2

Taillevent

« Paris 8e: Taillevent, le club de l’exceptionnel »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 28 juin 2014
Alain Soliveres et Jean-Marie Ancher © GP

Alain Soliveres et Jean-Marie Ancher © GP

C’est la grande maison parisienne par excellence, avec ses deux salles à manger boisées, revues contemporaines, dans l’hôtel particulier du Duc de Morny. Jean-Marie Ancher, qui va célébrer ses 40 ans de présence ici même, veille le service avec acuité, donne le « la » d’une attention de tous les instants qui couronne un repas de grande fête avec des gestes précis, des conseils utiles, des vins de roi. On n’oublie pas, bien sûr, un Bitterois de grand style, Alain Soliveres, qui fut notamment l’élève de Bruno Cirino au Vernet, tutoie lui aussi l’exception avec des produits de rêve, traités au mieux de leur fraîcheur et de leur vérité.

Velouté au homard et caviar  (avant) © GP

Velouté au homard et caviar (avant) © GP

Velouté de homard © GP

Velouté de homard © GP

Les nouveautés de moment? Gaspacho de tomates sur un velouté de courgette en amuse-gueule, velouté de homard rafraîchi au caviar Osciètre, filet de rouget barbet juste escalopé et flanqué d’une courgette et de tapenade, comme un splendide tableau marin/végétal. On ajoute le pigeon de Racan si juteux, avec foie gras de canard chaud et olives de Nyons ou encore les desserts au « top » du genre, signés d’un ancien pâtissier du groupe Ducasse: cristalline  de fraise des bois et rhubarbe ou encore chocolat Nyangbo et Guanaja avec croustillant praliné.

Rouget, courgette et tapenade © GP

Rouget, courgette et tapenade © GP

Comme me le suggérait Jean-Claude Simoen, l’éditeur des Dictionnaires Amoureux qui m’accompagnait: « Taillevent, c’est l’élégance ». Et pas seulement celle du décor et du service, mais bien celle de l’assiette. Mais les vins frisent aussi la perfection avec le meursault 2009 les Tillets de Patrick Javillier, au joli nez beurré, l’incroyable cornas les Eygats de Courbis, véritable opéra rouge de la syrah, le muscat de Beaumes de Venise de Castaud au domaine des Bernardins, le banyuls Galateo de la Coume Del Mas et, in fine, le bas armagnac hors d’âge du château Ravignan.

Pigeon et foie gras © GP

Pigeon et foie gras © GP

Une grande maison, Taillevent? Pas seulement, mais bien le club de l’exceptionnel…

Chocolat © GP

Chocolat © GP

Taillevent

15, rue Lamennais
Paris 8e
Tél. 01 44 95 15 01
Menus : 86 (déj.), 218, 320 €
Carte : 260 €
Fermeture hebdo. : Samedi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Charles de Gaulle-Etoile
Site: www.taillevent.com

Taillevent” : 2 avis

  • Evelyne. BACHELARD

    Une fidélité qui mérite d’être citée

    Au nom de tous les Epicuriens (Petits ou Grands Noms, Connus ou Inconnus) qui ont été accueillis par vos soins, avec courtoisie, avec gentillesse, avec un savoir faire professionnel et irréprochable au sein de l’Etablissement « Taillevent », permettez-moi d’écrire ces quelques mots pour vous manifester notre gratitude et exprimer notre modeste reconnaissance en cette journée qui vous est, aujourd’hui, toute particulière. Tout simplement, je vous adresse un discret mais sincère MERCI pour ces 40 années de fidélité où, vous vous êtes toujours surpassé à contribuer à la perfection pour notre bien-être absolu, et puis, avoir su garder un authentique savoir faire qui se perdure avec le temps.
    Pour toutes ces petites attentions discrètes, Merci Monsieur ANCHER.
    Cordialement.
    (Maman C3 – Benoit – Gwenaëlle) – 15 Mars 2015 –

  • HAMROYNI KHALIL

    Moi je dis que que le Taillevent est une vraie légende, une belle histoire, bien assaisonnée par une équipe de tonnerre, corsée avec un grand chef M. Alain Solivères et agrémenté de M. Silvain Pétrel, réunie par M- Jean-Marie Ancher. Bravo tous le monde et bonne continuation!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Taillevent