12

Gyoza Bar

« Paris 3e: Gyoza Bar, un raté dans le Marais »

Article Archivé
Selon nos dernières informations l'article fait référence à des informations qui sont maintenant obsolètes.
Cet article est donc archivé.

Article du 10 septembre 2014
Le "cuisinier" © GP

Le « cuisinier » © GP

C’est la fausse bonne idée de la rentrée: celle de Guillaume Guedj et de Shinishi Sato qui ont imaginé en version simplette une annexe de leur Gyoza Bar du passage des panoramas au cœur du Marais, avec leurs gyozas (ravioli grillés) au porc et uniquement au porc qui,  même signé Desnoyer, ne peut évidemment plaire à tout le monde dans un quartier où la communauté juive a son importance. Les végétariens et les autres auraient sûrement aimé des raviolis aux légumes, poissons ou volailles, même si cela figure moins dans l’orthodoxie populaire nippone.

Gyoza ©GP

Gyoza ©GP

Cela dit, si les fameux gyoza au porc haché bien relevés au gingembre  (et préparés dans la maison mère) sont délectables, les edamamé paraîssent sortis du congélo (ou du frigo), la salade de soja mariné anodine, le thé vert grillé en sachet moyen. On reviendra quand la maison variera son offre et pour goûter les petits roulés sucrés issus de la pâtisserie du Ciel.

Façade © GP

Façade © GP

Gyoza Bar

38, rue de Saintonge
Paris 3e
Tél. 09 67 14 15 34
Carte : 10-20 €
Horaires : 11h30-14h30, 18h30-23h
Fermeture hebdo. : Dimanche soir
Métro(s) proche(s) : Arts et Métiers, Filles du Calvaire
Site: www.gyozabar.com

A propos de cet article

Publié le 10 septembre 2014 par

Gyoza Bar” : 12 avis

  • Virgin

    j’ai habité l’adresse un certain nombre d’années. je cherchais un autre restau et elle m’a sauté aux yeux. comment ont-ils réussi à faire un restaurant dans la petite boutique de retouches ??? comment font-ils pour les poubelles ? pour l’aération ? la voisine du 4ème droite leur a-t-elle fait un procès ? sinon, j’adore les Gyosas, mais il faut savoir que dans le quartier, même les sushis sont bénis par le Grand Rabbin….

  • Michel

    oui, très sur cotée. On y est serré, prié de manger vite car les clients attendent sur le trottoir, et les vêtements sentent la cuisine en sortant.

  • laurent

    personnellement je trouve que l’échoppe du passage des panoramas est également sur cotée

  • Charlotte Sweetie

    Je ne peux pas m’empêcher de réagir: Pommier, votre commentaire sent fortement la naphtaline et la stupidité!!! Figurez-vous que moi justement je ne mange pas de viande, mais qu’il m’arrive de manger du poisson, que j’ai beaucoup d’amis comme moi ou même purement végétariens et que j’ai également dans mon entourage des juifs qui ne mangent pas de porc (parce qu’il y a aussi des juifs qui en mangent, eh oui le monde est complexe, cher Monsieur…). Or j’avais très envie de tenter ce fameux Gyoza Bar (étant fan de cuisine asiatique et du quartier), et grâce à Mr Pudlowski, dont je partage bien évidemment le coup de gueule, je n’ai pas besoin de me déplacer pour rien puisque je sais que ce n’est pas pour moi (ni pour tous mes amis précédemment cités). Donc vous n’êtes peut-être pas concerné mais ce n’est pas une raison pour dénigrer un avis qui, comme je vous le démontre, est tout à fait pertinent et intelligemment conscient de la diversité des régimes alimentaires actuels. »Tout le monde sait que c’est quasiment impossible pour les végétariens de bien manger dans les restos parisiens », mais c’est qui « tout le monde » et qu’est-ce que vous en savez?? Vous dites absolument n’importe quoi, je mange très souvent très bien végétarien à Paris et même de mieux en mieux, on est très loin de la situation d’il y a 15 ans, le végétarisme est aujourd’hui une tendance de plus en plus forte, au cas où vous n’auriez pas remarqué, mais manifestement vous ne fréquentez pas beaucoup les restos parisiens…

  • Dav

    Que du porc ? Ah ouais c hard ! Ca restreint la clientèle ! Bon je le raye de ma wishlist !

  • Olivier

    Eh bien contrairement à une idée reçue, il y a plusieurs façons de faire des gyozas: je me souviens d’avoir fait à Hakone un petit boui boui spécialiste des gyozas (conseillé par le Routard, d’ailleurs) qui en avaient une demi-douzaine à la carte (dont des super tako-gyozas -au poulpe). Alors je souscris tout à fait à la critique de GP, que je partage.

  • Je trouve le commentaire de Gilles Pudlowski intéressant, et la question de la remise en cause également : pourquoi toujours le copier / coller sans aller se dépasser ou s’adapter ?
    Alors oui ça marche comme ça, les stocks sont plus faciles à gérer pour eux, mais pour l’inventivité et la diversité on repassera !
    On peut avoir envie de souligner que c’est triste, et je suis content de lire un article différent sur une « deuxième » adresse, quand tout le monde est d’accord sur le bien fondé de la « première ».

    Enfin comme le souligne POMMIER, les végétariens ont assez de mal à bien manger, mais si l’offre ne tient pas compte d’eux, alors on comprends mieux pourquoi 😉

  • Martin

    Critique superflue je suis accro a ces gyozas très bien réalises. Ce n est pas un resto c est un bar a gyoza

  • dettori

    Vous êtes guy guignard???

  • Pommier

    Depuis quand est-ce qu’un critique Parisien se concerne pour les végétariens dans les restos ici? Tout le monde sait que c’est quasiment impossible pour les végétariens de bien manger dans les restos Parisiens, donc pourquoi tout d’un coup ce critique pour un restaurant japonais? En outre, pour mettre le point, le végétariens ne mangent pas des animaux, et je crois pas que les volailles ou des poissons poussent sur les plantes. Le fait qu’il y a un deuxième endroit où on peut manger du Japonais authentique, et pas les ‘sushis’ chinois, est à fêter pour ceux qui aiment la cuisine Japonaise.

  • Guignard

    Je ne partage pas du tout ce que vous dites. Vous devriez, au contraire, vous réjouir qu ils ne dénaturent pas les gyoza !
    En chine ou au Japon, on les mange comme ça .
    Quant à votre argument communautaire, permettez moi de sourire. J ai eu comme patron, il y a bien longtemps, Alec wildenstein, il mangeait du porc tous les jours …

  • Eloustic

    Je n’ai pas testé la nouvelle annexe du 3e arrondissement mais j’ai un peu de mal à comprendre ce qui justifie le coup de gueule. Le Gyoza Bar est ouvertement un restaurant mono-produit, concept qui ne me semble pas dérangeant tant que le produit phare vaut le coup (en l’occurrence les gyozas sont excellents et c’est tout ce qu’on demande – puisque c’est tout ce qui est promis). Vu l’exiguïté de la maison-mère, je ne trouve pas non plus choquant qu’une nouvelle adresse ouvre sans autre innovation qu’une diminution de la queue Passage des Panoramas. Le seul véritable bémol à mon sens: le prix.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Gyoza Bar