> > > > Hostellerie Abbaye de la Pommeraie

Hostellerie Abbaye de la Pommeraie

« Sélestat: le bon coût de la Pommeraie »

Article du 6 août 2014
Steve Schmitt et Pascal Funaro © GP

Steve Schmitt et Pascal Funaro © GP

On vous a tout raconté sur ce noble Relais & Châteaux enclos dans une zone résidentielle du Sélestat bourgeois. La demeure, change, évolue, propose sa belle terrasse d’été et son bon coût du moment. Plus son nouveau chef qui ne manque pas de doigté: Steve Schmitt, timide natif de Colmar, a travaillé dans de nobles maisons étoilées aux quatre coins de la France et de la planète Relais & Châteaux (Phébus à Joucas avec Xavier Mathieu, Bastide de Moustiers sous l’égide d’Alain Ducasse, Vieux Logis de Trémolat avec le MOF Vincent Arnould). On n’oublie pas, jadis, la formation ici même, puis à l’Alsace à Table et au Petit Tonnelier à Strasbourg, manière de dire qu’il sait tout faire, jouant, avec dextérité, le gastro fin maison du Prieuré et le rustique chic de l’Apfelstuebel, le bistrot de la demeure.

Foie et cerises noires © GP

Foie et cerises noires © GP

Le bonheur ici même? Mixer les plaisirs et, pour peu que le soleil s’y mette, se faire plaisir en terrasse en picorant ici et là au gré de l’envie du moment. Le menu à l’ardoise à 25 € fait une proposition splendide avec carpaccio de boeuf à l’huile de noisette fort bien assaisonné, merlu grillé aux condiments méditerranéens, avec seiche, aubergine et courgette, mille-feuille craquant au chocolat. Et les belles idées vineuses de la sommelier malicieuse Audrey Meyer vous mènent, bien sûr,en Alsace, entre Neumeyer  (frais muscat), Blanck (riche riesling Schlossberg aux airs de pinot gris), Engel (séducteur gewurz)à Beyer (fringant et élégant les Ecaillers en riesling de classe), sans omettre l’Italie, avec le blanc piémontais Gavi dit Gavi.

Fleischnecke de pieds de porc © GP

Fleischnecke de pieds de porc © GP

Carpaccio © GP

Carpaccio © GP

Pasquale dit Pascal Funaro, toujours chic, quelque soit le temps, est le plus souriant des restaurateurs alsaciens (il est natif de Campanie et l’on sait grâce à Cocteau que « l’Italien est un Français de bonne humeur »), joue ici l’aubergiste de grande classe, propose le risotto du moment, comme ce fin Carnaroli al dente aux girolles, après le foie gras au vinaigre de myrtilles et aux cerises, les splendides fleischnecke de pied de porc sauce gribiche, rendant hommage au terroir alsacien, et avant le sandre aux nouilles façon matelote avec sa fine sauce riesling.

Risotto aux girolles © GP

Risotto aux girolles © GP

Merlu © GP

Merlu © GP

In fine, la tarte sablée aux myrtilles avec sa glace framboise ou la pêche jaune poêlée et sa glace Amaretto. Cette abbaye charmeuse, qui propose aussi des chambres boisées ou plus châtelaines, fait, en tout cas, une halte à surprise de grande qualité.

Tarte aux myrtilles et pistache © GP

Tarte aux myrtilles et pistache © GP

Hostellerie Abbaye de la Pommeraie

8, boulevard Foch
67600 Sélestat
Tél. 03 88 92 07 84
Chambres : 165-325 €
Menus : 25 (déj., Apfelstuebel), 52 (déj., vin c.), 71 €
Carte : 55 (Apfelstuebel)-85 (Prieuré) €
Site: www.pommeraie.fr

A propos de cet article

Publié le 6 août 2014 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Hostellerie Abbaye de la Pommeraie