3

Le 27 Gambetta

« Nancy: le wonder boy du moment »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 18 juillet 2013
Charles Bonnet-Bentz © Maurice Rougemont

Charles Bonnet-Bentz © Maurice Rougemont

Il s’appelle Charles Bonnet-Bentz, a 25 ans, a travaillé à Paris au Vernet avec Eric Briffard et au Park-Hyatt-Vendôme avec Jean-François Rouquette, est le fils de Jean-Jacques Bonnet, qui créa la Poule’Ange après la Gargote à Laxou. Et c’est, à Nancy, le wonder boy du moment. Sa demeure, claire et moderne, au coeur de Nancy, et à deux pas de la place Stan’, n’est pas sans chic. Elle porte simplement le numéro de sa rue en guise d’enseigne. Il s’agit de faire simple et de donner place à la cuisine.

Plats © Maurice Rougemont

Plats © Maurice Rougemont

Celle-ci est ouverte. Et permet d’admirer gestes et dextérité du cuisinier, qui dirige une brigade jeune, joue avec les produits du moment, parfois simples, toujours justes de ton, et les traite avec brio. Bref, tout ce qui se livre ici, quelque soit le prix des menus – qui démarrent modestement, mais sûrement -, est digne d’intérêt. Le mille-feuille de foie gras au bas armagnac en guise de précieux amuse-bouche, la splendide tarte Tatin d’oignons grelots, miel et baies de genièvre, les escargots aux légumes glacés avec leur coulis de persil blanc emballent sans mal.

Il y aussi le poisson du jour (comme ce fin cabillaud nacré avec son émulsion à l’huile vanillée), le saumon en « rose et noir » avec sa raïta rafraîchissante, le quasi de veau avec son jus tranché au beurre de noisette, ses légumes du marché ou encore son suprême de volaille en chapelures d’herbes et de noisettes avec sa fine purée de fenouil à l’huile de noisettes. Le style maison est fin, vif, frais, mettant les beaux produits du moment en valeur avec netteté.

Charles en cuisine © Maurice Rougemont

Charles en cuisine © Maurice Rougemont

Et les desserts (tartare d’ananas confit et banane, sablé fraise avec coulis et chantilly) jouent le fruité, le craquant, l’acide et la douceur aérienne. Bref, on sent qu’il y a là un événement vibrant. Et que l’étoile qui manque à Nancy pointe sur la demeure toute fraîche et toute récente. Papa Jean-Jacques, fier et à peine inquiet veille encore sur la maison, un jeune service un peu insistant (« ça a été? », « ça vous a plu ») accompagne le mouvement avec application. Et quelques jolis flacons de partout (comme le saint joseph Septentrio), pas très lorrains, il est vrai, escortent le tout avec allant. Bref, ctout le monde quelque chose se passe ici, au coeur de Nancy la gourmande et qui rajeunit ces temps-ci. Un seul mot: réservez!

Le 27 Gambetta

27, rue Gambetta
54000 Nancy
Tél. 03 83 35 81 33
Menus : 17 (déj., formule), 20 (déj.), 25, 35, 45 €

A propos de cet article

Publié le 18 juillet 2013 par

Le 27 Gambetta” : 3 avis

  • Dany servas

    Un vrai bonheur de l acceuil a l assiette c est une symphonie de délicates saveurs Charles a des mains savantes et nous fait passer un sublime moment

  • philippe cognet

    Un jeune talent inventif qui nous régale depuis quelques années, sous l’oeil expert de jean ;acques : Réservez de suite

  • THEVENOT JEAN

    Très belle maison, avec une cuisine inventive, un accueil super.
    Bref tous les ingrédients sont là, pour vous faire passer un bon
    moment …

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le 27 Gambetta