1

Florence: Fabio Picchi et l’empire Cibrèo

Article du 23 juillet 2013
Au Cibrèo © GP

Au Cibrèo © GP

Le marché Sant’Ambrogio a la réputation, avec sa halle de fer et de verre, d’être le moins cher de la ville – et peut être, paradoxalement, le meilleur! La vedette de ces parages gourmands se nomme le Cibreo. Fabio Picchi, son déluré patron, a établi là une sorte de mini-empire. Il y a le caffè, juste en face, la trattoria débonnaire, juste à côté, et puis le restaurant gastronomique au chic sobre et boisé qui se veut un conservatoire de la “ vraie ” cuisine florentine. sans omettre le « Théâtre du Sel », presque en face, avec son théâtre-cabaret qui fonctionne chaque soir, sa cuisine apparente et active derrière sa vitre, a et son buffet.

Fabio Picchi et ses livres © GP

Fabio Picchi et ses livres © GP

L’enseigne elle-même (“ Cibrèo ”) désigne un met rare, datant de la Renaissance, confectionné avec des abats de volaille : foie, coeur, testicules de poulet, fraise et crête de coq, le tout bien trempé dans une sauce relevée à l’ail, avec sauge et jambon. Mais, que les âmes sensibles se rassurent: il y a d’autres mets à déguster dans la belle salle du maestro Fabio. Ainsi, la soupe au pain et au chou à la paysanne, le cou de poulet farci avec sa mayonnaise épicée, la salade de tripes ou celle de volaille du jour, le vitello tonnato bien crémé ou encore la vraie minestrone, l’admirable gâteau de pommes de terre, aérien comme un soufflé, les calamars aux oignons, ou encore ce pigeon “ bien cuit ” – comme le précise ce militant anti-nouvelle cuisine -, et que l’on peut agrémenter d’une farce piquante aux fruits.

Vitello tonnato © GP

Vitello tonnato © GP

Salade de poulet © GP

Salade de poulet © GP

Tarte à la confiture © GP

Tarte à la confiture © GP

Bref, il y a pour tous les goûts. Avec les saucisses aux haricots blancs poivrés, la cervelle d’agneau en papillote au citron, la pana cotta et la tarte fine au chocolat, qu’on accompagne d’un chardonnay d’Ombrie d’Antinori ou d’un insolite “ caberlot ” toscan qui sont autant de tours, savoureux, agiles, joués avec grâce. Un brin comédien, Fabio est un animateur de grande classe qui navigue à l’aise entre sa cuisine ouverte, sa taverne-annexe, son café vis-à-vis et sa trattoria aux airs de maison d’hôte où l’on prend place en sachant que quelque chose de bon va s’y passer.

La façade du Caffè © GP

La façade du Caffè © GP

Le Caffè, ouvert tous les jours, permet également manger à petits prix et de goûter notamment sa jolie tarte à la confiture. Y prendre le frais en terrasse est un bonheur du jour.

Quelques vins fétiches © GP

Quelques vins fétiches © GP

Cibrèo, via A Del Verrochio 8/r, via dei Macci 118/r. Florence, Italie. Tél. +39 055 23 41 100. Carte: 65-90 €.

Trattoria, via dei Macci 122/r. Florence, Italie. Tél: +39 055 23 41 100. Carte: 30-40 €.

Caffé Cibrèo, via A Del Verrochio 5/r. Florence, Italie. Tél. +39 055 45 853. Carte: 25-35 €.

Theatro Del Sale, Via dei Macci, 118,   Florence, Italie. Tél. +39 055 200 1492. Carte: 25 (buffet) €.

Site: www.edizioniteatrodelsalecibreofirenze.it

A propos de cet article

Publié le 23 juillet 2013 par
Catégorie : Rendez-vous, Restaurants Tags :

Florence: Fabio Picchi et l’empire Cibrèo” : 1 avis

  • Rebecca munz

    Nous avons déjeuné ce midi à la trattoria Cibreo : un vrai délice , des antipasti aux dolci en passant par Les piatti et Les insalate ! Merci pour l’adresse.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !