1

Helena

« Césarée: les délices d’Amos Sion »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 27 mai 2014
Amos Sion © GP

Amos Sion © GP

Ce fut la capitale maritime des Romains en terre sainte, la cité du roi Hérode. On visite les ruines antiques, les mosaïques retrouvées, le théâtre ancien reconstitué, mais sans omettre d’aller rendre visite à Amos Sion qui formé à bonne école, passé en stage à l’Auberge de l’Ill, joue une cuisine méditerranéenne, qui joue aussi de la technique française avec acuité.

Salade fraîcheur © GP

Salade fraîcheur © GP

Sa salade fraîcheur avec tomates variées de la région et fromage local dit haloumi, le pain maison au feu de bois, l’aubergine entière farcie, le chaudron de crevettes au curry, les poissons du jour grillés sur la braise ou juste planchés laissent de doux souvenirs.

Sorbet clémentine et huile d'olive © GP

Sorbet clémentine et huile d’olive © GP

On n’oublie pas le décor clair, la vue sur la mer, le service charmant, féminin et gracieux, et, in fine, le sorbet clémentine badigeonné d’huile d’olive. Simplement exquis. Ne vous étonnez pas si Uri Buri, dont on vous a parlé à Akko non loin, veille sur la demeure.

Amos et le service  © GP

Amos et le service © GP

Helena

au port
Césarée
Israël
Tél. +972 (0)4 610 1018
Carte : 50 €
Horaires : 12h-23h

A propos de cet article

Publié le 27 mai 2014 par

Helena” : 1 avis

  • Jean Manuel PRUDON

    Cher monsieur,
    Ayant eu l’occasion de déjeuner en ces lieux cette semaine, je confirme vos dire ! Et l’accueil sympathique et passionné d’Amos Sion pour son métier, sa terre et ses vins (car les vins Israéliens ont fait des progrès phénoménaux dans les 10 dernières années). Le sorbet à la clémentine arrosé d’huile d’olive, il fallait y pense à associer ces deux fruits, mais quel délice !
    Salutations,

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Helena