> > > > S'Muensterstuewel
2

S'Muensterstuewel

« Strasbourg: le nouveau Muensterstuewel »

Article du 28 novembre 2013
L'équipe © GP

L’équipe © GP

C’est l’aggiornamento du moment à Strasbourg: une winstub du périmètre historique de la cathédrale qui a changé de mains et ouvre désormais tous les jours. Aux commandes, Jean-Charles Lux, le patron qui possède la Fischerstub à Schilitigheim, relayé par le directeur Pascal Groh, qu’on vit il y a peu à la Hache, enfin le chef Michel Supper, qui travailla avec Martin Schreiber au Beau Site d’Ottrott, puis à la Taverne du Sommelier dans la Krutenau. Ils se relayent avec dynamisme dans un cadre lumineux et coloré. Jadis il y avait ici des cloisons qui rendaient le lieu plus cosy. Mais d’une table ronde à un recoin, le lieu ne manque pas de charme.

Salade gourmande © GP

Salade gourmande © GP

Fondant de pied de cochon © GP

Fondant de pied de cochon © GP

Presskopf © GP

Presskopf © GP

Côté cuisine, la maison demande quelques réglages. On joue ici un peu trop le balancement entre gastro et winstub sans totalement osciller vers ce dernier. Rien à redire à la fondante tarte à l’oignon, ni au savoureux presskopf de jarret et de joues de cochon, non plus qu’à la malicieuse tartine de seigle au fondant de pied de cochon. En revanche, la salade gourmande, mêlant foie gras, saint-jacques, crevettes et magret, va un peu en tout sens. Le foie de veau poêlé au cassis est archi-cuit, servi à une purée de pommes de terre collante, qui, visiblement, a trop attendu, le carré de sanglier aux airelles est un peu sec. Il y a du mieux avec la bouchée à la reine, un poil trop crémée.

Bouchée à la reine © GP

Bouchée à la reine © GP

Côte de sanglier aux airelles © GP

Côte de sanglier aux airelles © GP

Les classiques desserts (dampfnudel aux mirabelles, meringue glacée géante et joli kougelhopf glacé au marc de gewurz) sont à retomber en enfance. Et un bon point à la carte des vins diversifiée, qui propose le muscat de Metz à Blienschwiller, les pinot noir de Deiss, Muré ou Mann (le Clos de la Faille), à tous les prix. Bref, un lieu à revoir, à corriger et à encourager.

Dampfnudel aux mirabelles © GP

Dampfnudel aux mirabelles © GP

Meringue glacée © GP

Meringue glacée © GP

Kougelhopf glacé © GP

Kougelhopf glacé © GP

S'Muensterstuewel

8, place du Marché du Cochon de Lait
67000 Strasbourg
Tél. 03 88 32 17 63
Carte : 38-55 €
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours

A propos de cet article

Publié le 28 novembre 2013 par

S'Muensterstuewel” : 2 avis

  • Kuntz

    J’ai dîné le week-end dernier dans ce restaurant de joues de porc sur rösti. Quelle déception. Les joues de porc: du caoutchouc, le rösti géant: cru. Bref du réchauffé qui datait d’il y a quelques jours. Sans compter l’utilisation d’une vieille huile. Incompréhensible !! A éviter.

  • Gies

    Bonjour

    Nous étions à nouveau hier soir au restaurant Muensterstuewel de Strasbourg.
    Effectivement l’endroit est fort sympathique ,propre ,les plats sont originaux et bons …Rien à redire !
    Quand le responsable est là, l’accueil est fort sympathique MAIS au niveau du personnel on détecte à chacune de nos venues un problème de tension et hier soir cette tension était à son paroxysme : « cette jeune femme brune « qui engueule à tout va ses collègues, fort stoïques au demeurant (moi, j’aurais rendu mon tablier sur le champ..), et ceci sous le nez des clients .
    Ce n’est pas vraiment ce que l’on recherche quand on se rend dans un restaurant …
    Il faudrait juste apprendre à  » cette jeune femme brune  » à gérer son stress , cela lui permettrait d’être plus souriante (à l’image de ses pauvres collègues qui eux au demeurant sont fort agréables…)
    Bon courage pour la suite
    Madame Gies

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

S'Muensterstuewel