , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : Pacaud en Corse, Passédat aux Docks, le groupe Barrière au Touquet, les Relais & Châteaux à Tokyo et Paris, le Lutétia patine, Magrez-Robuchon les frères fâchés, Cathy Klein se lâche

Les chuchotis du lundi: la guerre Robuchon-Magrez, les espoirs de la Tour d’Argent, le Divellec en juin, Starck relooke Ducasse, Pierre Sang joue la street food, Jancou revient, Darroze à San Sebastian, trois toqués au tour auto

La guerre Magrez-Robuchon aura bien lieu C’était l’entente cordiale et même fraternelle. C’est désormais la guerre ouverte, sinueuse, mais sans détour, entre deux ex- partenaires aujourd’hui fâchés. Si Joël Robuchon, qui s’en tient à la clause de confidentialité de ses contrats, refuse de s’exprimer, Bernard Magrez, lui, ne s’est pas fait faute d’envoyer des communiqués […]...

Article publié il y a 1 an Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi: la guerre Robuchon-Magrez, les espoirs de la Tour d’Argent, le Divellec en juin, Starck relooke Ducasse, Pierre Sang joue la street food, Jancou revient, Darroze à San Sebastian, trois toqués au tour auto 3

Les chuchotis du lundi: le divorce Robuchon-Magrez, Mamo à Paris, Maurey sort de l’ombre, Maximin quitte Cagnes, Faye joue double jeu, le Cygne rachète l’Arnsbourg, la mort-mystère d’Etienne Hugel, l’empire Bucher reconstitué

Le divorce Robuchon-Magrez Du rififi à Bordeaux: Bernard Magrez, qui a fait ses comptes et estime avoir perdu 2,4 millions d’euros depuis son ouverture (additionnant les coûts d’achat du bâtiment, du restaurant et de l’hôtel) de sa Grande Maison. Jusque là, Joël Robuchon  jouait le rôle d’ambassadeur des vins du groupe Magrez à travers le […]...

Article publié il y a 1 an Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi: le divorce Robuchon-Magrez, Mamo à Paris, Maurey sort de l’ombre, Maximin quitte Cagnes, Faye joue double jeu, le Cygne rachète l’Arnsbourg, la mort-mystère d’Etienne Hugel, l’empire Bucher reconstitué 3

Bordeaux: une maison trois étoiles

Une « grande maison »? Evidemment. Cette demeure XIXe dans son jardin, décorée dans le style Napoléon III, avec son grand service sous la houlette du malicieux Jean-Paul Unzueta, sa cuisine pleine d’envolée dominée par le disciple nippon Tomonori Danzaki vaut trois étoiles, d’emblée, sans hésitation. Il y a là comme une leçon de choses signée Joël […]...

Article publié il y a 2 ans Restaurants gastronomiques Bordeaux Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
La Grande Maison - Restaurant Joël Robuchon - Bordeaux 3

Levallois-Perret: à la cave … où manger

La cave … où manger: le nom dit tout! Et c’est le lieu de vie de Gilles Mouligneaux. Ce natif de Beauvais fut sommelier dans de grandes maisons, du Royal à Luxembourg à Gérard Cagna à Cormeilles-en-Vexin, sans omettre sept ans chez Alain Passard à l’Arpège, puis cinq ans chez Hélène Darroze rue d’Assas dans […]...

Article publié il y a 2 ans Cavistes Levallois-Perret Étiquettes : , , , , ,
A la Cave... où manger - Levallois-Perret