10

Foujita

« Paris 1er: Foujita, le sushi de référence selon Michaël »

Article du 7 septembre 2014

Michaël P., le webmaster de ce blog, qui a accompli lui-même un stage de cuisine du sushi, possède « sa » table de référence en la matière. Suivons-le chez Foujita…

Ambiance au bar © MP

Ambiance au bar © MP

Le Foujita ? C’est d’abord le QG inéluctable de mes envies (fréquentes) de sushi. Ensuite, c’est un des plus vieux bars à sushi de Paris, établi discrètement dans la rue Saint-Roch, à quelques encablures de l’avenue de l’Opéra, du côté opposé de la rue Sainte-Anne et ses japonais à ramen où se pressent les foules et les longues queues. A l’intérieur on trouve un long bar bordé d’une quinzaine de places, quatre tables dans l’allongement qui aboutit sur la dernière, « japonaise » traditionnelle, qui nécessite d’enlever ses chaussures pour être utilisée.

Sashimi © MP

Sashimi © MP

Le midi, l’ambiance est un peu folle : on assiste à une valse de clients qui font la queue et mangent sur le pouce pour profiter des menus tarifés gentiment, offrant une première introduction à la façon maison. Le soir, le calme revient et il devient possible de véritablement prendre le temps de profiter de tout ce que la maison a à offrir. Côté cuisine, les chefs s’affairent avec alacrité derrière le bar et réalisent de main de maître les classiques maki, sushi, chirashi et sashimi. Ici pas de fioriture, la star c’est le poisson et la maîtrise technique est totale. Outre la pointe de wasabi, pas de place pour les ingrédients superflus dans les réalisations et cela fait toute la différence…

Sunomono moriawase © MP

Sunomono moriawase © MP

La qualité évidente des poissons (saumon, thon, chinchard, daurade, poulpe) rend d’ailleurs bien difficile le passage ultérieur dans les nombreux sushi bar quelconques de Paris où l’ordinaire ressemble à une pâle imitation de ce que l’on sert ici. On peut aussi se laisser tenter par les nombreux plats typiques et singuliers comme les sunomono (poissons macérés dans le vinaigre doux) ou, l’alternative plus épicée, wagarashi, à tester de préférence en moriawase (assortiment de poissons).

Temaki d'anguille et assortiment maki © MP

Temaki d’anguille et assortiment maki © MP

Une mention spéciale aussi pour les fans de sucré/salé : ne pas rater l’excellente anguille grillée en temaki et sa sauce sucrée. On arrose le tout d’un thé vert (servi à volonté) ou d’une bière nippone et on prend conscience, sans doute aucun, qu’on profite d’un des meilleurs rapports qualité prix nippon de la capitale

PS : on note aussi l’existence de Foujita 2, la déclinaison plus récente mais déjà bien établie, située de l’autre côté du marché Saint Honoré.

Foujita

41, rue Saint-Roch
Paris 1er
Tél. 01 42 61 42 93
Menus : 14, 16, 17 € (déj.)
Carte : 20-35 €
Horaires : 12h-14h15, 19h-22h15
Fermeture hebdo. : Dimanche

A propos de cet article

Publié le 7 septembre 2014 par

Foujita” : 10 avis

  • Hermy

    J’y ai été le 27 avril il a refermé depuis ?????

  • Antoinezzz

    À savoir, le restaurant à fermé depuis le départ de Bob…

  • HERMY

    Enfin une bonne nouvelle, j’y cours 🙂

  • Take

    Foujita est ouvert de nouveau après quelques mois de travaux. Rob san et le patron sont là dans la même ambiance qu’avant.

  • Hermy

    Malheureusement TOUT a changé Rob le sushiman n’est plus là
    Pour le déjeuner le restaurant est à moitié vide, plus aucune ambiance et les poissons sont très moyens

  • Denis Tersen

    Assurément l’accueil le plus désagréable pour un restaurant japonais de Paris (mais pas seulement japonais) Le succès ne justifie pas tout.

  • nick

    Quelle découverte. J’y suis passé à l’improviste il y a 48 heures : accueil charmant, cuisine hors pair, magnifique rapport qualité – prix. Superbe

  • Olivier

    Essayé une ou deux fois, pas mal mais ça ne vaut pas la référence Isami (4e) ou le Bar à Sushi Izumi (17e).

  • gascon

    J’y suis allé après avoir lu l’article. L’adresse est pas mal, mais le top juste à coté c’est YOU rue sainte Anne. Juste un detail le wasabi entre le poisson et le riz, pour ceux qui sont allé a Tokyo, c’est la différence.

  • Cette adresse fait aussi partie avec quelques autres à Paris de mes adresses japonaises fétiches (Tsukiji, etc)
    Finalement, cela vaut le coup de laisser de coté toutes les autres qui font du Fast-food, pour ne se réserver ce plaisir (moins souvent peut être) que chez les meilleurs !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Foujita