> > > > Mémère Paulette
9

Mémère Paulette

« Mémère Paulette (Paris 2e): du solide et du bon! »

Article du 23 octobre 2010

Laurent Savary chez lui © GP

Il est jeune, discret, timide, sympa, alsacien, natif de Kaysersberg. Bref, Laurent Savary, qui a pas mal bourlingué, et a notamment oeuvré dans de belles maisons, notamment au Crillon, s’est rallié avec bonhomie au parti des choses simples. Depuis quelques années, il tenait la bonne pioche secrète du quartier de la Bourse, dans une rue discrète. Bernard Bissonnet, qui est « the » boucher de Paris, m’avait signalé l’oiseau et son lieu étriqué, sympa comme tout, bon comme le pain, rieur comme un jour de printemps en automne.

La salle du rez de chaussée © GP

J’en parle à l’imparfait car il a déménagé … de quelques mètres (son ancienne adresse deviendra une cave/bistrot). Cela s’appelle toujours Mémère Paulette et ça ressemble à un café à l’ancienne, avec son zinc, son sol en mosaïques, ses nappes en toile cirée ses tablées sympas, ses vieilles pubs,  son premier étage plus cosy, son air de ne pas prendre au sérieux, tout en faisant plaisir à tous sans chercher midi à quatorze heures.

Pot de rillettes d'oie © GP

A Lyon, ce serait un bouchon. A Paris, c’est un bistrot – comme dans l’temps. Pot de rillettes d’oie fermière au couteau, oeuf mayo (la mayonnaise maison!) et jambon de Paris, foie gras mi-cuit et compote de prunes, tripes à la mode de Caen, souris d’agneau à la menthe, burger au cantal, carré de cochon de lait rôti et pigeonneau « de pleine chasse », comme en Sologne, braisés au coing du jardin se délivrent au gré d’un  généreux menu malin à 18 € – eh oui!

Une table ronde en coin © GP

Bien sûr, il y a quelques suppléments – mais à peine. Et la papillote d’andouillette (s) braisée (s) à la lyonnaise au saint-marcellin est une merveille rustique et ménagère. Les desserts (compris dans le menu) se partagent entre baba au rhum arrangé, soufflé glacé à la vanille et Grand Marnier, compote du pommes du jardin à discrétion. C’est bête comme chou, simple comme bonjour, bon comme le bain. Cela s’appelle Mémère Paulette et Laurent Savary est un p’tit saint, à sa manière…

Mémère Paulette

3, rue Paul Lelong
Paris 2e
Tél. 01 40 26 12 36
Menus : 16 (2 plats), 18 (trois) €
Fermeture hebdo. : Lundi, samedi midi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Bourse

A propos de cet article

Publié le 23 octobre 2010 par

Mémère Paulette” : 9 avis

  • Emile

    Bonjour,
    Un établissement qui vu de l’extérieur laisse à croire que nous allions manger une véritable cuisine de grand mère.
    Les plats proposés sont bien grand mère mais il manque la qualité des bons produits de grand-mère … où rien n’est gâché.
    La quantité quant à elle est bien présente pouvant même aller jusqu’à l’overdose. Pour bouffer et vous remplir allez-y !!!

  • Gilles

    C’est une belle adresse, chaleureuse et humaine …

  • RomanoProdi

    C’est juste un endroit mythique ! Si tu vas à Paris sans aller chez Memère, t’as rien compris à la vie !

  • Ludo

    Bonjour!
    Pardonnez moi ce jeu de mots mais « mémère Paulette  » c’est de la daube! Le pigonneau braisé qui a tellement bouilli dans sa sauce (colorée ) au vin et qui part littéralement en miette!! Non merci! La compote de pomme maison ultra acide avec les pépins et la peau! Au secours!! Un client qui a eu l’impression d’être pris pour un « pigeonneau »…

  • Chantal

    Mémère Paulette, Laurent Savary

  • Chantal

    Merveilleuse table qu’on pourrait découvrir sur une route des Landes ou du Gers et qu’on est surpris de trouver au coeur de Paris.
    Authenticité et gentillesse, découverte pour les vins et retour aux sources d’antan pour les plats canailles, générosité des portions et du patron, chaleur du service et de l’ambiance, simplicité.
    Comme chez les grands-mères d’autrefois…
    Si au régime, s’abstenir absolument !
    Sinon y aller en courant !

  • Philippe

    C’est Top !

  • J’ai bien mangé et bien bu…

  • Tissier

    Laurent est un attisant en plaisir de table… et chacun sait que l’artisanat se perd de nos jours.

    C’est un lieu authentique peuplé d’un patron et de clients authentiques.

    On peut aussi ajouter que les plats accompagnent bien sa carte des vins qui ravit néophytes et connaisseurs.

    Une grande leçon de savoir vivre au sens littéral du terme.

    Le patron est Alsacien, rien n’est parfait.
    (jet’e)

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Mémère Paulette